18 11 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


19/09/2001 • 18h32

Une patiente opérée depuis New York !

Le 7 septembre, le chirurgien français Jacques Marescaux a opéré avec succès, depuis les ...tats-Unis et via un robot, une malade située à Strasbourg.

"Une mutation technologique et culturelle phénoménale." Mercredi 19 septembre, Jacques Marescaux, chirurgien français, ne cachait ni sa joie ni son enthousiasme en évoquant son exploit. Le 7 septembre dernier, il a opéré, depuis New York, une patiente située au CHU de Strasbourg. Celle-ci, qui semble se porter comme un charme, n’a pas eu peur de se prêter à cette première. "En arrivant dans la salle d’opération, j’ai aperçu la tête du professeur Marescaux sur un écran, explique-t-elle. Je lui ai fait un petit coucou, j’avais totalement confiance." Une telle opération n’avait encore jamais eu lieu. Jusqu’à présent, les chirurgiens pratiquaient du "télémonitoring" : ils assistaient, à distance, un confrère lors d’une opération. Mais lors de l’intervention transatlantique, judicieusement baptisée "opération Lindbergh", c’est la totalité de l’opération qui s’est effectuée à distance.

Instruments chirurgicaux virtuels

L’acte chirurgical, une ablation laparoscopique de la vésicule biliaire, a duré 45 minutes. Cette intervention simple, qui présente néanmoins parfois des risques, était réalisée sous forme "mini-invasive". Basée sur l’introduction d’une minuscule caméra dans le corps du patient, cette méthode ne nécessite qu’une très petite incision du malade. Elle permet de pratiquer des interventions à la fois précises et "propres". À New York, le professeur Marescaux manipulait des instruments chirurgicaux virtuels. Il effectuait ses gestes en fonction de l’image du corps de la patiente qui apparaissait sur un écran. Ses mouvements étaient retransmis, via une liaison sécurisée, jusqu’à Strasbourg. Ils guidaient le robot-chirurgien qui opérait la patiente en France. La voix du professeur Marescaux était également transportée, sur IP, de l’autre côté de l’Atlantique. En France, une équipe médicale se tenait prête à intervenir en cas de panne de liaison.

Opérer partout dans le monde

Outre la distance record entre le chirurgien et le patient, cette opération présentait une autre particularité : son coût, excessivement élevé. "C’est l’ablation de la vésicule biliaire la plus chère au monde", a déclaré Jacques Marescaux. Si le montant global n’a pas été dévoilé, on connaît tout de même le prix du robot - 1 million de dollars - et celui de la liaison. Celle-ci, une liaison sécurisée d’un débit de 10 Mégabits/seconde, est évaluée à 150 000 dollars par les responsables de France Télécom chargés de cette mission. Une somme justifiée, selon le professeur Marescaux, par les conséquences que cette première va entraîner sur la chirurgie du futur. On sait déjà qu’un chirurgien de l’université de Stanford, convaincu par ce succès, projette de relier les différents hôpitaux universitaires de la région de San Francisco. De ce côté-ci de l’Atlantique, le professeur Marescaux espère lui aussi relier des universités européennes et américaines. "Ce n’est pas un scoop, mais une profonde mutation, affirme-t-il. Demain, des chirurgiens spécialisés et compétents pourront opérer à distance, quel que soit l’endroit du monde où ils se trouvent."

Le site de France Télécom:
http://www.francetelecom.com Le site du professeur Marescaux:
http://www.websurg.com Le site de Computer Motion, le fabricant du robot:
http://www.computermotion.com/
 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse