18 11 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


24/07/2000 • 07h00

Vent de censure sur le Web français

L’hébergeur chez.com a pris l’initiative de fermer, pour atteinte à la propriété intellectuelle, un site pastiche. L’auteur lance une pétition sur le Web.


PP/Transfert
À peine votée (le 28 juin dernier) et pas encore en vigueur, la loi censée préciser la responsabilité des hébergeurs de sites Web (lire La loi sur les hébergeurs est adoptée) pose déjà des problèmes. Notamment sur l’interprétation que peut en faire un responsable de service d’hébergement. C’est le cas de chez.com, hébergeur gratuit, qui a choisi d’anticiper l’éventuelle décision d’un juge en coupant l’accès à l’un des sites qu’il stockait.

Le site en question est l’œuvre d’un jeune cadre en informatique, Lamine Djaziri. Il s’est interrogé sur l’identité des membres du MAOL, le Mouvement algérien des officiers libres, organisme officieux qui distille en Europe des informations sur la situation en Algérie et se proclame indépendant. Et Lamine s’est rendu compte que le site du MAOL était hébergé par un proche de la mouvance islamiste. Il a alors publié les résultats de son enquête sur le Web. Au printemps dernier, chez.com l’a enjoint de modifier la mise en page de son site. L’hébergeur a reçu une plainte. Pas pour diffamation. "Le contenu des textes n’a jamais été mis en cause", nous confirme Albin Serviant, directeur marketing de chez.com. On reproche à l’auteur d’avoir copié la charte graphique du site du MAOL et son logo.

"Un genre autorisé"

Si le fond d’écran est approchant - l’insigne de l’armée algérienne et les boutons de navigation sont identiques - ,la page d’accueil précise bien qu’il s’agit d’un pastiche. "C’est un genre autorisé !", proteste Liamine Djaziri auprès de l’hébergeur. Celui-ci, dans un premier temps, reconnaît son "droit au pastiche". Mais le 7 juillet - le vote de la loi est sans doute passé par là - l’auteur est de nouveau prié de modifier son site sous peine de fermeture le 14 juillet. L’hébergeur évoque le "contexte législatif et jurisprudentiel", soit les fameuses "diligences appropriées" mentionnées dans l’amendement Bloche (lire La loi sur les hébergeurs dans la dernière ligne droite) et précisées par Catherine Tasca lors des débats. "L’hébergeur devra, le cas échéant, interdire l’accès aux contenus illicites", avait déclaré la ministre.

Manifestement illicite ?

Entre temps, chez.com s’est fait une opinion : la question du pastiche ne se pose plus. "Il ne peut y avoir pastiche que lorsque les deux parties sont d’accord", se défend Albin Serviant. Il ajoute que "de toute façon, c’est contraire à la charte de Chez". Celle-ci prône le respect du code de la propriété intellectuelle. Que dit le code ? Que le pastiche "ne peut être interdit, en tenant compte des lois du genre". "C’est vraiment à juger au cas par cas", traduit un magistrat parisien.

Dès lors, comment l’hébergeur peut-il, aussi rapidement, juger illicite le site en question ? "De toute façon, estime Arno (auteur d’un pastiche du site de l’...lysée), le caractère illicite ne sera jamais évident. Lors des débats sur l’amendement Bloche, les politiques ont passé leur temps à mettre en avant les sites nazis et pédophiles, parce que c’était facile. Mais dès qu’il s’agit de cas entre-deux, on est dans le flou. Et les hébergeurs ne prennent pas de risques."

Après quelques hésitations, chez.com a fini par mettre ses menaces à exécution. Lamine Djaziri a déjà contre-attaqué en lançant une pétition sur le Web. Il a trouvé des soutiens. Auprès du réseau Voltaire, par exemple, qui, après avoir appris la fermeture du site, vendredi, a aussitôt accueilli les pages de Lamine Djaziri sur son propre serveur. Le jeune homme compte aussi appeler au boycott de chez.com,et envisage même de porter plainte contre le prestataire,"pour le principe, parce que les hébergeurs n’ont pas à agir en juges".

Le site pastiche, hébergé par le réseau Voltaire:
http://www.reseauvoltaire.net/maol/... Article L211-3 du code de la propriété intellectuelle
http://www.legifrance.gouv.fr Site du MAOL:
http://www.anp.org Nouveau site de Lamine Djaziri
http://www.multimania.com/djaziri
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse