20 10 2021
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Auditez votre cybersécurité.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


19/09/2001 • 18h50

Nimda, le virus encore plus méchant

Un nouveau virus nommé Nimda se propage actuellement sur le Réseau. Patchwork puissant des dernières techniques d’intrusion et de propagation, il infecte à la fois les utilisateurs et les serveurs qui tournent sous les technologies Microsoft.

Mardi 19 septembre, à 15h20, un nouveau ver est né sur l’Internet. Il répond au doux nom de Nimda ("admin" écrit à l’envers) et il est très très méchant. Dangereux et affiné successeur du bien connu "Code Red", il est susceptible de causer de nombreux engorgements des tuyaux, plus que de réels dommages sur les fichiers des utilisateurs. D’origine encore non confirmée (bien qu’il contienne le texte "Copyright 2001 R.P.China"), Nimda est particulièrement virulent. Vincent Renardias, de la société StrongHoldNet affirme : "C’est le compromis parfait entre vers, virus mail, DoS et un peu de defacing. Vers+Virus=propagation rapide. DoS+defacing=dégats." Effectivement, non content de se propager par mail depuis toute machine infectée, ce nouveau ver va également tenter de s’infiltrer sur le réseau local, et surtout de contaminer les serveurs web qu’il a pu détecter. Il réalise ainsi un "scan" (technique employée par les pirates et destinée à détecter les failles des serveurs web) et exploite, ensuite, les trous de sécurité qu’il a détectés pour contaminer d’autres serveurs. Tous les utilisateurs se connectant ensuite à l’une des pages de ces serveurs se verront proposer l’exécution d’une page contaminante, laquelle pourra être automatique (sans clic !), si les préférences d’Internet Explorer ne sont pas en mode de sécurité maximale. De même, la propagation par mail se fera sans ouvrir l’attachement si le message est affiché en prévisualisation dans Outlook Express (client de messagerie de Microsoft). Enfin, il ouvrira le disque dur de l’utilisateur infecté et va le rendre accessible depuis le Réseau... C’est un monstre de technique très efficace et bien programmé.

Des bêbêtes toujours plus puissantes

Bien que les éditeurs de logiciels, et notamment Microsoft, minimisent l’impact de l’attaque en expliquant que de nombreux patchs (des logiciels de modification du programme original destinés à améliorer son niveau de sécurité) vont être réalisés, les dégâts s’accumulent, et toutes les technologies, actuellement mises en œuvre, sont inopérantes lors d’attaques à grande échelle. Typiquement, Nimda utilise peu la malice pour attaquer mais fait appel à des techniques automatisées contre lesquelles l’utilisateur ne peut rien. L’hégémonie de Microsoft dans l’industrie en fait typiquement la cible idéale, mais on finit par se demander si les auteurs de virus n’ont pas une volonté politique forte à l’encontre de l’éditeur américain. Linux, plate-forme également très répandue, est ainsi bien moins attaquée, alors que des trous de sécurité sont également connus même s’ils sont plus rares.

M. tout le monde est un hacker

L’attaque a commencé mardi, à 15h20, heure de Paris (9h20 heure de New York), c’est à dire une semaine pile après les attentats (aucune des autorités consultées ne semble pour l’instant pouvoir établir de lien direct entre les deux événements). Immédiatement, de nombreux serveurs ont été bombardés de requêtes tentant de les infiltrer, venant d’autres serveurs mais également de postes clients : chacun devient alors à son tour un script kiddie qui s’ignore. Ainsi, à Transfert.net, nous avons, nous aussi, été attaqués, mais nos serveurs, correctement protégés, n’ont subi qu’un ralentissement dû à l’absorption de charge réseau (c’est l’équivalent d’une attaque DOS qui sature les serveurs). Il semblerait actuellement que la surcharge réseau ait globalement baissé, mais on ne peut encore dire si le virus s’est ralenti de lui-même et menace de nouveau, ou si les équipes de maintenance qui surveillent les serveurs ont déjà pris le dessus.

Patchs pour les utilisateurs d’Internet Explorer:
http://www.microsoft.com/technet/tr... Patchs pour les administrateurs de serveurs Microsoft:
http://www.microsoft.com/technet/se... La société StrongHoldNet
http://www.strongholdnet.com
 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse