24 03 2017
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


14/10/2003 • 14h56

"Les films créés pour l’internet manquent d’interactivité" [Eric Viennot]

Pour ce patron de studio, la création numérique est à l’image du marché : morose...

Dimanche 19 octobre, à la Cité des sciences et de l’industrie de Paris, le jury de la cinquième édition du Fifi, le festival des films sur l’internet, remettra ses prix. Les 18 et 19 octobre, des projections gratuites permettront au public de visionner les films présentés dans les différentes catégories du festival.

Eric Viennot, cofondateur et directeur de création du studio Lexis numérique, d’où sont sortis quelques CD-Rom remarquables destinés aux jeunes (telles que les séries de l’Oncle Ernest ou du Poisson Arc-en-ciel), fait partie des membres du jury du Fifi. Alors qu’il s’apprête à sortir un jeu hybride CD-Rom/internet (une enquête policière au cours de laquelle le joueur doit collecter des indices sur environ 400 sites Web), il livre ses impressions sur la qualité des films sélectionnés pour le Fifi 2003 et sur l’avenir du secteur de la création numérique, marqué, selon lui, cette année encore, par la morosité.

Le Fifi 2003 est-il un bon cru ?
Eric Viennot : Non, pas vraiment. Globalement, le niveau était assez moyen, tous les membres du jury sont d’accord sur ce point. Beaucoup de travaux manquaient d’interactivité. On a vu des films intéressants, techniquement bien réalisés - sauf en ce qui concerne le son, souvent négligé. Mais on peut se demander ce qu’apportent ces films, créés pour l’internet, par rapport à une série TV... Ces films manquent de points de vue d’auteurs qui prennent en compte les spécificités du Net. A tel point que dans la catégorie scénario, personne ne sera récompensé...

La compétition est internationale. Alors que tous les créateurs disposent des mêmes outils, existe-t-il des spécificités en fonction de leur origine ?
Non. On assiste à une banalisation des oeuvres, on ne note pas de différences importantes entre les Australiens, les Américains et les Français, par exemple. On voit un peu tout et n’importe quoi. On peut seulement distinguer des démarches différentes : certains auteurs, issus de l’art contemporain, travaillent dans une optique d’avant-garde. D’autres créent des animations sympas, qu’on pourrait facilement voir à la télévision. Une troisième catégorie regroupe ceux qui préfèrent se tourner vers les jeux et proposent des oeuvres plus interactives.

Les créateurs primés au Fifi peuvent-ils espérer trouver du travail ou vendre leurs films ?
Certains travaillent déjà. Pour les autres, ce sera difficile car le marché de la création numérique est encore au creux de la vague. Les employeurs ou les acheteurs potentiels, qui sont à la tête des grands médias, sont souvent âgés d’une cinquantaine d’années. Dans ce genre de travaux, ils ne voient que la technique ou l’esthétique. Des jeux vidéo, ils ne retiennent que la violence. Ils ne se rendent pas compte qu’il s’agit d’un art nouveau, d’une nouvelle façon de raconter des histoires.

De plus en plus de Français possèdent un ordinateur et une connexion à internet. Pourtant, le marché des CD-Rom, du jeu vidéo ou de l’animation numérique ne décolle pas...
Ces créations ne touchent pas le grand public, celui de la télévision. C’est encore un art balbutiant. En ce moment, on essuie les plâtres. Les gens ne connaissent pas cet univers. Pourtant, il serait temps que les médias s’y intéressent : la plupart des 15-25 ans passent plus de temps à jouer aux jeux vidéo qu’à lire. Mais les médias généralistes continuent à parler des livres, jamais des jeux vidéo.

Le site du Fifi:
http://www.fififestival.net

Le site de Lexis numérique:
http://www.lexis-numerique.fr

 
Dans la même rubrique

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA

14/11/2003 • 14h40

Le V2V, une vidéothèque militante et décentralisée

13/11/2003 • 16h07

Les télés libres appellent à des états généraux européens du "tiers secteur audiovisuel"
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse