20 09 2018
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


30/05/2003 • 14h54

Panne sèche pour le fonds de lutte contre le Sida, la tuberculose et le palu

Les pays du G8 tardent à tenir leurs engagements

Le fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme, a récolté à peine un septième de l’argent promis à sa création en 2000, lors du sommet du G8 d’Okinawa au Japon. Le but de ce fonds : faciliter la prévention et l’accès aux traitements. Trois ans plus tard, et après une année de fonctionnement effectif, plusieurs ONG, dont Médecins sans frontières (MSF), appellent les pays riches à tenir leurs engagements.

Le fonds mondial, placé sous la tutelle du secrétaire général des Nations Unies Kofi Annan, est censé recevoir 7 à 9 milliards de dollars chaque année. Or les promesses de dons des contributeurs (des Etats du Nord pour l’essentiel) ne dépassent pas 2,3 milliards de dollars pour les années 2002 à 2004.

Tuberculose et paludisme presque oubliés

A ce jour, le fonds n’a effectivement perçu qu’un peu plus de 1,1 milliard de dollars. Selon les estimations de l’ONG américaine Aidspan, les actions déjà engagées sur le terrain nécessiteront un investissement de près de 7 milliards de dollars, toujours pour les années 2002 à 2004.

Et ce chiffre reste très loin de répondre aux besoins réels des populations du tiers-monde. L’essentiel des projets mis en place concerne la lutte contre le Sida. Le fonds finance proportionnellement très peu d’initiatives visant la lutte contre la tuberculose et le paludisme, au moins aussi mortifères que le virus HIV.

Caroline Livio, de MSF, s’inquiète de cette situation : "Le montant perçu est tellement faible qu’il ne permettra même pas d’honorer les dernières opérations de soin et de prévention mises en place." Trois vagues d’appels à projets ont été lancées depuis 2002. Le budget des deux premières est bouclé. La troisième tranche est censée l’être dans les premiers jours de juin, à condition de trouver l’argent nécessaire.

Parmi les bénéficiaires de ces projets, on trouve par exemple le ministère de la santé thaïlandais, qui a reçu l’accord du Fonds pour une aide de 38 millions de dollars. Cette somme permettra au programme local de lutte contre le sida, jugé exemplaire pour son efficacité, de compenser une panne de financement consécutive à la crise économique asiatique.

De nombreuses autres initiatives, en Afrique du Sud, au Panama ou encore au Maroc, vont également pouvoir démarrer grâce à l’appui du Fonds. " Les besoins sont là ", confirme-t-on à MSF.

L’ONG rappelle, non sans ironie, que la France a "généreusement" promis de verser 150 millions de dollars sur trois ans. La première tranche de 50 millions de dollars aurait, selon MSF, été débloquée dans les jours précédents la dernière journée mondiale de lutte contre le sida, le 1er décembre 2002.

"Jacques Chirac a fait des déclarations officielles selon lesquelles la France poursuivrait son soutien et entraînerait ses ’camarades’ du G8", observe Caroline Livio. La contrepartie pécuniaire de cet engagement se fait toujours attendre.

Des patients tirés au sort

Aux Etats-Unis, George Bush a annoncé le déblocage de 15 milliards de dollars. Toutefois, cette somme ne devrait pas être versée au fonds, mais consacrée au soutien des recherches de l’industrie pharmaceutique.

"Ce n’est pas un mauvais investissement, car il faut que l’industrie poursuive ses recherches, observe Caroline Livio. Le problème, c’est que dix ans peuvent passer avant que des résultats soient obtenus. Pendant ce temps, sur le terrain, il y a urgence".

Pour les ONG, les questions cruciales sont la mise sur pied d’infrastructures sanitaires, le dépistage à grande échelle et l’accès rapide des malades de pays en développement à des traitements dont le coût dépasse en général les revenus moyens locaux.

Faute d’argent, les associations de lutte contre le sida ne disposent parfois que de peu de traitements anti-rétroviraux. Conséquence : certaines en sont souvent réduites à tirer au sort parmi leurs patients les noms de ceux qui pourront bénéficier d’une trithérapie.

Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme:
http://www.globalfundatm.org

Le site de la campagne "Sida-urgence G8", qui réunit 165 associations du monde entier:
http://www.sida-urgenceg8.org

«Le G8 ne fait pas l’effort nécessaire» [Bernard Rivers, de l’ONG Aidspan] (Transfert):
http://www.transfert.net/a8891

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse