20 10 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


13/04/2001 • 14h04

Qu’est-ce qu’il y a dans tes panels ?

Le web est grand et les "panels", ces groupes de consommateurs–tests mis en place par les sociétés de mesure d’audience, peinent à en révéler toutes les facettes. Un cauchemar statistico-démographique.

En France, Nielsen dispose du plus vaste panel d’audience d’Internet : environ 8000 personnes - appelées "panélistes", avec un "l" ou deux, au choix - qui reçoivent une rémunération modique en échange de l’ouverture totale de leur navigateur web aux statisticiens de l’institut de sondage. "L’offre de consommation" disponible sur Internet, le nombre fantastique de sites qui sont à la portée de l’utilisateur, fait de la toile l’un des objets statistiques les plus instables et les plus complexes à analyser. Un cauchemar de démographe.

8000 panelistes de 2 ans et plus, donc, du côté du joint-venture Nielsen//NetRatings-Médiamétrie, pour décrypter et interpréter les comportements et les habitudes de consommation de tous les internautes français (8,15 millions selon le panel susdit, 6,8 millions selon celui de NetValue). A comparer avec les 75 000 auditeurs-radio qui répondent (en tournante) à l’enquête téléphonique quotidienne de Médiamétrie, fournissant la mesure de l’audience sur les dernières 24 heures des principales stations hexagonales. On le remarquera, "l’offre de consommation" de la radio française est sensiblement inférieure à celle d’Internet.

Et l’internaute au bureau ?

Le business de Nielsen//NetRatings-Médiamétrie consiste à vendre, sous forme de rapports périodiques, l’information recueillie auprès de ses 8000 panélistes : aux pédégés des sites d’e-commerce, qui s’en servent pour épater leurs actionnaires ; aux dits actionnaires, qui s’en servent pour mettre en doute ce que leur racontent les patrons qui travaillent pour eux ; aux publicitaires, enfin, pour rasséréner les patrons et les actionnaires. Léger problème, ni les rapports de Nielsen//NetRatings-Médiamétrie, ni ceux des deux autres panels d’audience d’Internet français ( NetValue et MMXI) ne tiennent compte de l’utilisation faite du Web sur le lieu de travail. Seul MMXI s’est risqué à annoncer, en avril 2000, la constitution d’un "panel travail". Un "panel travail", c’est le même nombre de paramètres démographiques qu’un panel normal, mais avec en plus le lieu de travail, le type de société et sa taille, le tout représentatif de la population française, ça va de soi. En plus, la recherche des panélistes nécessaires suppose d’affronter quelques directeurs informatiques, qui n’ont pas forcément envie que l’on farfouille dans les machines de leurs collègues. En novembre, MMXI avait l’ambition de trouver 800 panélistes "du bureau". Le panel n’est pas prêt, et l’on raconte ici et là que l’institut de sondage n’aurait jusqu’ici convaincu qu’environ 400 personnes. Charitable et sobre, Bernard Ochs, vice-président de NetValue et concurrent direct de MMXI, commente : "Nous avons de sérieux doutes quant à la fiabilité d’un panel travail." Et sur un panel Internet classique ?

Scepticisme dans la pub

Dans le secteur de la pub, qui compte parmi les principaux débouchés pour les instituts de sondages en ligne, on rencontre beaucoup de scepticisme à l’égard des instituts de sondages en ligne. Daniela Hochgesand est responsable marketing chez MPG-Media Contacts, une importante centrale d’achat d’espaces publicitaires (lien vers papier pub). Elle affirme : "Tous les panels Internet français ont leurs propres biais, et ils sont importants." Elle précise tout de même que ce sont "de bons outils pour avoir une vue globale du marché." Le point de vue d’Antoine Tartière, directeur de OOLM (lien idem) (une autre centrale d’achat, plus petite que Media Contacts) est beaucoup moins tempéré. Pour lui, ce n’est pas vraiment la qualité du travail réalisé par les statisticiens qui pose problème, "c’est juste qu’aujourd’hui, les données dont ils disposent sont beaucoup trop pauvres pour permettre d’analyser sérieusement la fréquentation d’un site, même à 5 % prêt." Le jeune publicitaire prétend ne "jamais" utiliser les données des panels pour construire les plans médias de ses clients. Il plaisante, en précisant que dans la pub, ceux qui les utilisent sont "des charlots." Sans aller jusque-là…

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse