28 03 2017
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


26/06/2003 • 19h23

La Cnil confrontée à une "explosion" des plaintes

Elle déplore l’absence de moyens. Comment faire face ?

A l’occasion de la présentation de son 23ème rapport d’activité, rendu public jeudi 26 juin, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) note une "véritable explosion" des plaintes. Mais alors que la Cnil commence, timidement, à préfigurer le renforcement à venir de ses pouvoirs, elle doit, à l’instar de nombreuses autres administrations, faire face à une situation budgétaire difficile, qui l’empêche de mener à bien sa mission.

Le 23e rapport de la Cnil, fort de plus de 400 pages, témoigne d’une sensibilisation grandissante de la population aux atteintes à la vie privée et aux libertés informatiques, ainsi que de l’importance croissante qu’acquièrent ses domaines d’expertise.

La Cnil a fort à faire : prospection commerciale, vote électronique, services administratifs en ligne, biométrie, confidentialité sur internet, données médicales, "listes noires" de clients endettés ou de mauvais payeurs... L’autorité est de plus en plus sollicitée, au point, par exemple, qu’elle s’affuble elle-même du titre de "service après-vente de la téléphonie mobile", tout en se félicitant de voir que les problèmes liés au fichier Préventel de prévention des impayés semble sur le point d’être réglé.

Si les plaintes se multiplient, c’est aussi parce que la Cnil fait un travail de fond et mène de plus en plus d’actions vers les utilisateurs, professionnels et particuliers. Elle a cette année publié une recommandation sur le stockage et la conservation du numéro de carte bancaire. De même, le succès de son "Opération Boîte à Spam", qui a enregistré plus de 320 000 e-mails en quelques mois, l’a entraînée à éditer un guide pratique intitulé "Pour en finir avec le spam !".

Dans la foulée, la Cnil vient par ailleurs de lancer une collection de guides pratiques portant sur le "refus de crédit", les "professions de santé" ou encore les "collectivités locales".

Plus de plaintes, moins de moyens

En parallèle de "l’explosion" du nombre de saisines venant de particuliers, la Cnil est confrontée à une diversification de ses missions. Comme Transfert l’avait rapporté en avril dernier, les demandes d’accès aux fichiers de police et de sécurité (RG, DST, STIC, SIS, etc.) ont ainsi augmenté, en 2002, de 51% (voir notre article : Fichiers de sécurité publique : la Cnil règle ses comptes avec la police).

Au total, la Cnil enregistre une hausse globale de 38% des saisines par rapport à 2001. Si les demandes de conseils et de radiation des fichiers commerciaux ne progressent "que" de 16 et 17%, les demandes d’extraits du "fichier des fichiers" (la Cnil y recense les fichiers qui lui ont été déclarés, le défaut de déclaration étant puni pénalement, Ndlr) sont quant à eux en hausse de 32 %, et les plaintes de 42 %.

Face à cette montée en puissance, la Cnil reste limitée dans ses moyens, financiers et humains. Ses perspectives budgétaires ne sont pas pour rassurer. A l’instar de nombreuses autres administrations, elle fait l’objet d’un gel d’une partie de ses crédits. La Cnil espère pourtant bien voir son budget, comme promis, faire l’objet d’une "augmentation non négligeable" en 2004, mais déplore déjà la création d’un nombre de postes insuffisant.

Si la Cnil a du mal à faire face à ses missions, cela est aussi dû à sa politique, qui vise à privilégier les conciliations à l’amiable. Ainsi, depuis sa création, l’autorité n’a transmis que 25 dossiers à la Justice (dont 7 en 2002), et prononcé 51 avertissements (dont 2 l’an passé). Elle a pourtant reçu 5076 plaintes en 2002, pour un total de 41 270 plaintes depuis sa création, en 1978.

La Cnil se targue pourtant d’avoir doublé, en 2002, le nombre de contrôles effectués (52), et annonce vouloir en autoriser 100 en 2003, en prévision du renforcement de ses pouvoirs, que la refonte en cours de la Loi Informatique et Libertés de 1978 (LIL) devrait lui accorder.

La calendrier parlementaire étant pour le moins chargé, on ne sait toujours pas quand ce projet de loi sera débattu, et encore moins quand il sera voté. La Cnil remarque à ce propos que "la France est le seul pays de l’Union Européenne à n’avoir pas transcrit formellement" dans son droit interne la directive européenne sur la protection des données personnelles. Adoptée en 1995, elle aurait pourtant du être transposée, en France, depuis 1998. "Cela ne facilite pas les choses dans le concert européen", souligne Michel Gentot, président de la Cnil.

Vers une privatisation des missions ?

La LIL prévoit de renforcer les pouvoirs de contrôle et de sanction de la Cnil. De plus, ses modes d’intervention seraient appelés à évoluer dans le sens du "conseil et de l’expertise technique", ainsi que de la certification des "procédés d’anonymisation". La Cnil assumerait aussi à l’avenir la labellisation des "produits tendant à la protection des données" et des codes de déontologie.

Autant de nouvelles tâches qui, si le rythme des plaintes continue à augmenter, pourrait rapidement entraîner la Cnil à ne pas pouvoir assurer correctement sa mission.

Face à ce problème, la Cnil pourrait chercher une solution dans l’externalisation, auprès du secteur privé, de certaines de ses missions. La refonte de la LIL prévoit ainsi "de nombreux traitements pourront être dispensés de toute formalité ou relèveront de déclarations simplifiées". Alex Türk, vice-président de la Cnil et rapporteur, au Sénat, de la LIL, y a fait adopter un amendement visant à dispenser des formalités de déclaration les entreprises ayant désigné des "correspondants à la protection des données". Peu connue en France, cette profession l’est beaucoup plus aux Etats-Unis, où la loi protège moins les citoyens qu’en Europe.

L’époque est à l’informatisation massive des procédures administratives et à l’inflation législative dans le domaine du fichage et de la vie privée : un projet de carte d’identité à puce est à l’étude au ministère de l’Intérieur et les Européens seront bientôt dotés de passeports biométriques. S’il n’y a pas de réelle volonté politique de doter les instances de contrôle publiques de vrais moyens juridiques, humains et financiers, la protection de la vie privée va vers une privatisation progressive. Et ne s’en trouvera pas renforcée.

Le 23e rapport d’activité de la Cnil:
http://www.cnil.fr/actu/doc/CNIL-do...

Les guides pratiques de la Cnil:
http://www.cnil.fr/actu/frame.htm?h...

Fichiers de sécurité publique: la Cnil règle ses comptes avec la police (Transfert.net):
http://www.transfert.net/a8712

De drôles d’erreurs dans le fichage policier (Transfert.net):
http://www.transfert.net/a8491

Projet de loi de refonte de la LIL de 1978 (Sénat):
http://senat.fr/dossierleg/pjl01-20...

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse