31 05 2020
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Auditez votre cybersécurité.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


10/01/2001 • 18h34

Universal Music aime beaucoup ce que vous faites

Le 15 janvier prochain, Universal Music France lance un nouveau site, balanceleson.com. Une sorte de directeur artistique virtuel avec un but précis : dénicher de nouveaux talents et les faire signer.


Balance le son sur mon site...et les royalties dans mes poches!
Marc Fernandez
"C’est une première en France et en Europe. Une maison de disque crée enfin un site qui s’adresse aux artistes pas encore signés." Pascal Nègre, le PDG d’Universal Music France, filiale du nouveau groupe Vivendi-Universal et numéro un du disque en France (avec plus de 34 % de parts de marché), est tout fier de présenter son nouveau bébé : balanceleson.com. Soit la possibilité pour un artiste ou un groupe de mettre en ligne un ou plusieurs de ses titres, téléchargeables au format MP3. "Nous souhaitons attirer les amateurs éclairés de musique, aussi bien les créateurs que les passionnés ou les professionnels du secteur, explique Pascal Nègre entre deux cigarettes. Balanceleson leur permet de se tenir au courant des dernières tendances, des styles qui vont émerger. Ils peuvent aussi donner leur avis sur les groupes présents sur le site." Un mix entre mymp3.com, qui propose du téléchargement, et Farmclub, la pouponnière américaine d’Universal Music.

De l’argent de poche pour les "gamins"


Pascal Nègre
Marc Fernandez
La grande nouveauté pour Universal Music France, c’est la mise à disposition de fichiers MP3. Sur le site de la maison de disques, universalmusic.fr, impossible de télécharger quoique ce soit. Car Pascal Nègre, grand pourfendeur des Napster et autres MP3.com, ne veut pas entendre parler de ce format de compression numérique sur son site. Alors, pourquoi en proposer aujourd’hui ? "Le choix du MP3 ne s’est pas fait par passion, vous vous en doutez bien. Mais c’est le format le plus simple existant à l’heure actuelle pour proposer de la musique en ligne", avoue le PDG, qui, comme dans la chanson de Dutronc, a donc quelque peu retourné sa veste. Il précise d’emblée, pour couper court à toute critique : "Attention, ce format n’est pas immuable, rien ne nous empêchera d’en changer par la suite. Le MP3, ce n’est pas le standard de l’industrie musicale." Et d’annoncer pour le printemps prochain du téléchargement payant et de l’écoute à la demande sur universalmusic.fr, "grâce au système Blue Matter, bien plus intéressant que le MP3".

Outre des espaces réservés aux différents artistes en herbe (les "studios"), Balanceleson propose trois autres rubriques : des actus, une sélection des titres les plus téléchargés et les sons, avec un accès rapide à toutes les musiques disponibles sur le site. Une dernière partie sera composée de petites annonces. "Les musiciens pourront ainsi se contacter directement." Car Balanceleson n’est pas la FNAC. La démarche est bien celle d’une maison de disques : trouver de nouveaux talents. "À la différence des autres sites qui proposent du MP3, sur Balanceleson, tout est gratuit, nous ne vendons rien." Pour Pascal Nègre, "c’est un investissement du département artistique, il ne s’agit pas de gagner des sous avec ce site. Nous aurons juste quelques petits revenus générés par la pub." Le site devrait toutefois permettre à Universal Music France de réaliser quelques petites économies. "Nous avons 25 directeurs artistiques, ce site est le 26e. Sa particularité est d’être virtuel", s’amuse le PDG. Le budget du site, 1 million de francs, est aussi bien loin des 80 millions de francs consacrés au département artistique de la maison de disque. Alors, les futures stars internationales de la chanson balanceront-elles leur son sur ce site ? À en croire les chiffres annoncés, une quinzaine de groupes aurait déjà ouvert un "studio" et envoyé du MP3 de leur composition. "Nous espérons signer 2 ou 3 artistes qui vendront beaucoup de disques grâce à Balanceleson." En attendant, les jeunes pousses de la musique française doivent signer un contrat avec Universal Music France. "Mais ce n’est pas une exclusivité, ils nous autorisent juste à diffuser leur musique sur notre site pendant 6 mois. Ils sont libres d’arrêter avant ou de continuer, précise Pascal Nègre. Nous négocions en ce moment un accord avec la Sacem pour que les gamins puissent toucher un petit quelque chose." C’est trop gentil...


La page d'accueil de balanceleson
DR

Universal Music France:
http://www.universalmusic.fr Balanceleson:
http://www.balanceleson.com
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse