22 11 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


20/04/2000 • 17h31

Menaces sur Multimania

L’Union des étudiants juifs de France a demandé au tribunal de grande instance de Nanterre de prendre de lourdes mesures contre la société Multimania pour avoir hébergé un site nazi.

"Je reproche à Multimania d’avoir fait preuve de négligence dans la détection du site nazi et de n’avoir pas mis en œuvre les moyens nécessaires pour éviter son existence". Le 19 avril, devant le tribunal de grande instance de Nanterre, Hauts-de-Seine, Stéphane Lilti, l’avocat de l’Union des étudiants juifs de France (UEJF), a résumé ainsi l’argumentation principale de son client. L’origine de la plainte remonte au 17 février dernier  : ce jour-là, l’UEJF demande à Multimania de supprimer un site nazi baptisé "Nsdap" (Nationalsozialistische Deutsche Arbeiterpartei, nom allemand du parti nazi). Le site est alors fermé par l’hébergeur avant d’être de nouveau mis en ligne par son auteur pendant quelques heures. Finalement, le 18 février, il disparaît définitivement et l’UEJF décide d’assigner Multimania en justice pour négligence (voir articles de Transfert : Multimania assigné en justice et Chasse au site nazi sur Multimania). Une plainte contre X a par ailleurs été déposée par l’UEJF à Paris pour "incitation à la haine raciale, apologie de crimes contre l’humanité et appels aux meurtres". Mais le 7 mars, l’identité de l’auteur (enregistré sous un faux nom) est finalement communiquée par l’hébergeur, suite à une recherche auprès du fournisseur d’accès Infonie. L’auteur du site en question est un adolescent de 16 ans qui aurait créé ces pages sur l’ordinateur de papa. Le parquet de Paris a ouvert une enquête afin de déterminer l’identité de l’auteur (le père, le fils, la mère  ?) et de décider des poursuites à engager.

En attendant, une audience civile a accueilli mercredi les plaidoiries passionnées des avocats des deux parties, Stéphane Lilti et Valérie Sédallian. En voici les grandes lignes :

©Julie Krassovski/Transfert
Stéphane Liliti (voir photo) demande au juge de retenir la responsabilité de Multimania en se fondant sur l’article 1383 du droit commun. Multimania serait responsable d’avoir hébergé un site illicite facilement détectable, d’avoir contracté avec un individu dont elle ne s’est pas assuré de l’identité et de n’avoir pas mis tous les moyens en œuvre pour supprimer ce site. En conséquence, l’UEJF demande :

- 1 franc de dommages et intérêts à Multimania pour avoir tardé à retirer le site du Réseau ;

- l’obligation pour l’hébergeur d’une publication judiciaire dans ses pages ;

- l’engagement par Multimania de ne pas héberger de nouveau le site sous peine d’une condamnation sous astreinte ;

- la modification de la procédure d’inscription (aujourd’hui essentiellement déclarative comme chez tous les hébergeurs) en utilisant par exemple un annuaire inversé. Autrement dit, de vérifier l’identité des auteurs de site. Ce point fait déjà l’objet d’un sous-amendement controversé dans la loi sur les hébergeurs votée le 22 mars dernier à l’Assemblée (voir article de Transfert : La fin du Web anonyme ?)

Défendant Multimania, Valérie Sédallian a mis en avant l’impossibilité technique de vérifier le contenu de tous les sites même par l‘utilisation de mots-clés pertinents (d’ailleurs déjà utilisés). Elle s’est élevée contre l’épée de Damoclès que représenterait une possible condamnation sous astreinte de Multimania en cas de réouverture du site. L’avocate a également déclaré qu’il n’existait pas de lien de causalité entre la faute et le préjudice subi. Rien ne prouve selon elle, que l’existence du site aurait pu être empêché grâce à un contrôle a priori.

Reste maintenant à savoir si la juridiction civile devant laquelle comparaissaient les deux parties peut prendre de telles mesures alors même qu’une loi sur la responsabilité des hébergeurs vient d’être votée. Malgré l’interdiction faite au tribunal de prendre des arrêts de règlement, Stéphane Lilti a clairement suggéré au juge de "prévenir des dommages imminents". De son côté, Valérie Sédallian a rappelé que la mise en place d’une procédure de vérification de l’identité des auteurs de contenu appartenait au législateur. Suspens donc jusqu’au 24 mai prochain, date du délibéré.

http://www.uejf.org
http://www.uejf.org http://www.multimania.fr
http://www.multimania.fr
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse