22 11 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


1er/04/2001 • 23h59

Les 10 hommes du Libre en France : les responsables associatifs (2/5)

archmag13
Les responsables associatifs

1-Stéfane Fermigier, président de l’AFUL, 32 ans

Cœur de hacker

Ce prof de math a contribué à faire connaître Linux dans les médias comme chez les politiques.

Réservé, pragmatique, modéré, ce docteur en mathématique aux airs de baba cool, excellent programmeur et informaticien avisé, s’est impliqué dans le logiciel libre au travers de l’AFUL (Association Française des Utilisateurs de Linux) en réalisant, notamment, les Nouvelles Neuves de Linux (NNL), ainsi qu’une revue de presse internationale. Il assure également la maintenance d’un catalogue d’applications de référence. Il est devenu l’un des principaux émissaires du libre en France : il en a fait connaître les enjeux, auprès des médias comme des politiques, avec rigueur et persévérance. Il est aujourd’hui PDG de Nuxeo, une petite SSII concevant des sites web dynamiques, avec deux solutions libres, Zope et Python. Stéfane Fermigier a d’abord découvert les outils de développement GNU sur Unix, puis Linux en 1991. En utilisant des techniques très civilisées de lobbying, le défi était de faire connaître « des produits et des approches qui étaient à une époque, et restent encore souvent, underground ». Parfois, il peut se sentir découragé par « le double jeu de certaines sociétés comme IBM qui, d’un côté, soutiennent très fortement le logiciel libre et Linux, mais qui font aussi pression sur la Commission Européenne et sur les gouvernements européens pour instituer la brevetabilité des logiciels et des méthodes d’affaires ». http://www.nuxeo.com

  • Le logiciel libre aujourd’hui :

    « Linux est à présent numéro 2 sur les serveurs, et numéro 1 sur les serveurs Internet [étude Netcraft : le serveur open-source Apache est numéro 1 mondial, NDLR], c’est déjà un motif de satisfaction important. Je pense que Linux atteindra, un jour, le marché du grand public. Non pas via les PC, mais via les Internet Appliances [la nouvelle génération d’appareils dédiés à Internet]. »

    2-Frédéric Couchet, président de l’APRIL, 30 ans

    Pur, mais pas trop dur

    Il importe la Free Software attitude.

    Impressionné par Richard Stallman, « père du logiciel libre », il y a dix ans, alors qu’il était étudiant à Paris VIII, Frédéric Couchet ne tarde pas à se passionner pour les logiciels libres et finit par fonder l’APRIL (Association pour la recherche en informatique libre), en 1996. Elle devient une association de référence se positionnant comme l’antenne officielle de la Free Software Fondation (FSF) en France, puis en Europe. Puriste, déterminé, mais ouvert, Frédéric Couchet défend la cause de tous les logiciels libres avec peut être moins d’intelligence médiatique ou politique que d’autres, mais aussi plus d’actions de terrain. Après plusieurs mois d’action, l’APRIL arrive à une première grande satisfaction. « Le moment le plus émouvant et le plus encourageant fut sans doute la manifestation “Semaine du Libre”, que nous avons organisée à la Cité des sciences et de l’industrie en octobre 1998. Dans le cadre de cette manifestation, une classe du collège Jean Lurçat, à Saint-Denis, avait, pendant une semaine, présenté les logiciels libres au public. » Malgré ses responsabilités nationales et européennes pour la FSF, Frédéric Couchet veut garder le lien avec la base. Et il garde en permanence un œil sur ses adversaires : les ennemis du logiciel libre en France, qui abusent du système de la propriété intellectuelle et accusent le libre de tous les maux, et notamment du non respect des droits d’auteur. « Ils se rendent sans doute compte que le libre, par son usage du droit d’auteur, peut amener les gens à se poser des questions sur la façon dont la propriété intellectuelle est utilisée au détriment du public et au profit de quelques individus. »

    http://www.fsfeurope.org

  • Le logiciel libre aujourd’hui :

    « Il faut voir que la majorité des gens qui installent un système libre sur leur PC le font parce qu’ils ont connu le système dans leur boulot ou à la fac. Donc, l’implantation du libre dans les sociétés va favoriser, à terme, le libre sur les machines perso. Aujourd’hui, il est presque impossible d’acheter un PC ou un Mac sans système préinstallé. L’installation d’un système libre implique forcément la peur de perdre ce qui existait déjà sur le disque. Mais, tout cela changera avec le temps, si on rassure les gens avec de meilleures procédures d’installation de Linux. »

    3-Benjamin Drieu, vice-président de l’APRIL, 23 ans

    L’homme de contenu

    Le webmestre de la grande association

    La contribution de Benjamin était déjà remarquable avant qu’il devienne vice-président de l’APRIL. Ce jeune étudiant devenu informaticien dans une SSII est présent partout où l’association l’exige : le Web, les salons, les événements... Sa fraîcheur et sa bonne volonté l’ont également conduit à assumer la lourde tâche de documentation et de traduction des logiciels GNU, puis à se charger de la communication. Au tout début de l’APRIL, il a codé un site à la main en HTML, sans savoir qu’il construisait le principal média de son association. « Aujourd’hui, le site accueille entre 80 000 et 170 000 visites par mois, selon l’actualité. Ce n’est pas mal, mais ça pourrait être mieux si nous avions plus de temps pour ajouter du contenu et actualiser l’existant. » Mais la gestion de son emploi du temps de bénévole n’est pas évidente. « J’ai beaucoup de mal à dissocier le temps consacré à mon activité professionnelle de celui accordé à l’association. À mon avis, on dépasse allègrement les 200 heures par mois au service de l’APRIL. »

    http://www.april.org

  • Le logiciel libre aujourd’hui :

    Pour avoir rédigé de la documentation sur les logiciels libres, Benjamin Drieu prône la simplicité :

    « Chacun a son rôle à jouer dans l’écriture de documentations. Tout le monde n’a pas besoin de manuels de 400 pages écrits avec des moyens professionnels, une documentation d’introduction écrite en ligne en HTML basique est amplement suffisante pour mettre le pied à l’étrier. »

    Et aussi :

    Fabien Penso, qui a réalisé un très beau site de référence sur Linux, http://www.linuxfr.org.

    Hilaire Fernandez, présent dans l’APRIL et l’AFUL, grand spécialiste des applications libres et de leurs fonctionnalités.

    Emmanuel Quemener, qui suit l’actualité de Linux et les revues de presse pour l’AFUL et prend la relève de Stéfane Fermigier dans les Nouvelles Neuves de Linux.

  •  
    Dans la même rubrique

    16/09/2001 • 12h10

    Vous avez dit 3 D ?

    16/09/2001 • 12h02

    La navigation à vue

    15/09/2001 • 18h33

    320 000 utilisateurs de napster

    15/09/2001 • 18h32

    Flash intime

    15/09/2001 • 18h26

    La béchamel de Guillaume
    Dossier RFID
    Les étiquettes "intelligentes"
    Dernières infos

    28/11/2003 • 19h29

    Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

    28/11/2003 • 19h19

    Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

    28/11/2003 • 18h33

    La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

    27/11/2003 • 19h01

    Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

    27/11/2003 • 17h14

    La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

    26/11/2003 • 19h06

    "The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

    26/11/2003 • 18h54

    Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

    26/11/2003 • 18h47

    Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

    25/11/2003 • 19h13

    Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

    25/11/2003 • 19h04

    Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

    24/11/2003 • 22h09

    EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

    24/11/2003 • 18h36

    La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

    24/11/2003 • 18h16

    10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

    21/11/2003 • 19h36

    Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

    21/11/2003 • 19h04

    Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme


    Contacts |  Haut de page |  Archives
    Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
    Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse