20 10 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


29/08/2000 • 00h00

Les géants du Net défendent Napster

Surprise : AOL, Amazon ou Yahoo !, entre autres, ont pris fait et cause en faveur de Napster dans le procès qui l’oppose aux majors de l’industrie du disque.


PP/Transfert
Le procès Napster connaît un rebondissement surprenant. Des huiles de l’industrie américaine du Web ont adressé à la cour d’appel chargée du dossier, un document plaidant la cause du logiciel d’échange de fichiers MP3, traîné devant les tribunaux par les géants de l’industrie du disque. Aux côtés de Napster se sont donc rangées la Digital Media Association (Dima) (réunissant une soixantaine d’entreprises comme America Online, Amazon ou Yahoo), ou encore la Consumer Electronic Association (CEA) qui compte dans ses rangs 600 entreprises, dont Apple, Cisco Systems et Sony Electronics. Leur argument ? Marylin Patel la juge en charge l’affaire Naspter, s’est trompé en ordonnant la suspension provisoire du site le 26 juillet. Ou plutôt, elle a mal interprété une décision de la Cour suprême datant de 1984, censée faire jurisprudence contre le logiciel. Cette décision mettait en évidence le caractère d’"utilisation massivement non-illégale " d’un procédé : si l’utilisation d’une invention dans un cadre légal l’emporte sur une utilisation illégale, il lui est permis de subsister.

Des frictions entre alliés

Or, la juge Patel a estimé que Napster ne correspondait pas à cette nature, ce qui fait hurler la Dima et les autres. Pour eux, le fait que Napster permette à certains internautes de pirater des disques est moins important que l’utilisation légale du logiciel, la plus courante, qui consiste à écouter les MP3 chez soi, sans essayer de s’enrichir par ce biais. Si vous interdisez Napster, disent-ils, vous condamnez tout l’Internet, qui peut-être source de copie illégale. " Il y a une manière de condamner des techniques violant la loi, qui ne se résume pas à condamner la technologie ", assène Jon Potter, responsable de la Dima. On a bien compris que c’est plus sa propre cause que celle de Napster qui préoccupe l’industrie. Mais c’est un allié de poids qui vient de se mettre dans la balance pour la firme de San Mateo. Quitte à créer des frictions entre membres du même groupe : on imagine en effet la réaction de Time Warner face à la prise de position de son allié AOL, ou celle de Sony Music face à celle de Sony Electronics.

Des nouveaux défenseurs

Cette prise de position inattendue intervient peu de temps après la réunion de 18 entreprises (dont Intel, IBM et Hewlett-Packard) au sein d’un groupe de recherche autour du peer-to-peer (le système d’échange de fichier de type Napster), destiné à trouver des applications commerciales du logiciel (lire l’article de Transfert). Autant dire que les défenseurs de Napster ont quelque peu changé d’allure : ils étaient des jeunes à cheveux longs dans les campus américains. Ils sont aujourd’hui des dotcomers à cravates dans les buildings en verre...

napsterComment fonctionne NAPSTER ?

Explications en images...

Comment fonctionne GNUTELLA ?

Explications en images...

Pour voir les animations téléchargez gratuitement le plug-in flash.

Le site de la Dima:
http://www.digmedia.org Le site du Cea:
http://www.ce.org/index.asp
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse