19 04 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


30/08/2001 • 19h17

Un imposteur couillu se paye l’OMC

Un activiste, affublé d’un pénis géant, s’est fait passer pour un représentant de l’OMC lors d’une conférence à Tampere, en Finlande. Jouissif.

"Et maintenant, voici la réponse de l’OMC à deux problèmes cruciaux du management d’aujourd’hui : comment maintenir une relation avec des travailleurs à distance ? Comment conserver sa propre santé mentale de manager grâce à un temps de loisirs satisfaisant ?" Devant une audience ébahie, Hank Hardy Unruh, speaker de l’OMC (Organisation mondiale du commerce), déchire son costume noir et se retrouve dans une combinaison dorée moulante. Entre ses jambes se dresse une sorte de pénis doré géant au bout duquel se trouve un écran vidéo. Tonnerre d’applaudissements. La scène se passe le 16 août dernier, à l’université technologique de Tampere, en Finlande, dans une très sérieuse conférence sur l’avenir de l’industrie textile.... Pour le collectif américain Yesmen, la victoire est totale. Le speaker de l’OMC était, en fait, l’un des leurs : un activiste imposteur qui a réussi à berner les 150 participants du colloque.

Préparation minutieuse


americanmovie
Pour réussir un coup pareil, Andy et son acolyte Mike, les cerveaux des Yesmen, n’ont rien laissé au hasard. L’appât à gogos était un site internet, gatt.org, réplique parfaite du site officiel de l’OMC, que l’on trouve à l’adresse wto.org. En janvier 2001, prise à l’hameçon, l’université de Tampere a cru envoyer un mail d’invitation à Mike Moore, président de l’OMC, pour qu’il s’exprime sur les thèmes de la mondialisation et de l’industrie textile. En fait, le courrier est tombé chez les Yesmen qui ont, bien sûr, sauté sur l’occasion. Ils ont répondu que Mike Moore était indisponible mais qu’il serait remplacé par Hank Hardy Unruh, l’un de ses collaborateurs.

La machine est alors lancée et elle est bien huilée car les Yesmen n’en sont pas à leur coup d’essai : en octobre 2000, ils ont abusé un parterre d’avocats à Salzbourg dans des circonstances rigoureusement similaires.

"Pervertir le message de l’OMC"
Andy (ex-Chip) des Yesmen, qui a joué le faux speaker de l’OMC en Finlande, explique, le sourire aux lèvres : "Nous voulions aller plus loin qu’à Salzbourg. Nous avons mis au point un discours 10 fois plus fou, choquant et facho que la première fois, mais ils ne sont rendu compte de rien." C’est dans son appartement parisien du 11ème arrondissement que l’opération a été préparée. Dans sa petite chambre suréquipée en matériel informatique, il a concocté une présentation Powerpoint léchée, avec des vidéos et des animations réalisées par un complice en Louisiane. L’objectif : "pervertir le message de l’OMC en poussant à bout la logique de l’ultralibéralisme" et, surtout, "montrer que cette organisation peut faire gober n’importe quoi à des auditeurs surdiplômés".

Des avantages de l’esclavagisme

En Finlande, M. Unruh l’imposteur a donc fait un large développement sur les avantages de l’esclavagisme et a tenté de prouver que la guerre de Sécession menée par le Nord des ...tats-Unis contre le Sud était une erreur : "La guerre a gêné l’économie alors que le libre marché aurait, avec le temps, naturellement transformé les esclaves noirs américains en employés du Tiers-Monde, parce qu’ils sont moins chers et plus rentables." Gandhi en a aussi pris pour son grade : "Cet idiot avait des réflexes protectionnistes néfastes." Enfin, le clou du spectacle était bien sûr le Manager’s Leisure Suit, présenté comme une application des technologies envisagées par l’OMC pour les vêtements professionnels du futur. Andy explique : "On a mis le paquet : le manager peut être en contact intime avec ses travailleurs répartis dans des usines du monde entier. Grâce à des puces implantées dans l’épaule de chaque employé, le manager, qui a aussi des capteurs sensoriels dans les fesses et dans son costume, peut ressentir en direct l’humeur et le niveau de productivité des travailleurs. Le pénis, lui, transmet par écran vidéo les images des webcams placées à l’intérieur et autour des usines. Le manager peut surveiller chaque employé et même lui parler grâce à une interface de chat."

Président d’université fâché

Face à cette demi-heure de propos délirants, l’audience finlandaise n’a pas réagi. "Nous étions littéralement sidérés qu’ils ne se doutent de rien, se souvient Andy. Le président de l’université m’a félicité trois fois en public. Au cocktail du lendemain, j’étais invité à la table de la mairesse. Nous avons ensuite interrogé une douzaine de personnes présentes et aucune n’a émis de doutes. Seule une femme a jugé le symbole phallique "déplacé". Très à l’écoute, j’ai promis que nous réfléchirions à une version avec des seins high-tech...", se délecte encore Andy. Mais l’imposteur n’a pas résisté à la tentation de révéler la supercherie à quelques journaliste présents. Un quotidien finlandais (non averti) s’est fait avoir. Mais deux de ses concurrents ont révélé l’imposture. C’est ainsi que Pertti Nousiainen, président de l’université, a appris qu’il avait été le dindon de la farce. Il tente aujourd’hui de se justifier : "Nous avons trouvé la présentation floue mais nous sommes habitués dans le milieu des sciences et techniques à avoir des inventions farfelues. C’était surprenant et provocateur, mais je pense que les participants ont su filtrer le message. Il est juste très dommage de ne pas avoir entendu la vraie OMC sur ces questions." Pertti Nousiainen espère que l’OMC va poursuivre en justice les imposteurs car il est estime qu’il est "criminel d’usurper l’identité de quelqu’un dans le milieu scientifique".

OMC blasée

Ses souhaits ne seront visiblement pas exaucés, puisque l’OMC semble vouloir employer la manière douce : "Il ont encore fait ça ?, réagit Jean-Guy Carrier, responsable du site et des publications de l’OMC à Genève. Nous n’étions pas au courant, mais il n’est, en tout cas, pas dans nos habitudes d’employer les gros moyens juridiques pour ce genre d’affaire. Cela fait deux ans que gatt.org existe, si nous avions intenté quelque chose, nous l’aurions déjà fait." Sur la morale de ce genre de piratage, l’OMC semble adopter une attitude presque blasée : "C’est malheureux et déplorable. Duper les gens n’est pas de bonne guerre. Il est plus intéressant de s’opposer dans le débat ou de manifester. Au printemps, nous avons eu un groupe d’activistes qui déambulaient dans les rues de Genève avec des masques de Mike Moore, notre président. C’était plutôt drôle", conclut M. Carrier, qui visite occasionnellement le site des Yesmen.

Pour Andy, la victoire rocambolesque remportée en Finlande justifie plus que jamais d’intensifier l’action des Yesmen : "C’est incroyable que notre discours n’ait pas soulevé de réactions. Nous voulions montrer de façon dramatique qu’il ne faut pas se fier aux experts, aux scientifiques et aux fonctionnaires qui profitent de la confiance des gens dans la science pour enrichir les grands groupes. La prochaine fois, il faudra aller encore plus loin. On pourrait, par exemple, prouver que le génocide nazi se serait arrêté de lui-même grâce au libre marché car il n’était pas rentable." Le mouvement antimondialisation a trouvé ses Marx Brothers.

Le site officiel de l’OMC:
http://www.wto.org Le faux site de l’OMC:
http://www.gatt.org http://www.theyesmen.org/finland
http://www.theyesmen.org/finland
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse