27 07 2017
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


10/07/2003 • 16h11

Un collège britannique équipe sa cantine de reconnaissance biométrique

Selon la direction, les boursiers mangeront plus facilement à l’oeil en se faisant scanner l’iris. Mon oeil !

Un collège britannique vient d’installer un système biométrique de reconnaissance de l’iris pour l’accès des élèves à la cantine. Derrière ce coup de pub, les défenseurs de la protection de la vie privée dénoncent la volonté de préparer les futurs citoyens à des méthodes de fichage de plus en plus intrusives.

Le collège Venerable Bede de Sunderland, non loin de Newcastle (Nord de l’Angleterre), a présenté mercredi 9 juillet le système de reconnaissance biométrique, basé sur l’identification de l’iris de l’oeil, qui permettra aux élèves d’accéder à la cantine et d’emprunter des livres à la bibliothèque à compter de la prochaine rentrée. Cette initiative est une première en Grande-Bretagne.

Avant de prendre leur repas au réfectoire, les demi-pensionnaires de cet établissement dépendant de l’Eglise d’Angleterre devront désormais s’identifier en fixant l’objectif d’une caméra vidéo. Celle-ci analysera alors l’image du contour de l’iris et la comparera avec les gabarits scannés stockés dans la base de données de l’établissement.

La composition des repas de chaque élève sera également conservée dans le serveur de l’école et le choix de menus équilibrés sera récompensé par des points donnant droit à des réductions pour les loisirs.

Pour ne plus perdre sa carte de cantine

Ouverte en septembre 2002, la Venerable Bede Secondary School accueille 181 collégiens, dont un tiers prend quotidiennement ses repas à la cantine.

L’infrastructure technique a été mise en place par la société écossaise CRB Solutions. 400 écoles britanniques recourent déjà à son programme d’admission automatisée Impact. Selon ses concepteurs, ce système, qui repose sur l’utilisation d’une carte magnétique que les parents peuvent recharger à un guichet ou par internet, dispense les élèves d’avoir de l’argent sur eux, réduit les files d’attente et ne stigmatise pas les bénéficiaires d’exemption de frais de cantine.

Dans le cas de Venerable Bede, CRB Solutions a ajouté à Impact le procédé de reconnaissance biométrique mis au point par la société américaine spécialiste de l’authentification par l’iris Iridian Technologies.

"Nous avons choisi la reconnaissance de l’iris plutôt que celle des empreintes digitales car la morphologie des doigts évolue considérablement chez les adolescents alors que le contour de l’iris demeure identique dès le plus jeune âge", explique David Swanston, directeur de CRB Solutions.

Pour la direction du Venerable Bede, qui a investi 86 000 euros dans le projet, le recours à la biométrie permettra d’accélérer le service et d’éviter la perte des cartes de cantine.

Ce type de justification ne convainc absolument pas les associations de défense de la vie privée, qui luttent contre le développement des techniques de reconnaisance biométrique, jugées dangeureuses pour les libertés individuelles.

"C’est vraiment écraser une fourmi avec un marteau-pilon, estime ainsi Simon Davies, président de l’ONG anglaise Privacy International. Franchement, dans le cas d’un collège, l’utilisation d’une carte magnétique suffit. Ce genre d’initiative est un exercice de relations publiques : l’école veut se donner un air ’cool’ avec une technologie ’sexy’. Personnellement, je trouve cela inapproprié, dégradant pour l’enfant et dangereux pour l’avenir."

La main dans le plat

L’inventeur des Big Brother Awards, une cérémonie qui épingle chaque année les personnalités et entreprises qui attentent aux libertés, déplore en effet que l’on "habitue ainsi les futurs citoyens à l’utilisation dans leur vie quotidienne de technologies intrusives".

Privacy International milite actuellement contre le projet du gouvernement Blair d’instaurer une carte nationale d’identité contenant des données biométriques comme les empreintes digitales ou le contour de l’iris.

En France, l’identification biométrique est déjà utilisée par le collège Joliot-Curie de Carqueiranne (Var) pour contrôler l’accès à sa cantine. Le procédé retenu, une reconnaissance du contour de la main, a reçu en octobre 2002 un avis favorable de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil).

En 2000, la Commission avait jugé défavorablement l’initiative d’un établissement niçois qui souhaitait mettre en place un système basé sur les empreintes digitales. Si la Cnil a validé la technique du contour de la main choisie par Carqueiranne, c’est parce que, estime-t-elle, "elle ne laisse pas de trace dans la vie courante et ne peut donc être détournée de sa finalité première".

Le site du Venerable Bede de Sunderland (en construction):
http://www.venerablebede.com

Le site de Privacy International:
http://www.privacyinternational.org

Le site de CRB Solutions:
http://www.crbsolutions.co.uk

Le site d’Iridian Technologies:
http://www.iridiantech.com/index.php

"Le monde actuel est digne de l’imagination d’Orwell", interview de Simon Davies (Transfert.net):
http://www.transfert.net/a9029

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse