22 10 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


4/04/2001 • 17h43

Les politiques ont-ils la Net attitude ?

Réunis à Strasbourg du 30 au 31 mars 2001, des chercheurs venus d’un peu partout ont présenté leurs travaux sur l’Internet politique.

Venant des ...tats-Unis, du Japon, d’Italie ou encore de Lille ou de Nancy, un petit groupe de chercheurs s’etait réuni, vendredi 30 et samedi 31 mars, dans un des amphithéâtres de l’Institut d’études politiques (IEP) de Strasbourg pour débattre de politique. Rien d’étonnant à cela, si ce n’est que la politique en question était plutôt virtuelle. Le colloque portait en effet sur la Net attitude des élus en campagne. Un sujet qui intéresse bien des chercheurs et qui donne lieu une littérature scientifique et universitaire plutôt abondante. "L’intérêt d’étudier l’utilisation du réseau par les partis politiques ne fait aucun doute lorsqu’on voit que partout en Europe et aux ...tats-Unis, des recherches sont en cours. Pour l’instant, nous sommes encore, c’est vrai, dans la prospective et l’observation, mais il faut prouver que ces recherches valent la peine d’être poursuivies", avance, sereine, Viviane Serfaty, professeur à l’IEP de Strasbourg et organisatrice du colloque.

La recherche d’une méthode

Aux ...tats-Unis, l’équipe de recherche de l’université de Washington, animée par Kirsten Foot et Steven Schneider, tente justement de justifier l’intérêt d’une étude de l’activité politique en ligne. Ces deux chercheurs ont en effet élaboré une méthodologie pour tenter d’étudier et d’analyser la nature de l’action politique sur le Web. "Pour prouver que les actions en ligne montrent une évolution de la communication politique, nous devons pouvoir nous appuyer sur une méthode de travail stricte. Celle-ci nous permettra de ensuite de comparer les études entre elles", assure Kirsten Foot. Pour ce faire, les équipes des deux chercheurs ont commencé, entre juillet et décembre 2000, par archiver plus de 1,5 million de pages web provenant de 5 000 sites politiques différents. 750 sites de candidats, 150 sites de groupements politiques, 100 sites de média et 25 portails politiques ont été systématiquement enregistrés, codés et classés par thème. Ce gigantesque corpus de recherche, appelé d’ailleurs "Mégabytes politics", a ensuite permis aux équipes de procéder à l’observation des sites proprement dit. La méthodologie suivie, détaillée sur le site des chercheurs, servira de base de travail et de comparaison aux études futures menées par les équipes de recherche de l’université de Washington.

La Web politique japonaise au banc d’essai


Leslie Tkach
Julie Krassovsky
La mis en place d’une méthode de travail est d’une importance capitale pour le devenir de la recherche sur l’Internet politique. Au Japon, Leslie Tkach (PHOTO), une chercheuse canadienne, a tenté elle aussi de mener une étude sur les partis politiques en ligne. Lors des dernières élections au Japon, durant l’été 1999, cette universitaire de 37 ans a passé au crible les sites des six principaux partis politiques japonais. Elle a même enregistré la totalité de chaque site à trois reprises. "La période électorale au japon se divise en trois périodes légales (qui déterminent les possibilités de communication, NDLR). Et même si les sites des partis sont les versants web des prospectus de campagne (ce qu’on appelle le brochure ware), à chaque période, les sites ont quand même été relookés, explique-t-elle. Les sites des partis japonais reflètent bien l’activité politique off line. Ils évitent la confrontation directe. Ils regorgent d’informations institutionnelles et proposent peu d’analyse." Comme en France, l’utilisation du Net au Japon dérive d’un souci de modernité. Mais Leslie espère bien continuer son observation. Lors des prochaines élections, en juillet 2001, elle se lancera dans l’étude des sites des candidats. "Au Japon, le poids d’un candidat se mesure par rapport à sa notoriété locale. C’est là qu’Internet pourrait réellement changer des choses", assure la chercheuse.

Le Web américain : lieu du consensus


Westley Wilson
Julie Krassovsky
À mesure que l’observation s’organise, le web politique ouvre la voie à une personnalisation du discours politique et à la concentration en un seul endroit (virtuel) de la totalité des éléments d’une campagne. À l’instar des ...tats-Unis où les sites des candidats, lors de la campagne présidentielle, sont devenus de vastes portails multi-information. "Chaque électeur y pioche ce qu’il veut. Le site politique est un endroit où l’on peut se servir", explique Viviane Serfaty. Le discours politique se noie dans un océan d’information à la recherche du consensus. "Sur les sites, la fragmentation du discours politique apparaît sans qu’il y ait une politique d’ensemble clairement identifiable." Une question reste encore en suspens : comment mesurer l’impact réel de l’utilisation du Web en politique sur les électeurs ? Le jeune Wesley Wilson (PHOTO), assistant du webmaster du site de Georges Bush durant la campagne présidentielle, a trouvé des réponses : au moment fort de la campagne, le site a enregistré plus de 5 millions de visiteurs uniques en deux semaines et des millions d’emails. Résultat : l’actuel président des ...tats-Unis a levé plus de 6 millions de dollars en ligne pour financer sa campagne. Un grain de sel comparé aux centaines de millions collectés par ailleurs, mais un joli coup de pouce quand même.

L’IEP de Strasbourg:
http://www-iep.u-strasbg.fr/ Site animé par Kirsten Foot:
http://www.netelection.org Site de Vivian Serfaty:
http://www.vserfaty.cjb.net/
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse