16 10 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


28/11/2001 • 18h00

Le virus espion

Un nouveau virus se répand à toute vitesse sur le Net. Baptisé "Badtrans", il est particulièrement vicieux puisqu’il ouvre toutes grandes les portes de votre PC et enregistre tout ce que vous tapez sur votre clavier.

Badtrans (dans sa version B) est une vraie saleté. Ce ver, qui a déjà battu le record de propagation de SirCam, continue de se répandre à sur le Net à toute vitesse. Plusieurs éditeurs d’antivirus, parmi lesquels Symantec et Trend Micro, ont revu à la hausse la dangerosité du virus devant la déferlante d’infections. Connu depuis avril dernier (sous sa version A), le ver Badtrans utilise - comme c’est original - les messageries de Microsoft pour contaminer les PC tournant sous Windows. Les mails infectés ont comme objet " Re : ", laissant penser qu’il s’agit de la réponse d’une personne à qui vous aviez écrit. Le fichier joint, lui, apparaît sous différents noms et différentes extensions (.doc, .mp3, .zip...), suivi de .pif ou .scr. Il exploite des failles de sécurité d’Outlook (et d’Outlook Express) pour infecter le PC, même si l’utilisateur n’ouvre pas la pièce jointe. Ce qui augmente considérablement sa propagation.

Collecte des données personnelles

" Une fois le PC infecté, Badtrans s’expédie automatiquement aux auteurs de tous les messages non lus ", explique Eric Beaurepaire, directeur marketing de Symantec France. Le second effet Badtrans est plus original : il installe un cheval de Troie (programme qui permet l’accès à votre ordinateur) dans le répertoire système : le fichier KDLL.dll. Ce dernier surveille votre clavier et enregistre tout ce qui ressemble de près ou de loin à un mot de passe, à un numéro de carte bancaire... Un rapport compilant le meilleur de vos informations personnelles est ensuite régulièrement envoyé à une des vingt adresses e-mail définie par l’auteur du virus. Heureusement, Badtrans a la décence de ne pas effacer de fichiers et de laisser fonctionner l’ordinateur.

Suffit pas d’être pris pour être appris

Mais le plus inquiétant dans cette histoire, c’est que les éditeurs d’anti-virus avaient déjà inclus ce ver dans leur base de données depuis le 24 novembre 2001. Le patch de Microsoft destiné à réparer les failles utilisées par Badtrans était d’ailleurs en ligne depuis le 23 avril dernier. " Pour nous, Badtrans n’est pas réellement dangereux. Il n’est pas destructeur et s’enlève facilement des ordinateurs contaminés. Nous lui avons attribué une note globale de 4 sur 5 depuis lundi, car c’est aussi un mass mailer, et que ces derniers jours les mails infectés apparaissent en nombre. Mais c’est finalement un ver plutôt standard " conclut, en dédramatisant, Eric Beaurepaire.

Le patch de Microsoft:
http://www.microsoft.com/france/int... Symantec:
http://securityresponse.symantec.co... Badtrans dans l’encyclopédie des virus de Trend Micro:
http://www.antivirus.com/vinfo/viru...
 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse