20 10 2021
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Auditez votre cybersécurité.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


20/03/2001 • 18h10

Le virus Magistr est un pervers polymorphe

Tel un vandale maquillé en agent secret, le nouveau virus Magistr se révèle aussi méchant que difficile à détecter. Encore rare, il annonce une nouvelle génération de saletés qui donnent du fil à retordre aux éditeurs d’antivirus.


Julien Chambaud
Pot-pourri des dernières techniques d’intrusion dans Windows, le virus "Magistr " est une belle saleté. On le classe dans la double catégorie des vers et des virus, car il se répand non seulement par mail, mais en infectant directement les logiciels. ...crit par un programmeur qui répond au doux nom de "The Judges Disemboweler" (en français : "celui qui éviscère les juges"), la charmante bestiole va chercher des adresses dans le logiciel de messagerie Oulook Express de Microsoft, mais aussi dans Netscape Mail, ce qui est plus rare. Attention, non seulement il extrait tous les contacts de votre carnet d’adresses, mais aussi les correspondants des messages que vous avez envoyés et reçus... Une fois en place, il attend trois minutes pour ne pas vous donner l’alerte. Il se propage ensuite auprès de toutes vos relations, et intoxique certains programmes de votre disque dur et du réseau local de votre entreprise. Patient, ce n’est qu’un mois après la primo-infection qu’il entame son activité destructrice. Non content d’effacer vos fichiers, il s’attaque au BIOS et à la mémoire "CMOS" de votre PC, qui devient difficilement utilisable (impossible de rebooter !) sans l’intervention d’un professionnel.

Le parfait espion

Les techniques qu’utilise "Magistr" pour se répandre sont qualifiées de "polymorphes". Ce qui le rend quasi invisible. Par exemple, les "sujets" et contenus des mails qu’il envoie sont des phrases tirées de vos propres fichiers. De plus, il utilise son propre moteur SMTP (protocole utilisé pour envoyer les mails), ce qui lui permet de falsifier l’identité de l’expéditeur du message et donc de rendre sa trace plus difficile à suivre. Véritable caméléon, il est constitué d’un code exécutable qui peut prendre de multiples apparences, et dont une partie est cryptée ! Ultime gâterie, ce joyeux drille envoie, dans 20 % des cas, un fichier ".doc" en attachement (issu d’un traitement de texte) tiré au hasard dans votre disque dur. D’où un risque majeur pour la confidentialité interne. Imaginez une note classée "top secret" qui part chez un concurrent direct !

Le pire est à venir

Du côté des éditeurs d’antivirus, on se dit déjà prêt à riposter. Les parades de détection et de décontamination élaborées semblent avoir bloqué la première vague d’infection. Damase Tricart, chez de produit chez Symantec France, confie : "Magistr n’est heureusement pas très répandu, même s’il représente un bel exemple des virus réalisés par des programmeurs de haut niveau [par opposition aux vers VBS comme ILOVEYOU, plutôt simples à écrire], dont le nombre a explosé en 2000." Magistr serait même déjà supplanté, sur certains points, par des virus qualifiés de "métamorphiques", capables, selon Damase Tricart, de "se recompiler avec l’exécutable qu’ils infectent : le programme en question continue de fonctionner normalement alors qu’il est porteur de la souche. Ce type de procédé nous pousse à repenser nos techniques de détection, qui se révèlent plus longues à mettre en place : cela peut aller jusqu’à plusieurs heures pour les plus complexes". La lutte entre programmeurs de virus et éditeurs d’antivirus n’est manifestement pas finie. En attendant, et malgré l’arrivée du printemps, mieux vaut rester couvert...

Description technique par les premiers auteurs de l’alerte (en anglais):
http://www.kasperskylabs.com/news.a...
 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse