20 09 2018
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


11/02/2003 • 16h53

Prudence anglaise sur les kits de dépistage génétique

Et si on arrêtait de jouer au docteur ?

L’association anglaise GeneWatch a réclamé le 5 février un cadre législatif pour la commercialisation des tests de dépistage de prédisposition génétique à certaines maladies, comme l’asthme ou les maladies cardiaques. L’association approuve ainsi les mises en garde de la Human Genetics Commission (HGC), le groupe d’experts chargé de conseiller le gouvernement Blair sur la diffusion de ces tests.

Selon GeneWatch, en l’absence de toute réglementation, chaque citoyen britannique peut aujourd’hui acheter des procédés américains de dépistage d’une prédisposition génétique à l’asthme, aux déficiences vasculaires mais aussi à l’ostéoporose ou à certains types de cancers, via des réseaux de praticiens qui officient dans le cadre des "médecines parallèles".

Des tests de prédisposition destinés à délivrer des conseils diététiques mis au point par la société anglaise Sciona sont également commercialisés en Angleterre par le même type de réseaux. Proposés dans la chaine de magasins anglais "Body Shop", ces tests ont été retirés de ces points de vente après de vives critiques émises par des scientifiques.

La Human Genetics Commission estime que ces kits doivent être délivrés sur prescription médicale lorsqu’il s’agit de dépister des maladies. En revanche, les experts jugent que l’on peut élargir leur mode de diffusion s’il s’agit de tests débouchant sur des conseils d’ordre alimentaire. La commission et GeneWatch s’accordent aussi pour recommander la mise en place d’une autorité chargé d’évaluer la pertinence de ces tests d’un point de vue médical et éthique et de surveiller leur mise sur le marché.

De son côté, GeneWatch fustige le manque d’indépendance entre les fabriquants de tests et la délivrance de conseils d’ordre pharmacologique : certains fabriquants de kits prescrivent en effet une thérapie adaptée aux résulats de leurs tests. Ces relations conduisent, selon GeneWatch, à la prise inutile de médicaments.

L’association demande enfin que les tests soient réalisés par des médecins spécialisés, afin que les personnes testées comprennent les implications qu’entrainent les résultats de ces tests. Ces résultats n’indiquent en effet qu’une probabilité de développer la maladie. Aux Etats-Unis, où ils sont utilisés de façon plus courante qu’en Europe et commercialisés librement, ils ont déjà conduit à des abus telles que des ablations mamaires "préventives" chez des femmes potentiellement suceptibles de développer un cancer du sein.

En revanche, ces tests peuvent favoriser une meilleure prévention s’ils sont suivis, en cas de résultats positifs, d’une surveillance accrue. C’est dans ce sens que Jean François Mattei, ministre de la Santé, avait proposé le 12 novembre 2002 un dépistage systématique du cancer du sein chez les Françaises.

le communiqué de GeneWatch
http://www.genewatch.org/Press%20Re...
 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse