19 09 2017
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


23/10/2003 • 13h18

Un centre de stockage nucléaire choisit le papier "permanent" pour archiver ses données

Mieux que le silicium mais moins bien que le marbre, il conservera les écritures pendant 300 ans

Le Centre d’enfouissement de déchets radiocactifs de la Manche a fermé ses portes. Tenus d’archiver les informations concernant ces déchets pour une durée minimum 300 ans, ses responsables ont choisi le papier plutôt que l’informatique pour les conserver. Il s’agit d’un papier permanent, utilisable avec une encre résistante.

Rempli à pleine capacité, le centre de stockage de déchets faiblement radioactifs de La Manche, situé à proximité de l’usine de La Hague, vient de fermer définitivement ses portes. Sous ses collines bien entretenues repose un million de tonnes de déchets radioactifs.

Selon le décret n°2003-30 du 10 janvier 2003 qui autorise le centre de la Manche à passer en phase surveillance, ses responsables doivent réaliser "un classement et un archivage de tous les documents relatifs à l’installation utiles pour maintenir la connaisssance de l’installation et des déchets qui y sont stockés".

13 scénarios d’incidents envisagés

Un des buts de cet archivage : informer les générations futures sur l’existence et le contenu du site de stockage. Nos descendants doivent en effet être capables de remédier aux éventuels problèmes qui peuvent survenir au cours du temps.

L’Andra (Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs), chargée de la gestion de ce centre, a mis en place un système de transmission de ces archives sur 300 ans. L’agence considère que cette période correspond au temps nécessaire pour que ces déchets deviennent inoffensifs.

Dans ces archives, l’Andra répertorie tous les scénarios d’incidents possibles, au nombre de treize au total. Ces données sont complétées par des photos, ou des plans.

Pour conserver ces données sur plusieurs centaines d’années, il a fallu choisir un support solide, à la lisibilité pérenne. Le stockage sur support informatique a vite été écarté.

"Les données d’il y a six ans à peine ne sont déjà plus lisibles avec les ordinateurs d’aujourd’hui, constate Jean-Pierre Vervialle, directeur du centre. Le papier est le meilleur support, comme en témoignent les écrits du Moyen-Age."

Un papier le plus "naturel" possible

Son choix s’est porté sur le papier "permanent", déjà utilisé dans la plupart des administrations françaises.

Chimiquement neutre, ce papier est celui qui se rapproche le plus du papier naturel en cellulose. Il est reconnaissable au symbole mathématique "infini" entouré d’un cercle en filigrane. Une encre spécialement résistante est utilisée.

Chaque document concernant le centre de stockage de la Manche est archivé en deux exemplaires pour éviter la destruction par le feu : l’un au siège de l’Andra, l’autre aux Archives nationales de France à Fontainebleau.

Une fois résolue la question de la conservation des données, les responsables doivent résoudre un autre problème : "Nous devons réfléchir à notre style d’écriture, qui doit être compréhensible pour nos descendants. Pour la langue, nous utilisons le français, mais on nous a suggéré l’anglais ou le latin", souligne Jean-Pierre Vervialle.

Le centre de stockage de la Manche:
http://www.andra.fr/fra/centres/CM.htm

Le site du Centre des Archives Contemporaines de Fontainebleau:
http://www.archivesnationales.cultu...

La norme internationale qui définit le papier permanent:
http://classes.bnf.fr/dossisup/supp...

Le décret n°2003-30 du 10 janvier 2003:
http://www.andra.fr/pdf/DAC100103.pdf

 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse