23 10 2018
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


3/10/2003 • 15h46

Interpol mise sur un nouveau réseau pour se moderniser

I-24/7, un internet des bases de données policières

L’organisation internationale de coopération policière Interpol a mis en place un nouveau réseau électronique pour améliorer la coopération des forces de l’ordre du monde entier. Destiné à accélerer la lutte contre le crime transfrontalier, I-24/7 permet aux agents nationaux de faire des requêtes directes sur les bases de données internationales et d’échanger des fichiers photos, vidéo ou génétiques. Il relie déjà 78 pays et constitue le fer de lance de la modernisation programmée par Interpol, dont la 72ème assemblée générale s’est achevée le 2 octobre en Espagne.

Véhicules volés, passeports et documents dérobés, personnes disparues, fichiers ADN ou empreintes digitales... Ces informations, qui peuvent s’avérer utiles dans le cadre d’enquêtes internationales de police, sont désormais accessibles plus facilement et plus rapidement I-24/7, le nouveau réseau d’Interpol est une sorte de réplique de l’internet, chiffré et "à la pointe de la technologie".

Conçu pour renforcer la lutte antiterroriste internationale dans le sillage des attentats du 11 septembre, I-24/7 permettra de connecter un très grand nombre d’ordinateurs, alors qu’un nombre restreint de terminaux par pays accède au système actuel. Pour que les requêtes soient plus fréquentes, il est prévu que les agents de police puissent bientôt le consulter depuis des ordinateurs portables ou des interfaces mobiles.

24 h/24, 7 jours/7

La procédure sera surtout plus rapide, explique-t-on au siège d’Interpol à Lyon, où travaillent 400 employés. L’organisation a déjà un système informatique évolué et sécurisé mais les messages électroniques, baptisés X-400, qu’il permet d’envoyer, doivent ensuite être validés par les agents du siège. Avec I-24/7, les policiers habilités par Interpol pourront transmettre des requêtes plus directement, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

En complément, Interpol vient de décider de nouvelles règles pour faciliter l’interconnexion entre les bases de données des polices des pays membres. "Ces nouvelles règles permettront, sous certaines conditions, à la police d’un pays membre de se connecter par l’intermédiaire d’Interpol aux bases de données de police d’un autre pays membre", explique un communiqué publié le 2 octobre par l’Organisation.

I-24/7 a été un des fers de lance de la politique de modernisation exposée par Interpol lors de la 72e assemblée générale, qui s’est tenue du 29 septembre au 2 octobre, à Benidorm, en Espagne.

A cette occasion, Stanley Morris, le directeur du programme I-24/7, a demandé à Washington que soient levées les restrictions qui pèsent sur les exportations de logiciels de cryptographie vers certains pays "sensibles". Ainsi, des pays comme la Syrie, la Lybie, Cuba, le Soudan ou l’Irak ne peuvent pas pour l’instant rejoindre le réseau hautement sécurisé de coopération policière.

Sueurs froides

L’Américain Ronald K. Noble, le secrétaire général d’Interpol, a appelé les 181 pays membres de l’organisation à rejoindre le plus vite les 78 nations déjà connectées à I-24/7, espérant que tous l’auraient fait d’ici à la mi-2004.

A Benidorm, Noble s’est aussi inquiété de l’application trop zélée que les forces de police font des lois anti-terroristes, "au détriment des voyageurs et simples citoyens". Le patron d’Interpol (le premier à ne pas être de nationalité européenne) a dit avoir déjà été fouillé parce qu’il avait l’air de "quelqu’un qui pourrait être arabe".

"Je transpire, alors que je suis à la tête d’une organisation internationale de lutte contre le crime...", a déclaré Noble à Reuters, à propos des contrôles policiers dans les aéroports. Sur le fond, le secrétaire général d’Interpol a estimé que, pour lutter contre le terrorisme, il y avait maintenant assez de lois spécifiques en vigueur.

Se concentrant sur l’amélioration des outils, Richard Noble a appelé les pays membres à utiliser plus souvent les bases de données policières qu’Interpol met à leur disposition.

En constante amélioration, selon Noble, le fichier international des documents de voyage volés compterait aujourd’hui 250 000 enregistrements contre seulement 3000 l’année dernière. Cet outil serait encore largement sous-utilisés. Interpol espère par exemple que le nombre de consultations de la base de données des véhicules volés (qui contient 2,6 millions d’entrées) passera bientôt pour la première fois la barre du million.

L’Organisation pousse ses pays membres, développés ou en développement, s’emparer des nouvelles techniques de recoupement offertes par les fichiers informatiques. En attendant, Interpol a fait voter en Espagne une augmentation de 12,4 % de la contribution de ses Etats membres, pour amener son budget à 36,9 millions d’euros en 2004. Et poursuivre sa politique de modernisation.

Interpol appelle les polices du monde entier à utiliser davantage les bases de données (Interpol):
http://www.interpol.int/Public/ICPO...

Discours de Ronald K. Noble à la 72e AG d’Interpol (Interpol):
http://www.interpol.int/Public/ICPO...

Interpol asks US export waiver on special software (Reuters):
http://www.stuff.co.nz/stuff/0,2106...

Interpol Touts Global Criminal Database (Associated Press):
http://www.ajc.com/news/content/new...

Interpol chief slams abuses in war on terror (Reuters):
http://www.iol.co.za/index.php?clic...

 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse