29 03 2017
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


13/11/2003 • 16h07

Les télés libres appellent à des états généraux européens du "tiers secteur audiovisuel"

Réunis au FSE, les petits du petit écran citent en exemple le "modèle vénézuélien"
 

Les militants du "maquis hertzien" entendent sortir du bois. Réunis depuis hier au Médialab, l’atelier alternatif installé à la Maison des métallos à Paris durant le Forum social européen (FSE), producteurs et télés associatives vont lancer un appel à la tenue d’états généraux européens du "tiers secteur audiovisuel". "Pour qu’une autre télévision soit possible, lance Olivier Azam, de Zaléa TV. Cette télé associative parisienne est à l’origine de l’initiative, proposée le 12 novembre lors d’une rencontre avec une trentaine de vidéastes italiens, vénézuéliens, danois...

Objectifs : définir un cadre pour échanger de manière plus systématique les programmes (documentaires, films, émissions...) et "mutualiser" les connaissances et les moyens techniques (streaming, diffusion via Internet, câble et satellites, technologies sans fil...).

En matière de collaboration audiovisuelle, internationale et alternative, un modèle existe déjà : Global TV, un réseau de télés libres européennes créé l’an dernier au FSE de Florence. Slovènes, espagnols ou encore danois, les membres de Global TV organisent régulièrement des diffusions simultanées dans plusieurs villes grâce à un signal satellite. Ce type d’opération reste malheureusement assez cher pour des associations : il en aurait coûté 20 000 euros la retransmission de la semaine du FSE de Paris. "Infaisable sans subvention ni soutien de l’organisation du Forum", résume Olivier Azam de Zalea TV.

Identité

Désireuse de s’exprimer à l’occasion du FSE, Zalea TV a repris cette semaine ses émissions "pirate". Malgré ses demandes, elle n’a en effet plus l’autorisation du CSA d’émettre sur le canal hertzien 35. Seuls ceux qui n’habitent pas trop loin du 19e arrondissement parisien ont une chance de capter ses programmes. Egalement boutée des projets de télévision numérique terrestre, Zaléa mise sur la force des courants alternatifs.

La tenue d’états généraux européens doit permettre aux télés libres d’affirmer leur identité. Elles se veulent résolument novatrices et militantes... mais souhaitent aussi garder leurs distances vis-à-vis des institutions. A ses homologues réunis au MétallosMédialab, la télé associative romaine Street TV a raconté son expérience : elle participe par exemple avec des sans-logis à des occupations d’immeubles ou pirate des matches de football du Calcio italien, pour lesquels la chaîne à péage Sky dispose des droits d’exclusivité.

"C’est important d’être visible, mais ce qui compte, c’est de créer de nouvelles formes", avance Gloria, de Global TV. Car rendre la parole aux habitants des quartiers reste une ambition commune de tous les "médiactivistes", des toulousains de TV Bruit aux Danois de Stop TV.

Expliqué lors de la réunion parisienne, l’exemple vénézuelien laisse les militants pour une autre télévision songeurs : des lois votées par le régime du président Hugo Chavez obligent à la création de chaînes associatives lorsque des fréquences se libèrent. La seule contrainte imposée à ces télés communautaires est d’assurer une formation permanente aux habitants.

L’exemple de Caracas

"A part quelques films animaliers que passent les chaînes sous-commerciales du pays, les documentaires étaient inconnus des Vénézueliens, affirme Thierry Deronne, qui travaille depuis dix ans auprès des médias associatifs du pays. Nous les incitons à prendre la caméra, puis à s’interroger sur les intentions et les résultats de leurs travaux. Nous cherchons aussi des documentaires sur l’histoire de l’Amérique latine, afin qu’ils se réapproprient leur mémoire."

Thierry Deronne assure que les chaînes associatives créées (TV Tambores, Cathia TV...) ne sont l’objet d’aucun contrôle politique de la part du pouvoir vénézuélien. Sauf lors du putsch pendant lequel les programmes des télés de Caracas ont été interrompus et leurs militants arrêtés par les anti-Chavez. Quant à leur autonomie, elle serait garantie par six minutes de publicité par heure payées par des PME locales.

L’horizon politique de ces réformes dans l’audiovisuel vénézuelien, c’est la démocratie participative. Une ambition que ne renie aucun des acteurs des télés libres et qui sera au centre des débats lors des états généraux à venir en Europe.

"Le CSA marque sa préférence pour des chaînes locales adeptes du politiquement correct et de la citoyenneté bien encadrée", phrase du jour de Zalea Tv
http://www.transfert.net/a9389

Zaléa TV
http://www.zalea.org/

Le site de Global TV:
http://tvglobal.org/

Le site officiel du FSE:
http://www.fse-esf.org/francais/ind...

Le site du Medialab de la Maison des Metallos (FSE):
http://metallosmedialab.fse-paris.org/

 
Dans la même rubrique

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA

14/11/2003 • 14h40

Le V2V, une vidéothèque militante et décentralisée

12/11/2003 • 14h33

Le festival du "plus petit film du monde" fait son cinéma sur téléphone portable
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse