21 11 2018
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


7/06/2000 • 18h15

Bataille pour la Mairie de Paris (.com)

Une surprise de plus sur le Web : le site mairiedeparis.com n’est pas celui de la Mairie de Paris. Lancé en mai, il propose interviews des candidats, sondages en ligne et autres forums. "Plate-forme d’expérimentation de la cyber-démocratie" ou militantisme déguisé ?


Bruno Walther

©J.Krassovsky/transfert
Tous sont candidats et tous s’affichent à une même adresse : mairiedeparis.com. Philippe Seguin, Jean Tiberi, Bertrand Delanoe et Yves Contassot, les quatre prétendants à la Mairie de Paris, sont présentés sur ce site. Seul souci : aucun d’entre eux ne participe à ce projet, et aucun n’a même demandé à y figurer. Pour l’heure, les quatre stars ne semblent pourtant pas s’inquiéter que leurs idées, leurs CV et leurs programmes figurent sur mairiedeparis.com. Le site explique même que les internautes pourront bientôt débattre en ligne avec leur candidat favori (ou honni). Car la société à l’origine de ce site, l’Enchanteur, entend bien monter une "cyber-plate-forme" d’expression politique. Rien de moins... L’Enchanteur : le nom vous rappelle quelque chose ? En avril dernier, cette société s’offrait un joli coup de pub via le site de Balladur. À l’époque, le candidat (éphémère) Balladur avait annoncé la création de son site emancipez-paris.com. Aussitôt, l’un des patrons de l’Enchanteur, une Webagency parisienne, avait consulté le site... qui n’existait pas encore. Pour "plaisanter", il avait déposé le nom de domaine, avant de le rétrocéder gracieusement... L’Enchanteur avait ensuite conçu le fameux site, lancé en grande pompe le 13 avril dernier, avec entretien en real audio de Balladur en personne.

Un ami français... de Miami

Les patrons de L’Enchanteur affirment qu’un mois plus tard, lors de sa fermeture (Balladur ayant retiré sa candidature), le site comptabilisait près de 20 000 visites. Un joli coup de promo... "C’est vrai que dans le milieu politique, avec cette histoire, on a gagné une réputation de gens efficaces", se souviennent Arnaud Dassier et Bruno Walther, les fondateurs de L’Enchanteur. "Quant à la petite blague, même l’entourage de Balladur a bien rigolé."

Militants de longue date, les deux hommes disposent d’un large réseau de connaissances dans les sphères politiciennes. Bruno Walther a œuvré un temps pour Génération écologie. Quant à Arnaud, proche d’Alain Madelin dont il a été l’assistant parlementaire, il est adjoint au maire (RPR) du 9ème arrondissement de Paris. Profitant du battage médiatique autour d’...douard Balladur et de son site quasi mort-né, les deux copains lancent peu après mairiedeparis.com. Un des rares noms de domaine qu’ils n’avaient pas encore déposés. "C’est un ami français installé à Miami qui nous l’a proposé. Il est propriétaire de centaines de noms de domaine top niveau" explique Bruno Walther. Onze jours plus tard, Yves Contassot (candidat des Verts) se retrouve en direct et en real audio sur mairiedeparis.com. Il y parle de l’"écolo parade" et y donne sa vision de la politique. Philippe Seguin dont "l’accord de principe est acquis" précise Bruno Walther, devrait suivre...

Portail expérimental ou militantisme ?

Avec une homepage aux couleurs nationales bien identifiables (quoique étrangement similaires à celles du site du RPR), le site présente les fiches détaillées des candidats à la Mairie et invite les internautes à s’adresser sans fioriture à ces derniers. "Ce site est le vôtre, indique la page d’accueil. Utilisez-le comme vous l’entendez. Interpellez les candidats, faites des propositions, participez aux forums." Si les forums, classés par thèmes (environnement, fiscalité, pollution...) sont pour l’instant peu fréquentés, les deux fondateurs ont d’autres ambitions. "Ce site est particulier, justifie Arnaud Dassier. Car il n’a pas de visibilité commerciale comme nos autres productions. C’est une tentative pour développer un savoir faire que l’on réutilisera pour lancer un portail politique bien plus important." Autant dire qu’en matière de Net-politique, les deux militants ont pris de l’avance. Ils ont en effet raflé quasiment tous les patronymes des élus en noms de domaine : "On a déposé tous les noms des candidats potentiels aux législatives et aux présidentielles. Tous ceux en tous cas qui étaient libres..." se vante Bruno.

Une impartialité douteuse ?

Un cyber-squatting qui risque d’irriter fortement les intéressés, qui voudront récupérer fissa "leur" nom point com. ...ventualité qui n’inquiète guère Bruno. Prévoyant, le jeune homme a fait déposer tous ces noms de domaine par ce même et précieux ami français... de Miami. Le fait de déposer ces noms sur le sol américain compliquerait-il la tâche des élus français qui voudront les récupérer ?

En attendant, les deux Web-militants assurent de leur impartialité. Dont on peut légitimement douter, compte tenu de leur sensibilité politique. "Nous ne cachons pas que nous sommes clairement identifiés politiquement, reconnaît Arnaud Dassier. Moi je suis libéral et Bruno est davantage écolo. Mais plus ça va, plus lui se libéralise et moi je me gauchise... Nous sommes avant tout des passionnés de politique. C’est vrai que nous avons beaucoup travaillé pour Démocratie libérale, mais nous ne voulons pas œuvrer uniquement pour un camp. Nous avons d’ailleurs des projets en cours pour des sites de candidats socialistes et écolos... Mais, conclut-t-il, ils préfèrent que le public ne sache pas que nous travaillons pour eux." Une sage précaution ?

Arnaud Dassier et Bruno Walther : "...colo, libéraux et e-militants !"


Arnaud Dassier

©J.Krassovsky/Transfert
Les deux patrons de L’Enchanteur sont loin d’être néophytes en politique. Leur société a déjà à son actif la réalisation de plusieurs sites d’élus de l’opposition. Celui des Républicains et Indépendants du Sénat, celui de l’Alliance pour la France - le site officiel d’Alain Madelin et de Nicolas Sarkozy lors de la campagne des élections européennes - et celui de Démocratie libérale du même Madelin. Un "parti" pris politique que les deux fondateurs ne cachent pas. Militants de longue date, Bruno Walther, 28 ans, et Arnaud Dassier, 31 ans, viennent pourtant de deux horizons a priori opposés.

Assistant parlementaire d’Alain Madelin

...cologiste pur et dur, Bruno Walther s’est passionné pour l’informatique, avant de l’utiliser comme un moyen de lutte politique. Il participe activement à la conception du site ecologie.org (aujourd’hui disparu), avant de se retrouver en 1995 chef de cabinet de Brice Lalonde, qui dirige alors Génération écologie. Au même moment, Arnaud Dassier est assistant parlementaire au cabinet d’Alain Madelin. Et c’est par le même Madelin que Bruno et Arnaud vont se rencontrer. Lalonde et Madelin entreprennent à cette époque des conférences communes. On se consulte, certains cadres de Génération écologie entrent au bureau politique de Démocratie libérale, les équipes se rencontrent dans une ambiance amicale qui rapproche Arnaud et Bruno.

Enchantement

Alors, en 1998, quand le groupe parlementaire de Démocratie libérale cherche à monter son site, les deux passionnés du Net sont sur les rangs. D’autant que dans l’intervalle, Bruno a monté sa Webagency. Chacun prend alors en charge une partie du contrat et le site voit le jour à l’été 1998. L’année suivante, ils réfléchissent à un nouveau projet commun. Très vite, ils montent L’Enchanteur des nouveaux médias, une marque dont Bruno est dépositaire depuis 1995. La société cumule les activités : conception de sites, consulting politique et investissement dans des start-ups. Un fameux patchwork. "Internet, confie Bruno Walther, comme la découverte de l’Amérique, a représenté un enchantement. D’où le nom de notre agence."

Pour info, le site officiel de la Mairie de Paris:
http://www.paris-france.org/ Le seul site officiel d’un candidat (encore en lisse) à la Mairie de Paris:
http://www.bertrand-delanoe.org/dia...
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse