17 10 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


25/02/2002 • 18h49

Le 11 septembre a fait évoluer l’email

Après une étude des correspondances échangées sur Internet lors des événements du 11 septembre 2001, le Center of Communication Policy (UCLA) constate que l’utilisation de l’e-mail a transformé la façon de communiquer des Américains.

Des dizaines de millions de messages ont circulé en ligne après les attentats du 11 septembre dernier aux Etats-Unis. Selon une étude menée par le Center of communication policy de l’université de Californie (UCLA) , publiée le 7 février 2002, ces e-mails avaient un particularité : ils n’assuraient pas seulement un échange d’informations mais transmettaient surtout l’ expression d’émotions et de soutiens. Beaucoup de messages ont également été envoyés par des Américains de l’étranger cherchant à obtenir des nouvelles de proches ou de parents et à partager ces événements avec leurs concitoyens. L’UCLA évalue à plus de 100 millions le nombre de citoyens américains ayant reçu ou envoyé des e-mails de soutien, ce qui représente 57,1% des Internautes du pays. 22.9 % des internautes ont reçu des manifestations de sympathie en provenance d’autres pays.

Autre constat : si l’Internet a bien fait circuler l’émotion, il a modestement contribué à informer le public après les attaques. De façon attendue, les Américains se sont tournés presque exclusivement vers le média télévisuel pour suivre la suite des événements.

56,3 % des Américains ont pris connaissance des attaques par la télévision. Seulement 0,8 % ont appris la nouvelle sur Internet. Le petit écran a également été la première source d’information lors de la semaine suivant le 11 septembre, pour 80% des Américains. 3,1% ont utilisé le web. Les internautes qui ont poussé le clic pour trouver des informations sur la Toile l’ont fait parce que celles-ci étaient soit plus directement accessibles (29.2%), soit rapidement remises à jour (27,5%), plus fouillée ou encore parce qu’elles développait des perspectives non abordées dans la presse traditionnelle (8,8%). 6% des internautes américains trouvaient même que l’Internet proposait des informations plus crédibles que les autres médias. Les attentats ont aussi, selon l’étude, accru la conscience des Américains par rapport à l’accessibilité de leurs données personnelles sur le réseau. 40,8% des Internautes ne se sentent pas en sécurité. 17,8% croient que les terroristes peuvent rassembler des renseignements et 14,3% pensent que l’enquêtes sur les réseaux terroristes peut altérer la protection de leurs données privées sur le Net.

Si, en effet, 56,3 % d’entre eux ont ainsi pris connaissance des attaques par la télévision, seuls 0,8 % ont appris la nouvelle sur Internet. Le petit écran a également été la première source d’information, lors de la semaine suivant le 11 septembre, pour 80% des Américains. 3,1% ont utilisé le web. Les internautes qui ont poussé le clic pour trouver des informations sur la Toile l’ont fait parce que celles-ci étaient soit plus directement accessibles (29.2%), soit rapidement remises à jour (27,5%), plus fouillées ou encore parce qu’elles développaient des perspectives non abordées dans la presse traditionnelle (8,8%). 6% des internautes américains ont même trouvé que l’Internet proposait des informations plus crédibles que les autres médias.

Les attentats ont aussi, selon l’étude, sensiblisé les Américains au problème de l’accessibilité de leurs données personnelles sur le réseau. 40,8% des Internautes ont déclaré ne pas s’y sentir, de ce point de vue, en en sécurité. 17,8%, parce qu’ils croient que les terroristes peuvent y ramasser des renseignements et 14,3% parce qu’ils redoutent les enquête sur les réseaux terroristes, facteurs de menaces contre la protection des données privées sur le Net.

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse