25 02 2017
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

A Bruxelles, 16 jours de rencontres et de spectacles pour comprendre l’open source

La septième édition du festival Jonctions, qui a ouvert ses portes ce vendredi 21 novembre, se déroule à Bruxelles jusqu’au 20 décembre 2003. Il est organisé par Constant, une association belge particulièrement active dans le domaine du net art et la promotion des logiciels libres. Pendant 16 jours, scientifiques, techniciens, artistes, critiques, universitaires et activistes, tous utilisateurs de technologies numériques, viendront montrer et expliquer leur travail aux visiteurs. Non pas pour défendre leur projet ou recevoir un quelconque prix, mais pour collaborer à une réflexion sur les outils numériques, leurs capacités, leurs limites et les questions éthiques que soulève leur utilisation.

Créée en 1997, Constant cherche à confronter artistes et grand public en amenant les premiers dans toutes sortes de lieux où ils peuvent rencontrer les seconds : cinémas, commerces, bus... et salles d’exposition traditionnelles. C’est pour cette raison que ce festival annuel se nomme "Jonctions". Laurence Rassel est l’une des organisatrices du festival. Membre de l’association Constant, elle témoigne : "Aujourd’hui, nous recherchons toujours la confrontation entre praticiens et visiteurs. Mais il ne s’agit plus de montrer : nous souhaitons réfléchir sur les conditions de travail, les conditions légales et les conditions techniques qu’entraîne l’utilisation des outils numériques."

Cacher son corps derrière la technologie

Les thèmes abordées au cours des différents séminaires, conférences et ateliers du festival seront parfois très théoriques et parfois plus pratiques. Les participants tenteront de répondre à des interrogations variées : "Faut-il créer des oeuvres libres de droit ou protégées par copyright ?" "Le droit d’auteur autorise-t-il à faire protéger les mouvements de danse inventés par les chorégraphes ?" "Si tous les outils qui permettent d’archiver la mémoire sont disponibles, pourquoi les gens n’enregistrent-ils pas tous leurs souvenirs ?" "Le musicien qui joue sur son ordinateur pendant un concert doit-il montrer son corps ou le cacher ?"

Les invités de Jonctions tenteront de répondre à ces questions à travers des ateliers, des conférences, des expositions, des présentations de projets, des concerts ou des projections de vidéos.

Pour sensibiliser le public à la problématique soulevée par le droit d’auteur, les organisateurs, qui militent depuis plusieurs années en faveur de l’open source, utiliseront plusieurs moyens.

Pâtes open source

Chaque visiteur sera invité à rédiger un texte et à l’enregistrer via Creative Commons. Cette licence internationale permet de mettre son oeuvre, gratuitement, à la disposition de ceux qui le souhaitent, à condition qu’elle ne soit pas utilisée dans n’importe quelles conditions (pour une exploitation commerciale, par exemple).

"A travers cette action, nous cherchons à faire réfléchir les visiteurs : c’est à eux que revient la décision de choisir cette licence", explique Laurence Rassel. Les textes dont les auteurs ont accepté les termes proposés par Creative Commons seront publiés sur le site de Jonctions à la fin du festival.

Des documents imprimés seront mis librement à disposition du public. Toutes les conférences et les concerts seront téléchargeables depuis le site du festival. Une web radio retransmet, depuis ce vendredi 21 novembre, les conférences du festival en direct. Et pour que chacun puisse comprendre les avantages du copyleft, le site propose, chaque jour, une nouvelle recette de cuisine "en open source et réalisable en cinq minutes". Au menu du 21 novembre : "Spaghetti di tonno alla spiccia".

Le site du festival:
http://www.constantvzw.com/vj7/

Le site de l’association Constant:
http://www.constantvzw.com

Le site Creative Commons:
http://creativecommons.org

 
Dans la même rubrique

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA

14/11/2003 • 14h40

Le V2V, une vidéothèque militante et décentralisée

13/11/2003 • 16h07

Les télés libres appellent à des états généraux européens du "tiers secteur audiovisuel"

12/11/2003 • 14h33

Le festival du "plus petit film du monde" fait son cinéma sur téléphone portable
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse