15 10 2018
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


15/07/2003 • 16h31

Un rapport gouvernemental anglais doute de l’intérêt économique des OGM

Lever le moratoire, oui, mais pourquoi faire ?

Un rapport publié par la très officielle Strategy Unit, une cellule d’études prospectives rattachée directement au Premier ministre Tony Blair, affirme que l’économie britannique risque de pâtir de la prochaine levée de l’interdiction des cultures OGM sur le territoire du Royaume-Uni. D’après ces experts, seul un renversement de l’opinion des consommateurs à l’égard des produits OGM pourrait les rendre économiquement rentables.

Après trois ans de moratoire, l’intense lobbying des fabricants de semences a conduit la plupart des gouvernements européens à réautoriser la production et la commercialisation de produits génétiquement modifiés (voir Le Parlement européen supprime le dernier obstacle à la levée du moratoire sur les OGM). Aux ONG et aux opinions publiques européennes, qui sont majoritairement hostiles à cette introduction, les fabricants d’OGM, parfois relayés par les responsables politiques, assurent que leurs produits amélioreront la productivité et la qualité des récoltes.

Cette affirmation est néanmoins en contradiction avec les conclusions de l’étude commandée à l’été 2002 à la Strategy Unit par le secrétaire d’Etat britannique à l’Environnement. Son but : évaluer l’impact économique à court et moyen terme d’une introduction des OGM. Cette cellule d’experts a succédé à la Performance and Innovation Unit, mise en place par le gouvernement Blair en 1998, qui a rendu des rapports propectifs et consultatifs sur des sujets comme l’e-gouvernance, l’e-commerce ou le futur de la Poste anglaise.

Où est la patate anti-hépatite ?

Mis en ligne vendredi dernier, le rapport envisage plusieurs scénarii possibles pour les dix ou quinze prochaines années, en fonction du niveau d’acceptation des OGM par les consommateurs et des contraintes légales que les gouvernants mettront à leur distribution (interdiction, contrôle strict, libéralisation).

D’abord, les auteurs de l’étude estiment qu’il n’existe actuellement que très peu de semences OGM qui seraient réellement adaptées à l’agriculture et aux consommateurs anglais.

Les défenseurs des OGM insistent beaucoup sur les améliorations nutritives et gustatives que ces produits pourraient apporter. On a ainsi beaucoup parlé d’un riz enrichi à la vitamine A et de pomme de terre vaccinant contre l’hépatite B. La réalité du marché des OGM est pourtant plus austère.

Les auteurs relèvent que les traits génétiques "ajoutés" par les semenciers à leurs graines ont quasi-exclusivement pour but de les rendre résistantes aux pesticides et désherbants produits par le même semencier. Des caractéristiques qui ont peu de chance de séduire des consommateurs a priori réticents. En revanche, selon les rapporteurs, ces caractéristiques pourraient intéresser les exploitants qui veulent accroître leur productivité.

L’exploitation de ces semences entraînera cependant des surcoûts important si les cultivateurs respectent scrupuleusement les consignes et réglementations établies pour éviter toute hybridation entre plants OGM et plants non OGM. En effet, pour les scientifiques, le principal danger associé aux OGM n’est pas le risque alimentaire mais celui d’une dissémination incontrôlée des transgènes OGM. Aux Etats-Unis, où on estime que 20% des cultivateurs ne respectent pas les quota de plantation OGM, on craint désormais que l’utilisation de gènes permettant la synthèse d’un insecticide naturel ne favorise l’apparition d’insectes resistants.

De la méfiance au boycott

Pour empêcher toute contamination en Europe, l’agriculteur OGM devra donc investir massivement dans des installations de confinement. Qu’ils soient supportés par la collectivité ou par l’agriculteur, ces investissements reduiront d’autant l’intérêt économique des OGM par rapport aux semences classiques.

Enfin, si l’hostilité des consommateurs à l’égard des produits génétiquement modifiés perdure, les cultures OGM risquent de manquer de débouchés commerciaux. Le rapport souligne par ailleurs qu’une commercialisation sans contrôle des produits OGM menée contre la volonté des consommateurs conduirait au pire scénario envisageable. La méfiance des citoyens pourrait se transformer en boycott, ébranlant des filières agricoles entières, comme ce fut le cas lors de la crise de la vache folle.

Bien qu’ils se déclarent persuadés qu’à long terme, les OGM "offriront d’immenses potentialités, tant pour les fermiers que pour les consommateurs", les experts de la Strategy Unit, peu suspects de gauchisme, semblent toutefois trés réservés quant aux bénéfices économiques qu’il y a attendre de la levée du moratoire. Alors que 56,4% des européens consultés en 2001 estimaient que les OGM étaient dangereux, ce rapport leur suggère qu’en plus, ils risquent de leur coûter cher.

Le rapport de la Strategic Unit (en anglais):
http://www.number-10.gov.uk/files/p...

Un document de travail publié en avril 2000 par la Direction générale de l’agriculture de la Commission européenne sur les incidences économiques des OGM:
http://www.ladocumentationfrancaise...

 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse