24 09 2022
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Auditez votre cybersécurité.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


19/10/2000 • 17h22

Vers l’eugénisme sexuel ?

Deux décisions de justice contradictoires rappellent que le temps n’est peut-être pas loin où les parents auront la possibilité de choisir les caractéristiques génétiques de leurs enfants. À commencer par leur sexe.

Les Espagnols seraient-ils plus prêts à accepter l’eugénisme sexuel que les Anglais ? Les juges britanniques viennent en effet de refuser à un couple le droit de recourir à un test génétique pour choisir le sexe de leur enfant. Tandis que, quelques mois plus tôt, la Commission espagnole nationale sur les techniques d’assistance à la procréation autorisait un couple à avoir des triplés mâles qui viennent de naître, et dont les parents avaient choisi le sexe.

Motifs esthétiques contre motifs médicaux

Il est vrai que les cas anglais et espagnol n’étaient pas vraiment semblables. Le couple anglais avait peu de justification médicale pour sa requête, mais voulait une fille. Alan et Louise Masterton, déjà parents de 4 garçons et ayant perdu leur unique fille dans un accident, désiraient offrir une petite sœur à leur descendance masculine. En revanche, le couple espagnol, dont le père était hémophile, voulait un garçon afin d’être certain que leur enfant ne serait pas porteur du gène de l’hémophilie.

Il faut en effet savoir que le gène de l’hémophilie est situé sur le chromosme sexuel X. Les filles possèdent deux exemplaires de ce chromosome, alors que les garçons possèdent un X et un Y. Si il y a un X malade et un X sain, l’individu (une femme) ne développera pas l’hémophilie ; on l’appelera alors porteur sain. Mais si ce X malade est couplé avec un Y, l’individu (un homme) sera hémophile. Chaque parent apportant un de ses chromosomes sexuels (X malade ou Y pour l’homme, X pour la femme), on savait donc qu’un rejeton mâle n’avait aucune chance d’être porteur de l’hémophilie. D’où le choix du sexe...

Avortement ou tri sélectif des embryons ?

En fait, la sélection s’est faite après fécondation in vitro : sur huit embryons, seuls les trois porteurs du chromosome Y ont été implantés dans l’uterus de la mère. Cette procédure semble éthiquement acceptable à la Commission espagnole : elle ne conduit pas à un véritable avortement, puisque les embryons "liquidés" n’ont jamais été portés par la mère. Le même raisonnement a récemment conduit un couple de Chicago à se choisir un bébé en fonction de sa compatibilité immunologique avec sa grande sœur. Atteinte d’une anémie très grave, l’aînée attendait une greffe de moelle osseuse.

Dans ses deux cas, on ne tue pas comme dans l’eugénisme façon XXe siècle, on empêche juste certains d’exister sans vraiment savoir si une faiblesse, ici et maintenant, ne peut pas devenir un atout sous d’autres cieux. Ainsi, certaines anémies génétiques sont connues pour accroître la résistances à certaines maladies, le paludisme par exemple, et les yeux bleux sont en définitive un déficit génétique. Il ne faut pas non plus oublier que, dans certains pays, être une femme est considéré comme une maladie honteuse. Bref, l’enfer de l’eugénisme, aujourd’hui comme il y a un siècle, est toujours pavé des mêmes bonnes intentions médico-sociales...

L’article sur le couple de Chicago:
http://www.alternet.org/story.html?... Le site du Comité Consultatif National d’Ethique:
http://www.ccne-ethique.org/
 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse