20 03 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


16/09/2001 • 12h02

La navigation à vue

archmag17
(Dossier : le web de demain) Fini les barres de défilement ! Avec Vios, l’internaute sillonne un monde en trois dimensions. Une réussite technique... mais pas encore commerciale.

Imaginez un monde en trois dimensions dans lequel vous pouvez vous promener à loisir, rencontrer d’autres internautes, suivre à distance les vagabondages de vos amis, ou bien les accompagner dans la visite d’un site... Le tout sous la forme que vous souhaitez : humanoïde, dauphin, singe, ptérodactyle... La liste n’est pas exhaustive. À droite de votre écran, une carte du monde dans lequel vous évoluez permet de s’orienter. D’un clic, vous pouvez vous rendre du continent « moteurs de recherche » à celui de la santé, de la presse internationale ou des organismes gouvernementaux. Vous survolerez au passage des centaines de liens symbolisés par des immeubles ou des losanges flottant dans l’espace. À moins que vous ne préfériez y aller à pied, en prenant le temps de parcourir des monts aux neiges éternelles ou de plonger au fond de mers. Une fois à destination, il ne reste plus qu’à cliquer sur le site qui vous intéresse : il s’ouvre alors, comme une page normale, dans le navigateur interne. Pour ranger vos signets, pas de problème : il suffit de construire son petit jardin personnel, toujours en 3D, et de l’arranger à sa sauce. Fini le menu déroulant : vous pouvez désormais contempler vos forêts de signets, et y accéder de façon plus ludique. Cette petite merveille de navigateur internet en trois dimensions existe bel et bien. Elle s’appelle Vios. Son initiateur : Julian Lombardi, un biologiste enseignant dans une université de Caroline du Nord. Fort de ses connaissances sur l’organisation des systèmes biologiques, l’homme a voulu mettre au point un logiciel capable « d’auto-organiser » Internet. La déception est aujourd’hui à la hauteur de ses ambitions : si le résultat technique est une véritable réussite, le versant commercial s’est soldé par un quasi échec.

Survie financière

Après la sortie du programme, en février 2001, la société de 18 personnes a été obligée de licencier. Aujourd’hui, elle ne compte plus que deux salariés : Julian Lombardi, le fondateur, et une directrice marketing. « En 1999, nous avions levé 5,2 millions de dollars pour développer notre logiciel », explique Julian Lombardi. À l’époque, les investisseurs avaient des largesses qu’ils n’ont plus aujourd’hui. Et lorsque le logiciel voit le jour, personne n’accepte de remettre la main à la poche. D’autant plus que la survie financière de Vios dépend largement de la publicité : pour implanter une bannière en 3D dans une zone thématique de Vios, les clients devaient s’acquitter d’un forfait mensuel de 10 à 20 dollars (75 à 150 francs). Or, personne n’investit plus dans des business plans reposant sur des revenus publicitaires. « De plus, déplore Julian Lombardi, lorsque nous présentons notre logiciel à des investisseurs, ils veulent le voir tourner sur leur ordinateur portable. C’est impossible : il faut un accélérateur graphique un peu puissant pour faire tourner Vios. » Du coup, la société tarde à trouver les 10 à 20 millions de dollars nécessaires au marketing et à la distribution du logiciel. Aujourd’hui, Julian Lombardi s’est recyclé dans la communication : il vend à des institutionnels des ersatz de Vios comme outils d’auto-promotion. N’y figurent que les sites web de leurs partenaires. Son ambition : maintenir la société à flot en attendant de trouver les fonds nécessaires à la relance du programme. La version bêta de Vios, elle, reste en téléchargement sur le site du concepteur (1). « Sans doute étions-nous trop en avance », conclut Julian Lombardi. Rendez-vous dans deux ans ?

attention, téléchargement de 80 Mo...
http://www.vios.com
 
Dans la même rubrique

16/09/2001 • 12h10

Vous avez dit 3 D ?

15/09/2001 • 18h33

320 000 utilisateurs de napster

15/09/2001 • 18h32

Flash intime

15/09/2001 • 18h26

La béchamel de Guillaume

15/09/2001 • 18h23

On a jamais lu ça
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse