28 10 2021
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Auditez votre cybersécurité.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


28/09/2001 • 18h40

Les OGM frappent au Mexique

Greenpeace annonce que le maïs mexicain est menacé par une grave contamination génétique. L’incertitude, entretenue par les divergences entre scientifiques, plane sur les risques réels entraînés par les OGM...

"Halte à l’importation du maïs transgénique." Déguisé en Frankenstein, affublé des logos des firmes agroalimentaires qui ont exporté du maïs transgénique au Mexique (Monsanto, Aventis, Dupont, etc.), un militant écologiste mexicain clame sa colère sur le communiqué de Greenpeace. Il y a de quoi : des tests réalisés en Oaxaca, une région située au nord du pays, ont montré que, sur 22 communautés productrices de maïs dans la région, 15 étaient affectées par une contamination génétique sans précédent. Sous l’effet de la pollinisation, des champs de maïs traditionnels présentent des traces de maïs génétiquement modifié.

Le Mexique, berceau du maïs

Pour Greenpeace, le problème est d’autant plus grave que le Mexique est le pays qui a abrité les premières espèces du maïs. Aujourd’hui encore, on y trouve un très grand nombre de variétés. Le directeur de Greenpeace Mexique, Raul Benet, exhorte donc, depuis plusieurs jours, les autorités du pays à prendre des mesures exceptionnelles pour enrayer la crise. "Le monde court le risque de perdre une diversité unique d’espèces de maïs (...) qui permet d’assurer la sécurité alimentaire de tous, aujourd’hui et demain", affirme t-il dans un communiqué. Les résultats présentés par l’ONG paraissent en effet alarmants. Treize échantillons, prélevés dans des cultures traditionnelles, ont ainsi révélé que 3 % à 10 % des plants étaient contaminés par du maïs transgénique. Plus inquiétant encore, le taux de contamination dans deux autres parcelles pourrait dépasser, selon Greenpeace, les 60 %. Un chiffre que les autorités mexicaines ont refusé de confirmer. Les variétés contaminées seraient affectées par des gènes Bt (Bacillus Thuringiensis). Ajouté au patrimoine génétique des plantes, ce gène permet d’éliminer la pyrale, un insecte qui dévore de l’intérieur de nombreux plants de maïs. Selon Greenpeace, "ces variétés [génétiquement modifiées] ont de grandes chances de disséminer des gènes étrangers dans des variétés conventionnelles avec des conséquences imprévisibles".

Débats scientifiques

Une hypothèse que rejette Francine Casse, biochimiste moléculaire à l’INRA (l’Institut national de recherches agronomiques). "Le terme de contamination me laisse rêveuse, affirme-t-elle. La pollinisation est un phénomène naturel, et la transgénèse ne modifie en rien cet état de fait." Et de souligner que les tests réalisés ne sont pas encore fiables . "Avec l’utilisation de plants OGM, ajoute-t-elle, on aura moins d’imprévus car au moins, on sait ce qu’on fait." Des arguments qui laissent ...ric Gall, responsable de la campagne anti-OGM à Greenpeace, pour le moins sceptique. "Les OGM posent des risques à long terme : des risques écologiques, bien sûr, mais aussi des conséquences liées à une pollution auto-entretenue qui menace la biodiversité", affirme-t-il. Un sentiment partagé par le Professeur Bernard Herzog, ancien biologiste, auteur du livre La transgénique : les premiers signes d’une catastrophe (2000, éd. du CRAM ). "Tout ça est très rusé, car on ne peut prévoir les conséquences des OGM qu’au bout de 30 ans", prévient-il. Les scientifiques, divisés sur la question, se rejoignent sur un point : la diversité génétique et végétale reste indispensable pour assurer la survie de la planète. C’est tout l’enjeu de la prochaine conférence intergouvernementale du 1er octobre prochain à Nairobi (Kenya). Cette réunion doit permettre de relancer le Protocole international de biosécurité, bloqué depuis deux ans.

Les communiqués de Greenpeace:
http://www.greenpeace.fr/campagnes/... http://www.greenpeace.org.mx/php/boletines.php?n=178
http://www.greenpeace.org.mx/php/bo... L’INRA (Institut national de recherches agronomiques):
http://www.inra.fr
 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse