21 10 2021
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Auditez votre cybersécurité.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


5/01/2001 • 11h29

Le Nasdaq, c’est la vache folle

Un geste d’Alan Greenspan a métamorphosé la morosité du Nasdaq en euphorie. Pourtant, en coulisse, la netéconomie souffre toujours.

Alan Greenspan, le président de la Fed (Réserve fédérale américaine), est-il doté de pouvoirs surnaturels ? Quelques secondes après l’annonce de la réduction des taux d’intérêts de la banque centrale américaine, du jamais vu depuis 1992, le vent de folie qui soufflait ces derniers temps sur le Nasdaq s’est mué en hystérie collective. Le marché américain des valeurs technologiques a conclu la journée de mercredi sur une hausse sans précédent de plus de 14 %, entraînant derrière lui les grandes places mondiales. Seule la Bourse de Tokyo est restée indifférente. Jeudi, le Nasdaq a soufflé un peu, mais même les plus pessimistes ont changé d’avis. "Les valeurs technologiques pourraient croître de 40 %", lâche ainsi Steven Milunovich, un des responsables de la recherche de la banque d’affaires américaine Merrill Lynch.

Toi non plus, tu n’as pas changé

La baisse de 0,5 point des taux de la Réserve fédérale n’a pourtant pas fondamentalement changé la donne. Certes, les marchés n’attendaient pas une baisse aussi rapide. Mais l’hypothèse d’une réduction de 0,25 point des taux à la fin du mois de janvier était largement acceptée. Au final, la décision de la Fed n’est donc pas si spectaculaire. Surtout, elle ne change rien à court terme au ralentissement de l’économie américaine. "Cette baisse des taux n’est pas un élément suffisant pour enrayer le tassement des ventes d’ordinateurs, illustre Alain Argile, le coordinateur de la recherche sur les valeurs technologiques au Crédit Lyonnais Securities. Le marché du PC est aujourd’hui arrivé à maturité. Quand 50 % ou 55 % des ménages américains sont équipés, sortir la nouvelle version d’un PC ne suffit plus pour le vendre." De fait, les chiffres mensuels des ventes de PC accusent en décembre la cinquième baisse consécutive (- 24 %, selon PC Data) en cinq mois.

Start-ups au cimetière, salariés à la rue

Les constructeurs d’ordinateurs ne sont pas les seuls touchés. Le secteur de la netéconomie est directement affecté par le ralentissement de l’économie américaine. Les entreprises tendent à ralentir leurs investissements dans le commerce électronique, allégeant du même coup les carnets de commandes des prestataires de services. Le chiffre d’affaires du commerce électronique croît moins rapidement que prévu. Conséquence, les faillites se ramassent à la pelle. Les épiceries foodline.com et streamline.com viennent de faire leurs adieux et rejoignent eve.com, living.com ou encore furniture.com au cimetière des start-ups. Selon le cabinet webmergers.com, 210 dotcoms ont fermé boutique en 2000, brûlant dans leur mésaventure plus de 1,5 milliard de dollars (10,5 milliards de francs). Et les études montrent une franche accélération de la tendance : 60 % des faillites ont eu lieu au dernier trimestre 2000. Dans le meilleur des cas, les survivants ne parviennent pas à tenir leurs engagements. Victime de la chute des investissements des entreprises de technologies, la star Inktomi vient ainsi d’annoncer que ses ventes n’atteindraient pas le niveau escompté. Sanction immédiate, l’action Inktomi a chuté de 22 % sur le Nasdaq.

La baisse des taux, pas plus que les convulsions du Nasdaq ne changent rien, enfin, aux bataillons de "nouveaux chômeurs". Les poches pleines de stock-options qui ne valent plus un kopeck, 41 515 salariés de start-ups ont reçu leur solde de tout compte en 2000, selon le cabinet Challenger Gray & Christmas. Pire, 25 % de ces licenciements ont eu lieu au mois de décembre. Preuve supplémentaire que la tendance ne s’inversera pas sur un coup de baguette magique d’Alan Greenspan.

Les convulsions du Nasdaq en direct:
http://www.nasdaq.com Le cabinet Challenger Gray & Christmas:
http://www.challengergray.com http://www.cnnfn.com
http://www.cnnfn.com La Réserve fédérale américaine:
http://www.federalreserve.gov/
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse