22 08 2018
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


20/09/2001 • 18h32

L´Europe est sévère avec le cybercrime

Les délégués des ministres des 43 ...tats membres du Conseil de l’Europe viennent d’approuver le projet de convention sur la cybercriminalité. Avec un leitmotiv : convaincre que les cybercriminels sont très très dangereux...

On les aura ! C’est à peu près ainsi que l’on peut résumer l’esprit du projet de convention sur la cybercriminalité. La 27e version du texte vient d’être approuvée par les délégués des ministres des 43 ...tats membres du Conseil de l’Europe. On les aura... Qui ? Eh bien, ces criminels décrits comme ultra dangereux pour (au choix) : les internautes, les grandes entreprises, les pays, la démocratie, les administrations publiques... Le projet s’attaque à la fraude informatique, à l’accès illégal aux données ainsi qu’à la pornographie infantile. Il est par ailleurs prévu de le compléter par un protocole additionnel visant la criminalisation de toute diffusion de propagande raciste et xénophobe par le biais des réseaux informatiques. Ces dispositions s’imposeront à 43 pays européens, mais aussi aux ...tats-Unis, au Canada, au Japon et à l’Afrique du Sud. Le texte sera vraisemblablement approuvé par les ministres des Affaires étrangères des pays membres le 8 novembre à Strasbourg. Il sera ouvert à la signature des ...tats membres lors d’une cérémonie officielle qui se tiendra en novembre à Budapest. La Convention entrera en vigueur dès que cinq ...tats, dont au moins trois du Conseil de l’Europe, l’auront ratifiée.

Marketing de la peur

Pour nous convaincre de la dangerosité des cybercriminels, le Conseil de l’Europe n’a pas lésiné sur l’arsenal marketing. Le site web regorge d’arguments. Ainsi autour du projet de texte sont disposés des articles aux titres alléchants : "Des crimes informatiques de toutes sortes", "Les cibles du cybercrime et son impact économique", "Des menaces qui touchent aussi les démocraties", "Une nouvelle conscience des dangers", "...tat de droit entre Big Brother et Far West". Le contenu ne peut qu’affoler la ménagère de moins de cinquante ans. On peut ainsi lire, par exemple : "Selon les spécialistes, Internet réunit pratiquement tous les ingrédients pour réaliser le crime parfait, anonymat, volatilité des preuves, absence de frontières et présence policière très limitée..." Brrrr, ça fait froid dans le dos. Pour Ronald L. Dick, le nouveau patron du FBI, cité par le Conseil, "la criminalité informatique est capable de déstabiliser l’économie entière d’un pays". Rien de moins. On pourrait timidement rétorquer que de vrais terroristes avec des vrais avions font visiblement plus de dégâts... Et que l’heure d’un cybercrime de cette envergure ou d’une cyberguerre n’est pas encore venue. Les criminels manquent heureusement d’imagination et de ressources humaines.

Texte amendé

Depuis sa première mouture, le texte a été sensiblement modifié. Notamment grâce à l’action des défenseurs des droits de l’homme, comme les 22 associations réunies sous l’appellation "Global Internet Liberty Campaign" (GILC) qui jugent ce texte liberticide. Le texte est moins stupide qu’il n’a pu l’être. Même si des dispositions très angoissantes sur la perquisition à distance, l’interception en temps réel de données ou l’interception du contenu restent en bonne place du traité, la mise à disposition ou la détention d’un outil de sécurité informatique n’est, en effet, plus un crime. S’il n’est pas utilisé pour commettre un acte répréhensible, bien entendu. Mais il faudra expliquer ça à un officier de police lors d’une éventuelle téléperquisition...

Le texte de la convention:
http://conventions.coe.int/treaty/f... Le site du GILC:
http://www.gilc.og
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse