10 12 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


21/05/2001 • 18h41

Vivendi roi du MP3

Vivendi Universal achète Mp3.com, le pionnier du téléchargement en ligne de musique, pour 2,77 milliards de francs.

Après les canalisations d’eau, Vivendi mise sans discontinuer sur les tubes : en deux mois, le groupe français reconverti dans la communication procède à sa deuxième acquisition majeure dans le secteur du téléchargement de fichiers musicaux MP3. Jean-Marie Messier a annoncé dimanche le rachat, pour 372 millions de dollars (2,77 milliards de francs), de Mp3.com, une société créée à San Diego (Californie) en 1996, et devenue le portail de référence pour les téléchargements de musique.

Panoplie idéale

Dans un premier temps, Vivendi avait annoncé le lancement, cet été, de Duet, une plate-forme musicale commune avec Sony et Yahoo !, dont on a appris la semaine dernière qu’elle devrait inclure des techniques de partage de fichiers (peer-to-peer). Puis il avait mis la main sur Emusic, un portail qui distribue la musique de plusieurs labels indépendants au format numérique, et dispose donc d’un important catalogue numérisé. L’acquisition de Mp3.com est un pas de plus dans cette stratégie hardie, mais avisée. Avec Yahoo ! (capacités en termes d’indexation, de recherche, et apporteur de trafic), Emusic (catalogue d’indépendants) et Mp3.com (technologies de téléchargement, marketing du MP3), l’heureux acheteur dispose de la panoplie du parfait petit marchand de musique en ligne, de quoi rivaliser avec les trois majors alliées dans la plate-forme MusicNet.

Future proie

Vivendi Universal possédait déjà 5 % du capital de Mp3.com, ce qui ne l’a pas empêché de participer aux poursuites judiciaires intentées contre ce dernier par les cinq grands de l’industrie du disque. En novembre dernier, Mp3.com a même versé 53 millions de dollars de dédommagements (395 millions de francs) à Vivendi. Qui a généreusement divisé par deux la note - 117 millions de dollars, initialement - , afin d’épargner une faillite à sa future proie... De toute façon, Vivendi n’a pas été le seul à se servir chez Mp3.com, qui a dépensé 170 millions de dollars (1,26 milliards de francs), l’année dernière, en frais de procédure et en dédommagements pour la violation du copyright des grandes firmes du disque. Cela explique en partie l’énormité de ses pertes pour l’année fiscale 2000 : 279,5 millions de dollars (2 milliards de francs), pour 80 millions de dollars de ventes (596 millions de francs).

Réputation sulfureuse

Ces pertes n’ont pas effrayé le financier Messier. D’une part, Mp3.com dispose d’une audience phénoménale de 845 000 visiteurs quotidiens, qui n’est pas en perte de vitesse contrairement à celle de Napster, grevée par le filtrage qui lui est imposé pour la protection du copyright. D’autre part, le site de distribution de musique a annoncé qu’il serait rentable à la fin de l’année 2001. Au cours du premier trimestre, les revenus nets ont augmenté de 24 % : 21,8 millions de dollars, contre 17,5 millions de dollars un an plus tôt. Les rentrées d’argent du site sont diversifiées, même si la publicité reste la première source de revenus. Contrairement à ce que laisse penser une réputation sulfureuse, entretenue par Mp3.com afin de capter le marché des adolescents, le site ne distribue pas que du MP3. Il commercialise également des disques (pour un disque normal, on a également droit à la copie MP3 de ces titres), et propose des morceaux en streaming. Enfin, pour ce qui concerne son business MP3, le site a toujours tenté de rester dans la limite de la légalité : possibilité de numériser des disques que l’on possède déjà et de les stocker sur le serveur de Mp3.com, téléchargement de hits dont les royalties ont été payées à qui de droit, syndication de programmes radio... En s’appropriant Mp3.com, Jean-Marie Messier va sans doute tenter de démontrer qu’il y a une économie du téléchargement de musique en dehors de Napster et du peer-to-peer. La recette de Mp3.com, c’est une plate-forme centralisée, des technologies propriétaires mais des formats universels (MP3), une qualité de service et des vitesses de connexion à peu près garanties (contrairement au P2P). Saupoudrez d’un peu de paiement en ligne, contrepartie de l’énorme catalogue d’artistes d’Universal Music. Votre téléchargement est servi. Les internautes n’ont plus qu’à apprécier ou à recracher.

http://www.cnet.com/investor/news/newsitem-printer/0-9900-1021-5983719.html?tag=nis
L’article de Webnoize:
http://news.webnoize.com/item.rs?eI...
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse