15 11 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


18/01/2002 • 18h15

Pour ou contre le clonage thérapeutique ?

Le mot clonage fait peur. Par conséquent, le clonage thérapeutique fait peur. De nombreux chercheurs le considèrent pourtant comme une voie de recherche à ne pas négliger. Le point de vue du Dr Philippe Pouletty, président de France Biotech.

Lionel Jospin et Jacques Chirac sont contre, Bernard Kouchner et Roger- Gérard Schwarzenberg (respectivement ministre de la santé et ministre de la recherche) sont pour. Le moins qu’on puisse dire, c’est que le clonage thérapeutique suscite bien des polémiques. Opposants et partisans se divisent essentiellement sur deux thèmes. Le premier : l’autorisation du clonage thérapeutique qui ouvrirait la voie au clonage reproductif. Le second : la création d’un embryon « cloné » promis à une destruction certaine. Le clonage thérapeutique consiste en effet à créer un embryon à partir de l’ADN d’un malade. Cet ADN, contenu dans le noyau d’une cellule prélevée sur le patient, est « encapsulé » dans l’ovule d’une femme donneuse. Cultivé in vitro, cet ovule « hybride » donne naissance à un embryon qui est détruit quelques jours (14 selon la loi britannique, par exemple) après avoir atteint le stade de la division cellulaire.

Alors que la loi de bioéthique, présentée jeudi 18 et vendredi 19 janvier à l’Assemblée, interdit cette voie de recherche, de nombreux scientifiques font entendre leur mécontentement. Il bénéficient d’un soutien inattendu : celui d’Henri Emmanuelli, président de la commission des finances, auteur d’un amendement autorisant «  de manière encadrée les recherches effectuées à partir de la technique du clonage thérapeutique ». Le Dr Philippe Pouletty, président de France Biotech, (un organisme qui regroupe la majorité des entreprises françaises de biotechnologie) soutient fermement l’amendement d’Henri Emmanuelli. Pour Transfert, il s’explique.

Pourquoi soutenez-vous le clonage thérapeutique ?

Je tiens tout d’abord à rappeler que nous sommes fermement opposés au clonage reproductif. Ce qui n’empêche pas de considérer de manière positive le clonage thérapeutique. Même si les deux pratiques partagent le mot clonage, le clonage thérapeutique a lieu n vitro, contrairement au clonage reproductif. De plus, le clonage thérapeutique s’arrête à un stade précoce du développement embryonnaire : il s’agit d’un ensemble de cellules sans organes, sans ébauche de système nerveux central. Cela ne devrait pas poser de problèmes éthiques fondamentaux. Il faut envisager cette méthode pour produire des cellules souches destinées à guérir des maladies graves. Se fermer des voies de recherche est une erreur.

Que répondez-vous à ceux qui prétendent que cette méthode va créer un trafic d’organes

Il y a trente ans, de grands penseurs s’élevaient contre les transplantations d’organes d’un humain à un autre, prétextant que cette méthode folle allait conduire à des trafics d’organes. Mais depuis, cette technique a bénéficié à 300 000 malades ! Pour éviter la commercialisation des ovocytes, il faut que la loi encadre les dons. Qu’elle ne leur accorde aucune valeur commerciale, au même titre que les dons du sang.

Les spécialistes ne sont pas certains d’atteindre le but du clonage thérapeutique, c’est à dire créer des cellules ou des organes de remplacement pour les malades, sans problème de compatibilité. Doit-on néanmoins poursuivre les recherches ?

On sait que les cellules issues d’embryons surnuméraires (abandonnés par les parents lors procréations assistées, ndlr), dont l’utilisation est autorisée dans le cadre de la loi de bioéthique présentée à l’assemblée, entraînent plus de risques de rejets que des cellules issues d’embryon clonés. Le clonage thérapeutique permet en effet de produire des cellules possédant le même patrimoine génétique que le patient. Mais comme dans toute thérapie nouvelle, il est beaucoup trop tôt pour évaluer le ratio risque/bénéfice. L’état actuel de la recherche permet seulement d’affirmer que c’est une technique prometteuse.

Le site de l’Assemblée nationale
http://www.assemblee-nat.fr Le site de France Biotech
http://www.france-biotech.org
 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse