24 10 2021
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Auditez votre cybersécurité.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


1er/09/2000 • 00h00

Faux communiqué du Nasdaq : un étudiant arrêté

L’auteur de la rumeur qui a fait chuter le cours de l’action Emulex de 60 % a été arrêté. Sa peine risque d’être exemplaire mais son aventure vaut toutes les leçons d’économie.


©AFP
Mark Jakob est sous les verrous et risque 15 ans de prison pour manipulation du cours d’une action. Mais sa mésaventure restera dans les annales de Wall Street. Car, à 23 ans, cet étudiant sans histoires a réussi à faire trembler le Temple de la finance, le 25 août dernier. En publiant ce jour-là un faux communiqué via le site de diffusion Internet Wire (lire La rumeur qui valait 2,5 milliards), Mark Jakob fait chuter de 60 % le cours de l’action Emulex au Nasdaq. Après 30 minutes de panique intégrale, la valorisation de ce fabricant californien de matériels pour réseaux à haut débit perd 2,5 milliards de dollars (18 milliards de francs) !

Des empreintes informatiques

Suite à l’incident, les enquêteurs de la SEC (Securities and Exchange Commission, le gendarme de la Bourse) et du FBI se lancent sur les traces du ou des auteurs du faux communiqué. Les empreintes informatiques laissées par ce communiqué "anonyme" les mènent à la bibliothèque d’une grande école de Redondo Beach (Californie). Mark Jakob, réputé boursicoteur, a précisément été aperçu dans la bibliothèque la nuit précédant la diffusion de la fausse nouvelle. Les limiers tiennent une piste... Un coup d’œil aux carnets d’ordres de Bourse d’Emulex confirme leurs soupçons : le suspect a bien passé une série d’ordres suspects sur l’action Emulex le 25 août.

236 000 dollars de plus-value

Flairant le bon coup, l’étudiant spéculait en fait depuis quelques temps sur Emulex, mais en pure perte. Car en "jouant" l’action à la baisse alors que le cours de celle-ci grimpait, Jakob risquait de perdre 100 000 dollars (737 000 francs). Ce jeudi-là, cet ancien stagiaire d’Internet Wire imagine donc, pour se "refaire", le stratagème du faux communiqué : en annonçant la démission du patron d’Emulex et de très mauvais résultats, il fait plonger l’action. Mark Jakob récupère alors sa mise initiale et la réinvestit aussitôt, mais en "jouant" Emulex à la hausse cette fois. Dans le même temps, le patron d’Emulex dément les informations du communiqué, ce qui rassure les investisseurs. Le cours retrouve son niveau normal et Mark Jakob empoche une plus-value de 236 000 dollars (1,7 million de francs)...

À chacun sa leçon

La sévérité légendaire de la SEC lui laisse peu de chance de profiter de son butin. Outre les 15 ans de prison, Mark Jakob encourt une amende de 500 000 dollars (3,7 millions de francs). Une "bonne leçon" un peu coûteuse. Les autorités californiennes n’ont pas hésité à donner un tour très médiatique à l’affaire. Le procureur Alejandro Mayorkas veut faire de Mark Jakob un "cas exemplaire". "Quiconque essaierait de commettre un délit via le Web doit bien se mettre dans la tête qu’il ne pourra compter sur l’anonymat pour parvenir à ses fins, menace-t-il. Nos techniques d’investigation avancent aussi vite que la technologie." À défaut d’être rémunératrice, la mésaventure de Mark Jakob présente quelques vertus pédagogiques. À l’instar de l’économiste John Maynard Keynes - dont les leçons sur les comportements des boursicoteurs font autorité - Jakob est parvenu à démontrer grandeur nature, et en jouant avec les nerfs des investisseurs, que, sur les marchés, les moutons sont légion. Le brio de la démonstration lui permettra peut-être de solliciter la clémence des juges.

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse