24 09 2022
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Auditez votre cybersécurité.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


5/07/2000 • 19h37

Un nouveau modèle économique pour la musique ?

Les distributeurs de MP3 commencent à dévoiler ce qui pourrait rapidement devenir le modèle économique de l’édition musicale du XXIème siècle.

Il y a deux ans, le MP3 était un format pour nerds branchés. Et les éditeurs de musiques ferraillaient avec Diamond pour faire interdire la vente de son baladeur MP3, le Rio 300. Quelques mois et quelques millions de fichiers téléchargés plus tard, le Rio est vendu à la FNAC, Diamond a été repris par S3 et les autres fabricants de matériels audio se battent pour occuper un créneau que tout le monde sait désormais porteur. En présentant ses nouveaux produits à la presse, Nick Kaddick, le PDG de S3 a pris acte de ces changements. Ainsi, l’intégration aux baladeurs Rio d’un système vérifiant le copyright marque la volonté du constructeur de devenir un acteur "correct" de l’industrie musicale. Une démarche que l’on retrouve, depuis la création il y a un an du consortium SDMI (Secure Digital Music Initiative), chez la plupart des constructeurs de matériel. Cela se traduit, en général, par la capacité des nouveaux lecteurs à gérer des formats plus "sécurisables" que le MP3, comme le format WMA de Microsoft ou Liquid Audio. L’idée sous-jacente était alors de créer un marché du fichier téléchargeable vendu à l’unité...

Incontournable MP3

C’était compter sans Napster, myMP3.com, Gnutella et les autres systèmes de partage et d’échange de fichiers qui ont, en un an, imposé le MP3 illégal comme LE standard incontournable de la musique numérique, faisant de ses concurrents "sécurisés" des formats propriétaires sans grand avenir. Résultat : le modèle économique de la vente directe de fichiers musicaux numériques à l’unité apparaît difficilement viable. Ce constat a poussé des sites de distribution de musique en ligne comme Emusic à revoir leur stratégie. Emusic, qui vendait des morceaux en téléchargement au prix de 99 cents l’unité, a dû récemment se séparer d’une partie de son personnel et se tourner vers une forme de B to B. La société a annoncé le 30 juin la signature d’un accord commercial avec Hewlett Packard : le fabriquant de matériel a acheté pour 3 millions de dollars de musique téléchargeable au site Emusic. En échange, les acheteurs de graveurs HP pourront pendant deux mois télécharger tous les morceaux souhaités parmi le fonds de 100 000 titres que possède Emusic. Ce dernier espère ainsi créer une habitude chez le consommateur et le détourner des autres options gratuites (comme Napster ou myMP3.com). Cet accord préfigure peut-être le futur mode de distribution de la musique : une distribution proche de la radio où la musique n’est pas achetée par le consommateur mais par les organismes qui veulent attirer le consommateur.

L’abonnement, solution d’avenir ?

Autre solution possible : la vente d’abonnements. L’usager paie une redevance mensuelle ou annuelle et dispose d’un droit illimité de téléchargement. C’est vers ce modèle que semblent s’orienter Napster et MP3.com... Si la RIAA (Recording Industry Association of America) et les autorités judiciaires américaines leur en laissent la possibilité. Pour le PDG de Mp3.com, la musique se vendra bientôt comme l’électricité ou l’eau. À la logique de stock (titres et CD vendus à l’unité) de l’industrie musicale actuelle, Napster propose une logique de flux (titres diffusés par lots à la demande) pour la distribution musicale. L’avocat de Napster, David Boies, vient d’ailleurs de préciser la conception qu’a son client du copyright. Dans une requête déposée le 3 juillet visant à suspendre la procédure d’interdiction qui touche Napster dans sa bataille avec la RIAA, le juriste avance l’argument que les usagers de Napster n’enfreignent aucune loi en échangeant des titres sous copyright puisqu’un arrêt de 1992 (Audio Home Recording Act) avait déjà permis de "légaliser" le Rio. Le texte stipulait que "toute copie non commerciale de musique par un consommateur est légale". Le juge décidera le 26 juillet si Napster doit bannir de son service tous les utilisateurs proposant des titres sous copyright. Un arrêt en faveur de Napster marquerait le début de la fin d’un modèle économique créé il y a plus d’un siècle avec l’invention du phonographe.

 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse