24 01 2020
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


11/01/2001 • 12h46

Rennes se frotte au chat politique local

Mercredi 10 janvier, l’adjoint au maire de Rennes a chatté pendant deux heures avec les internautes... Un débat laborieux, peu suivi, mais un test intéressant pour la politique locale.

Il n’y a pas que les élus nationaux qui se prêtent au jeu du chat. Si Jean Tiberi battait, il y a une semaine, le record de durée de la parlotte en direct, sachez que sa performance vient d’être battue à plate couture par Pierrick Massiot, l’adjoint (PS) du maire de Rennes. Cédant à la tentation de chatter avec les internautes-électeurs, le comité de campagne d’Edmond Hervé, actuel maire de Rennes et candidat de la gauche plurielle aux municipales, avait organisé, mercredi 10 janvier une rencontre sur le Net en temps réel. Au programme : deux heures de chat - de 17 h 30 à 19 h 30 - sur le site de la liste Rennesensemble.net, sur le thème du logement et de l’urbanisme... Un rien ambitieux ! Mais après tout la politique locale a bien le droit, elle aussi, de se mettre en ligne. "Nous nous sommes dit que c’était une bonne idée d’organiser un débat en direct surtout à l’heure ou certains quartiers de Rennes restent inondés. La question de l’urbanisme était donc plus que jamais d’actualité" explique Pierrick Massiot.

L’actualité n’a pourtant pas branché les internautes... qui ne poseront aucune question relative aux inondations. À 17 h 30, tout était fin près. Un ordinateur portable avait été installé dans la permanence électorale de la rue de la Liberté. Rendez-vous était pris avec l’adjoint au maire pour la rencontre virtuelle. Ronan, un jeune militant, webmaster à ses heures, se chargeait de la modération et de la transcription des réponses de l’élu. Après quelques longues minutes, les premières questions apparaissent sur l’écran... "Mimi" s’interroge sur la diversification de l’habitat. Consciencieux, "Fredo" a d’abord fait un tour sur le site de l’opposant de droite avant de demander : "Je viens de parcourir le site de M. Lebrun, qui est contre la densification urbaine. Etes-vous contre vous aussi ?"... Entrée en matière plutôt pertinente... Dommage que le débat se soit tari, aussitôt après avoir commencé ! À 17 h 50, plus rien ne se passe sur le site. Pour Transfert, je m’empresse donc de partir à la rescousse du candidat. Question : "Votre opposant de droite a le même nom de domaine que vous Rennes2001, n’est-ce pas gênant ?" Réponse immédiate en retour : "Le site de campagne de la gauche plurielle est hébergé sur www.rennesensemble.net. Nous avions en effet acheté www.rennes2001.net voilà déjà un an, nous avons préféré prendre comme nom de domaine le nom de la liste que conduira Edmond Hervé." Puis de nouveau plus rien... Allez, encore une petite question - on n’interviewe pas si souvent un politique sur un chat ! 18 h 05 : "Est-ce que vous répondez vous-même aux questions où on les tape pour vous ?". 18h07, réponse : "Effectivement, je ne tape pas suffisamment rapidement pour répondre à vos questions, mais je réponds sans support écrit." 18 h 10, conclusions : 1-les réponses me parviennent rapidement (voilà qui change du chat habituel) ; 2- il n’y a apparemment pas beaucoup de connectés sur le site.

Logement, pont et dalle

À 18 h 11, le webmaster s’inquiète : "Plus de questions ? Déjà ?" L’écran reste vide. La politique locale n’intéresserait-elle pas les Rennais ? Un coup de téléphone à la permanence. Pierrick Massiot : "Vous savez, c’est le premier chat, le site n’est pas encore connu de tous. Il faut que les habitudes s’installent, y compris politiques. Désormais, toutes les semaines, un membre de la liste viendra chatter en direct sur le site. Les Rennais vont en prendre l’habitude." Un simple entrefilet dans la presse locale et une diffusion de l’information sur la mailing-list de Rennesensemble.net (45 personnes) n’ont pas suffi à propager la bonne nouvelle. Le webmaster du site de la liste, étudiant militant, ne dispose pas des moyens des portails d’informations généralistes pour le faire... Heureusement, après presque une demi-heure de passage à vide, le chat de Pierrick Massiot repart doucement. À 19 heures, les questions sont déjà plus nombreuses. On parle de coût du logement, de la réouverture d’un pont, d’une dalle, etc. "Patou" donnera même, en toute fin de parcours, un conseil pertinent : "J’arrive de mon travail, je n’ai malheureusement pas eu le temps de suivre ce chat. Pourriez-vous décaler les horaires pour les prochaines fois : par exemple de 18 h 00 à 20 h 00. Et serait-il possible de laisser des questions avant (la veille par exemple) ? Sinon c’est une idée sensationnelle !!!!!" Rien n’est perdu pour la démocratie locale en temps réel.

Le site de la campagne pour l’élection municipale:
http://www.rennesensemble.net/ La vile de Rennes:
http://www.rennes2001.net/
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse