27 05 2020
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Auditez votre cybersécurité.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


13/07/2000 • 20h42

Salvador : après les écoutes, le kidnapping

Au Salvador, le directeur d’un opérateur de téléphonie vient d’être kidnappé. C’est lui qui avait révélé les écoutes téléphoniques illégales auxquelles collaborait une filiale locale de France Télécom.

Au Salvador, la nouvelle a fait l’effet d’une bombe : samedi 8 juillet, Jorge Zedán a été enlevé samedi 8 juillet alors qu’il sortait de chez lui par plusieurs inconnus armés et masqués. L’homme n’est pas n’importe qui : propriétaire de la chaîne de télévision Canal 12, Jorge Zedán est également directeur de l’opérateur téléphonique Saltel, concurrent de CTE-Telecom (dont France Télécom détient 51 %). C’est lui qui a rendu public le scandale des écoutes téléphoniques en portant plainte auprès de la Superintendencia de Electricidad y Telecomunicaciones (SIGET) (lire France Télécom joue les espions au Salvador). Ce qui a valu une amende de 60 000 dollars à CTE-Telecom pour "violation du secret des communications". Plus troublant encore, son enlèvement intervient au moment même où plusieurs responsables ou ex-responsables des télécommunications et des services secrets sont entendus par le procureur de la République et les députés, qui tentent d’éclaircir cette affaire.

"Drôle de coïncidence"

La police nationale ne dispose que de très peu d’indices pour l’instant et sa tâche n’est pas facilitée par la famille de l’homme d’affaires qui n’a toujours pas porté plainte. "Nous ne pouvons pas faire grand chose sans une plainte officielle de la famille", se contente de déclarer le porte-parole de la police. Au sein de Canal 12, les journalistes et responsables de la chaîne ne savent pas quoi penser. L’enlèvement est pris très au sérieux tout de même, tous ne s’exprimant qu’anonymement. "Ce rapt intervient en pleine affaire d’écoutes téléphoniques. C’est une drôle de coïncidence, glisse seulement un rédacteur en chef. Mais les enlèvements sont de plus en plus nombreux dans notre pays depuis quelque temps. Des bandes de délinquants kidnappent des gens riches afin de récupérer une rançon, un peu comme en Colombie." En tout cas, les ravisseurs n’ont toujours pas contacté la famille ou les autorités.

CTE-Telecom continue de nier les faits

Les principaux acteurs de l’affaire ont condamné l’enlèvement, tandis que les auditions se poursuivent chez le procureur de la République et à l’Assemblée nationale. Ernesto Lima, directeur de la SIGET, a confirmé devant les députés que CTE-Telecom avait bien mis sur écoute des lignes de téléphones. "Nous avons vérifié méticuleusement tous les points techniques de cette histoire et je peux vous assurer que plusieurs abonnés étaient sur écoute", a-t-il déclaré. Quant à CTE-Telecom, l’opérateur continue de nier les faits, mais moins vigoureusement qu’auparavant. Gilberto Rodríguez, l’un des gérants de la société, a expliqué au cours de son audition au tribunal, que CTE-Telecom avait "re-routé plusieurs lignes de téléphone afin de décongestionner son réseau". Les députés doivent maintenant entendre l’ancien directeur et l’actuel responsable des services secrets locaux, accusés d’être les destinataires de ces écoutes.

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse