04 10 2022
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Auditez votre cybersécurité.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


14/03/2000 • 13h48

Et voici le polaroïd génétique !

Une start-up britannique affirme avoir inventé un appareil capable de dresser votre profil génétique. Bel outil dans les mains des compagnies d’assurance ou des employeurs eugénistes... Big brother is watching your genes !

Après les caméras espionnes et les lunettes qui déshabillent, voici le polaroïd génétique  ! Une start-up britannique, Genostic Pharma, vient de doubler tous les mastodontes de l’industrie pharmaceutique en brevetant un appareil de profilage génétique. Son principe est simple  : à partir d’un simple prélèvement de salive, la nouvelle machine est capable d’analyser, simultanément et en quelques minutes, des dizaines de milliers de fragments d’ADN. Ces séquences “décodées” sont ensuite comparées à une base de données contenant plus de 14 000 variantes de gènes humains. Selon ses concepteurs, l’engin pourrait devenir un puissant outil de prévention génétique… Voire !

Compétence génétique ?

Si cet appareil est loin d’être un canular (la revue The New Scientist consacre même un long article au sujet), sa fiabilité est loin d’être assurée (voir interview ci-dessous). Les géniticiens répètent depuis belle lurette que les connaissances actuelles sur le génome humain ne permettent absolument pas de prédire les prédispositions pathologiques d’individus sur lesquels un prélèvement aurait été effectué.

C’est l’esprit même de cette invention qui est terrifiant. Car un tel dispositif deviendrait une arme terrible si elle venait à tomber entre les mains de compagnies d’assurance, d’employeurs eugénistes ou de parents anxieux. Surtout quand on sait que le brevet inventorie 250 gènes censés être liés au comportement (déviant ?) et 500 autres aux psychoses et à la personnalité... À quand l’examen obligatoire pour vérifier la "compétence génétique" de ses futurs employés ? Bien entendu, le fondateur de Genostic Pharma se défend d’avoir conçu son système dans un but autre que thérapeutique…

Les obstacles sont désormais plus sociologiques que techniques

Gérard Dîne, hématologue, est délégué général de l’Institut de biotechnologies de Troyes et secrétaire de l’Alliance pour le génie biologique et médical (AGBM). L’AGBM est une association dont le but est de faire collaborer industriels, chercheurs et professionnels de santé pour le développement de nouvelles biotechnologies. Il affirme que des appareils de profilage génétique réellement fiables pourraient apparaître d’ici peu…

Transfert  : L’appareil de profilage génétique conçu par Genostic Pharma est-il réellement nouveau ?

- La technique du profilage par sondes ADN (DNA chips) n’est pas vraiment nouvelle, quant au logiciel d’analyse, c’est tout simplement un système de gestion de base de données. Cet appareil est davantage un coup de Genostic Pharma qu’une réelle révolution technique. Le monde des start-ups biomédicales ressemble comme deux gouttes d’eau à celui des dot.com, et les effets d’annonce sont souvent destinés à récupérer des… capitaux.

En fait, plusieurs techniques sont en concurrence pour devenir le futur standard du profilage génétique et il n’est absolument pas certain que celle basée sur les puces à ADN soit la plus économique ou la plus efficace. Il existe ainsi des procédés reposant sur des technologies optiques ou électrochimiques qui pourraient rendre les appareils de profilage potentiellement plus précis... En définitive, le problème n’est plus tellement celui de la faisabilité industrielle mais plutôt celui de la standardisation des techniques et surtout de leur acceptation par la société...

Vous voulez dire que seule l’éthique pourrait encore freiner l’apparition de ce type d’appareil ?

- De fait, les réticences éthiques pour les systèmes de profilage génétique rapide dissuadent pour l’instant les grand groupes pharmaceutiques de se lancer dans la bataille. Elles laissent, pour le moment, le champs libre aux start-ups biotech. Personne ne veut reproduire les erreurs de Monsanto dans le domaine de l’agronomie. Même si un récent sondage montre que près de 60 % des Français se déclarent favorables à l’utilisation de telles techniques en médecine prédictive, tous n’ont peut-être pas conscience de l’usage qui pourrait en être fait par des compagnies d’assurance ou des employeurs indélicats… De toutes façons, je pense que les premiers appareils de profilage "large" ne verront pas le jour avant 3 ou 5 ans.

http://www.newscientistjobs.com/real/real_biotech9.html
http://www.newscientistjobs.com/rea... http://www.derwent.com/resource/interest.html
http://www.derwent.com/resource/int...
 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse

Page not found