04 10 2022
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Auditez votre cybersécurité.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


30/05/2000 • 12h31

Freenet : la refondation de l’Internet ?

À l’origine simple projet d’étude d’un étudiant de l’université d’Edinburgh, Freenet est devenu, en un an, un véritable Internet alternatif.
- Retour vers l’article principal : Napster grillé, Freenet et Gnutella boostés

Lorsqu’en juin 1999, Ian Clarke boucle son projet de fin d’études à la fac d’informatique d’Edimbourg, personne ne peut imaginer que ce simple devoir scolaire va, en un an, faire renaître l’espoir d’un Internet anonyme, gratuit et autogéré. En concevant Freenet, cet étudiant de 22 ans sait pourtant ce qu’il fait : l’application doit permettre la mise en place d’un réseau "poste à poste" autorisant la publication, la réplication et la récupération de données tout en préservant l’anonymat des auteurs et des utilisateurs de ces données.

Fluidité de l’information

S’il ressemble beaucoup à Gnutella (voir l’article de Transfert Gnutella, le Napster qui monte, qui monte...), Freenet est beaucoup plus fiable en matière de protection de l’anonymat et de stockage des fichiers. Sur le réseau Freenet, ces derniers sont déplacés, dupliqués, mis à jour de façon totalement transparente pour les utilisateurs : ceux-ci accèdent à une sorte de disque dur virtuel distribué sur l’ensemble des postes du Réseau. Mieux, plus un fichier est demandé, plus il est répliqué et rapproché des postes qui le réclament. Cette propriété de Freenet facilite la fluidité de l’information et évite les engorgements sur le Réseau.

Une sorte d’Arpanet

Par ailleurs, ce fonctionnement empêche de savoir sur quel poste ils sont stockés. Même le propriétaire dudit ordinateur l’ignore. Il est donc impossible de prouver qu’un utilisateur a délibérément placé des fichiers litigieux sur son disque. En outre, en déposant ou en récupérant un fichier sur Freenet, il est impossible à quiconque sur le Réseau de savoir d’où provient la requête : celui qui vous "sert" le fichier ignore à qui il l’envoie et vous, vous ne connaissez pas sa provenance. Ingénieux, Freenet se sert en fait des infrastructures qu’Internet utilise pour recréer une sorte d’Arpanet (le réseau qui a donné naissance à Internet). À trop vouloir imposer leur vision, les chantres de l’Internet commercial et policé risquent bien de donner une nouvelle jeunesse à l’hydre communautariste.

- Retour vers l’article principal : Napster grillé, Freenet et Gnutella boostés
Le site officiel du projet Freenet:
http://freenet.sourceforge.net/
 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse

Page not found