24 10 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


20/08/2001 • 19h06

La Silicon Valley renie ses immigrés

Quand l’économie du high-tech plonge, que deviennent les immigrés venus pour soutenir la croissance ? La Silicon Valley se pose la question avec insistance. Un Français installé dans la Silicon Valley réagit pour Transfert.

Les messages inondent les forums des médias spécialisés : le sujet de l’immigration devient sensible sitôt que l’économie connaît des ratés. Et la question se pose brutalement : faut-il augmenter ou baisser le nombre de visas H-1B, ces visas liant les émigrés à un emploi donné, surtout dans le domaine des nouvelles technologies ? Le gouvernement fédéral a décidé de délivrer jusqu’en 2003, 195 000 visas H-1B par an. Mais que deviennent les titulaires de ce précieux sésame quand ils perdent leur emploi ? Légalement, les détenteurs auraient entre une et trois semaines pour quitter les ...tats-Unis ou retrouver un emploi, mais en pratique, ils ne sont pas poursuivis.

Trois mois pour se faire supplanter par un américain

Cela ne règle pas leurs problèmes, loin s’en faut. "Il n’est pas évident de retrouver un job dans les nouvelles technos en ce moment, raconte Frédéric Billou, un Français installé dans la Silicon Valley depuis 1994. Le visa est lié à l’entreprise, il faut un nouveau visa pour un nouvel emploi. Mais ce visa n’est accordé que si, 3 mois après publication d’une annonce, aucun candidat qualifié et n’ayant pas besoin de visa, donc américain, ne s’est présenté." Selon Frédéric Billou, la communauté high-tech américaine est partagée entre deux attitudes : celle de réduire le nombre de visas pour les techniciens étrangers ou, au contraire, de l’augmenter.

...ducation ou immigration ?

Ce débat, ZDNet a choisi de le poser noir sur blanc. Avec deux articles : l’un pour la hausse des visas, l’autre contre. Au lecteur de se forger sa propre opinion. Patrick Houston, rédacteur en chef, est pour les visas H-1B. Et son argumentaire est plutôt factuel : la crise va passer et les immigrés, surtout les diplômés, ceux visés par le visa H-1B, ont contribué pour 13 milliards de dollars au PIB. Comme en plus ils sont en bonne santé, avec des taux de criminalité bas, ils coûtent donc peu d’argent à la société. Moins, en tout cas, que ce qu’ils rapportent. Conclusion : ils sont rentables.

David Coursey, lui aussi journaliste à ZDNet, n’est pas d’accord. Il est content d’avoir des amis étrangers et reconnaît que "l’immigration a fait de nous ce que nous sommes" (sous-entendu, la plus grande puissance mondiale). Mais, pour lui, l’immigration a surtout servi à cacher la faiblesse du système éducatif américain. Un système qui produit des jeunes travailleurs supplantés par des étrangers simplement parce que ceux ci sont meilleurs. David Coursey préférerait que les jeunes Américains aient une chance d’être compétitifs et compétents sans avoir à partir faire leurs études à Bombay ou Bangalore. Son second argument est que l’immigration prive de leurs plus grands talents des pays en développement, et donc qui en auraient le plus besoin.

Immigrés contre américains ?

Mais ce n’est pas là le principal sujet de préoccupation des salariés américains qui s’expriment dans les forums. Ils ressentent souvent l’arrivée des immigrés comme une concurrence déloyale. Ils sont cependant favorisés, comme l’explique Frédéric Billou : "En ce moment dans la Valley, il y a abondance de main d’œuvre, donc les boîtes emploient plus facilement ceux qui n’ont pas besoin de visa, car ça limite la paperasse et ils peuvent commencer immédiatement." Ce sont donc les immigrés qui restent sur le carreau. Et ils n’ont même pas la chance d’être électeurs...

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse