11 08 2020
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Auditez votre cybersécurité.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


14/03/2001 • 16h05

TCP : un protocole trop cool

Le protocole de transmission de données sur Internet, TCP, n’est pas utilisé de manière assez rigoureuse. C’est ce qu’affirme une société de sécurité américaine. Les hackers pourraient ainsi, facilement, détourner ou modifier les données échangées. Ou planter un serveur.

Une société américaine spécialisée dans la sécurité informatique, Guardent, l’affirmait lundi 12 mars, dans un communiqué : TCP (Transmission Control Protocol), le protocole de transmission qui, couplé à IP (Internet Protocol), permet d’envoyer des données sur Internet, n’est pas sûr. Il n’est pas mal conçu, mais plutôt mal "implémenté" par les éditeurs de logiciels pour serveurs web. Tim Newsham, chercheur de Guardent, signale en effet que les Initial Sequence Numbers (ISN), les codes qui permettent à deux machines de se reconnaître pour échanger des données, sont prédictibles. Lorsqu’un serveur envoie des données à une machine cliente, elle accompagne chaque paquet d’un ISN et attend en retour une confirmation, genre "bien reçu", accompagné de ce même numéro. L’origine des paquets est garantie par ces ISN générés par le serveur. Mais, pour que la garantie soit totale, encore faut-il que le serveur génère des ISN de façon aléatoire pour chaque transmission de données. Car si un serveur utilise les mêmes ISN, ou presque, avec tout le monde, un utilisateur peut intercepter le flux de données en répondant à chaque fois : "Bien reçu, j’attends la suite", accompagné du bon ISN qu’il connaît pour s’être déjà connecté au même serveur. Ensuite, tout dépend du talent du programmeur qui devra réaliser un programme capable de se caler sur le bon rythme de transmission.

Je ne suis pas celui que vous croyez

Or, dans la majorité des implémentations de TCP, les ISN ne sont pas générés de façon aléatoire, ou seul le premier ISN est aléatoire, et les suivants sont juste incrémentés à chaque fois d’une valeur fixe, ce qui pose le même problème. Il suffit que l’utilisateur soit un programmeur chevronné pour qu’une machine puisse se faire passer pour une autre. À partir de là, plusieurs scénarios sont possibles. Le hacker peut envoyer de fausses informations sur le réseau ou intercepter des informations, voire saturer des serveurs en les bombardant de requêtes de la part d’internautes fantômes. Cette dernière option de "déni de service" (Denial of service, Dos) consiste, à partir d’une même machine, à demander au serveur d’envoyer de gros fichiers en se faisant passer pour des dizaines de machines différentes. Le serveur, dépassé par les demandes, sera rapidement planté. Dans son alerte, Guardent ne donne pas de détails. L’entreprise les réserve au Cert, le centre de sécurité informatique de l’université Carnegie Mellon (Pittsburgh, Pennsylvanie), et aux "organisations qualifiées" qui en feront la demande. Il s’agit ainsi de ne pas rendre publique une faille qui pourrait être exploitée par des personnes malintentionnées... Ces précautions sont peut-être superflues. Une alerte du même genre concernant des logiciels Cisco avait été signalée par eWeek, il y a déjà deux semaines, et Cisco la connaissait depuis plus longtemps encore. Même si la société affirme qu’aucune attaque de ce genre n’a été signalée par ses clients, il serait étonnant qu’aucun hacker n’ait, à ce jour, repéré les petites faiblesses d’un protocole aussi répandu que TCP...

L’article d’eWeek:
http://www.zdnet.com/eweek/stories/... La première alerte similaire signalée par eWeek:
http://www.zdnet.com/eweek/stories/... Le CERT, centre spécialiste de la sécurité à l’université Carnegie Mellon:
http://www.cert.org/ L’alerte de Guardent:
http://www.guardent.com/pr2001-03-1...
 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse