23 10 2018
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


23/01/2001 • 17h09

Sur Canal Plus, le scoop était crypté

Le gouvernement français aurait mis une backdoor dans PGP, le plus répandu des logiciels de cryptographie... Ce faux scoop, révélé au cours de la soirée "Tous Parano" de Canal Plus, était, en fait, une intox’.
English version
Le gouvernement français disposerait d’une backdoor dans Pretty Good Privacy (PGP). En clair, les pouvoirs publics auraient les moyens de déchiffrer les messages cryptés avec le logiciel le plus utilisé au monde... Cette soi-disant révélation émanait de l’émission "Tous parano" de Canal Plus, diffusée la semaine dernière. Frédéric Braut y était présenté comme le PDG de la branche française de Network Associates Inc. (NAI), la société qui distribue PGP. Dans un reportage baptisé "Tous fliqués", il affirmait : "L’...tat français possède les clefs de décryption qui permettent d’analyser ce produit et de pouvoir le déchiffrer (...), c’est une obligation légale."

Trop de parano tue la parano...

NAI, contactée par Transfert, décrypte cette (non-) affaire : "Il n’y a pas de PDG ni de DG à Paris. Frédéric Braut est responsable du secteur virus informatiques, mais c’était le seul disponible le jour de l’interview. Ce n’est pas un technicien, et au lieu de dire "code source", il a dit "clef de déchiffrement."" NAI fournit effectivement au gouvernement le code source, plus des binaires et exécutables, des versions de PGP supérieures à 128 bits (limite actuellement autorisée par la loi française. Un projet de libéralisation totale devrait venir devant le Parlement en 2001). Cela permet justement aux autorités de vérifier que ce qui est vendu est bien conforme aux sources, et qu’il n’y a pas de backdoor. Stéphane Haumant, le journaliste de Canal plus, auteur du reportage, avait bien reçu un coup de fil de l’attachée de presse de NAI, le lendemain de l’interview, qui lui disait que son collègue s’était trompé quand il parlait de la remise des clefs au gouvernement. À sa décharge, il déclare : "Je n’ai pas mis en doute la parole d’un mec qui m’était présenté comme le directeur de la filiale France de la société."

Enième explication de texte...

Les cryptographes de tous pays, qui se battent depuis des années contre ce genre d’intox’ ne servant qu’à accroître la parano chez les utilisateurs de la crypto, et donc à les éloigner de PGP, sont au bord de l’apoplexie quand on leur raconte qu’un soi-disant représentant français de NAI aurait révélé l’existence d’une backdoor dans Pretty Good Privacy. Phil Zimmerman, le créateur de PGP, devrait très prochainement publier une "lettre ouverte" pour se prononcer sur cette gaffe, et infirmer, une fois de plus, la rumeur. Par ailleurs, le site OpenPGP, qui a reproduit le compte-rendu de l’interview s’est fendu d’une nouvelle explication de texte. "Jusqu’à plus ample informé, les versions officielles de PGP ne possèdent pas de porte dérobée d’un quelconque gouvernement, et il s’agit donc là une fois de plus d’une rumeur précisément paranoïaque."

Cela fait des années, en effet, que des rumeurs insistantes font état d’une backdoor permettant aux services de renseignements américains de décrypter les messages chiffrés. Cela n’a jamais pu être prouvé et tout indique, au contraire, que c’est à ce jour, avec GnuPG (la version "libre" de PGP), le plus fiable des logiciels grands publics de cryptographie.

PGP:
http://www.pgp.com/international/fr... http://www.canalplus.fr/evenements/parano/index.html
http://www.canalplus.fr/evenements/...
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse