21 03 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


12/10/2000 • 19h05

Big Brother, le site : big business en Allemagne

Le succès de l’émission Big Brother, transposée sur le Net en Allemagne, l’a transformée en phénomène économique. Elle fait la fortune de ses promoteurs, de ses sponsors et des vendeurs de produits dérivés.

Vous avez aimé Big Brother, l’émission de télé qui enferme des tas de gens ensemble pour les jeter en pâture à des millions de téléspectateurs ? Vous aimerez "Big Brother, le site". Les Allemands l’adorent à un tel point, cette émission sur le web, qu’ils ont conduit le site aux premiers rangs européens : 190 millions de pages vues lors de la diffusion de la première série, au printemps 2000. La seconde vague, lancée le 16 septembre dernier, démarre tout aussi fort : plus de 25 millions de hits au cours de la première quinzaine. Mais cette fois, Endemol Entertainement, la société hollandaise propriétaire du concept escompte presque doubler le score (300 millions de pages). Permettre à des millions d’Allemands de mater de pauvres zigues empilés dans un container pendant cent jours , 24 heures sur 24, s’avère donc une activité extrêmement rentable. Le prix des bandeaux publicitaires explose, les sponsors se bousculent, les produits dérivés se multiplient.

Pas de petits bénéfices chez les sponsors

Alors que Yahoo, l’un des portails les plus visités d’Europe, vend ses bandeaux 120 francs pour 1 000 contacts, Big brother on the web oscille entre 180 et 270 F. Bénéfices attendus : environ 35 millions de francs, un record dans la catégorie. Pas de petits bénéfices non plus chez les sponsors. Les seize plus gros ont dû débourser plus d’un million de marks (plus de trois millions de francs) pour entrer dans l’univers enchanté... T-Online, la filiale Internet de Deutsche Telekom, gère les accès au site ainsi que les 12 caméras qui permettent de suivre l’activité des prisonniers jour et nuit. Mais, colossale astuce, toutes ne sont pas en accès libre : pour franchir le seuil de la douche et des chambres des cobayes, il faut... un accès ISDN (une connexion à débit rapide) que l’internaute peut, bien sûr, commander d’un simple click chez T-Online !

Un fauteuil club frappé du sigle BB

À la rubrique jeux, les sociétés k1010, Crazyclick ou Blitztrade se partagent l’exploitation du BB Quiz, de la BB Bourse et du cercle de paris BB. Enfin, dans le magasin Big Brother, on peut commander l’ensemble du mobilier, du container à la société Möbel Walther, en passant par le fauteuil club frappé du sigle Big Brother ou la baignoire en bois modèle BB. Sans oublier la vente des droits d’exploitation de T-shirts, tasses ou casquettes. Chez BOL, librairie online de Bertelsmann et sponsor de la version n°1 de Big Brother, on estime que la coopération avec l’émission a permis de faire passer la notoriété de la firme de 14 % à 36 % (73 % chez les moins de 29 ans). Même satisfaction chez le courtier en ligne Fimatex : "Depuis le début de l’émission, nous avons enregistré une forte augmentation des passages sur notre site ainsi que des ouvertures de comptes", explique le directeur du marketing, Thomas Schmidt. Si l’on inclut les revenus publicitaires directs et ceux des produits et actions dérivés, comme les prestations artistiques, musicales, éditoriales ou commerciales des anciens participants au jeu, propulsés au rang de héros populaires, les dirigeants de Endemol Online espèrent atteindre un bénéfice comparable aux recettes publicitaires engrangées sur le petit écran allemand. Soit environ de 185 millions de francs. Un record pour un site Internet qui compte déjà sept petits frères en Europe et aux ...tats-Unis. Big Brother, THE big business.

Le site de Big Brother Allemagne:
http://www.bigbrother.de Le site de la société Endemol Entertainement:
http://www.endemol.com
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse