18 10 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


7/08/2001 • 19h39

Le Web fera-t-il tomber Fujimori ?

Une page du site de l’ex-président péruvien, réfugié au Japon, pourrait constituer une preuve de sa nationalité. Selon les autorités de Lima, il serait donc susceptible d’être extradé.

"Mes chers compatriotes". Publiés sur la page web d’Alberto Fujimori, ces quelques mots anodins suffiront peut-être à expédier en prison le président péruvien destitué pour corruption. Réfugié au Japon, Fujimori ne peut, pour l’heure, être extradé puisque sa nationalité japonaise a été reconnue par Tokyo. Mais cette impunité pourrait être remise en question. Comme l’explique le quotidien espagnol El Pais, le gouvernement de Lima chercherait à prouver que Fujimori se considère lui-même citoyen du Pérou puisqu’il s’adresse dans son site à des "compatriotes" péruviens. C’est en tout cas le sens des déclarations du Diego Garcia Sayan, le ministre des Affaires étrangères péruvien. Quant à Alejandro Toledo, l’actuel président péruvien, il a jugé la découverte de cette formule "non anecdotique".

"Les yeux du Chinois"

Sur son site, Fujimori répond aux critiques et défend son bilan. Ainsi insiste-t-il sur ce qu’il considère comme les succès de son mandat : une économie "assainie", l’accord de paix signé avec l’...quateur, ou encore la prévention du phénomène climatique "El Nino". Mais Fujimori va plus loin : il se pose en donneur de leçons politiques pour les actuels gouvernants péruviens. Par exemple, il vient de lancer, sur son site, une nouvelle chronique intitulée "Les yeux du Chinois" ( son surnom pour les péruviens), dans laquelle il entend bien décliner sa conception d’un vrai chef d’...tat. Lundi 6 août, il dénonçait ainsi le laxisme du gouvernement face au récent tremblement de terre survenu dans le sud du pays. Ironique, il lance aussi un "dictionnaire civique" qui dénonce le double discours des autorités, qui souhaitent se venger de lui à l’aide de prétextes juridiques, et les persécutions dont il se dit victime. Enfin, Fujimori relève, avec application, les promesses de campagne non tenues par le président actuel, Alejandro Toledo.

Mandat d’arrêt international

-  ºô- ?es initiatives, la pression augmente sur l’ex-président. Depuis le 31 juillet, des citoyens péruviens ont eux aussi créé un site qui a pour seul objectif l’extradition de Fujimori. Pour cela, le site soumet différents articles qui prouvent que la nationalité japonaise a été artificiellement réclamée afin d’échapper à la justice péruvienne. Un texte du quotidien péruvien La Republica cite une note diplomatique de 1937 montrant que l’ancien président est légalement péruvien de naissance et qu’il ne pouvait pas obtenir la nationalité japonaise à l’aide du "Jus Sanguinis", c’est-à-dire comme fils de japonais né dans un autre pays. Ce document indique aussi que Fujimori a menti sur le jour de sa naissance. Mis en cause dans une affaire de corruption (celle des avions Mig 29), le "Chinois" est la cible de plusieurs autres attaques juridiques. Le 2 août, un magistrat péruvien a lancé un mandat d’arrêt international pour "abandon de fonction" contre l’ancien président. En voulant répondre à ces attaques, Fujimori a peut-être scié lui-même sa planche de survie.

Le ministère des Affaires étrangères péruvien:
http://www.rree.gob.pe/domino/nsf/r... Site à la gloire du président péruvien:
http://www.fujimorialbertocom L’enquête de La Republica:
http://www3.larepublica.com.pe/2001... Site pour l’extradition du président Fujimori:
http://www.devuelvanafujimori.com/i... L’article de El Pais:
http://www.elpais.es/articulo.html?...
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse