07 12 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


1er/04/2001 • 23h59

Nathalie Amiot-Margiotta : classée X

archmag13
Pour réagir au drame des enfants nés sous X, cette jeune femme a créé un site web qui a déjà permis cinq retrouvailles. Et ce n’est qu’un début, promet-elle...

« Ne faites pas attention… L’appartement n’est pas rangé. » Tailleur-pantalon vert, cheveux tirés en arrière, ongles rouges impeccablement vernis, Nathalie Amiot-Margiotta ouvre, sans plus de manières, les portes d’un appartement cossu du XVIIe arrondissement parisien où traînent les jouets de son fils de trois ans. « C’est une période un peu particulière… Je suis en train de retrouver ma mère. » Son secret, cette femme de 34 ans l’a dévoilé à la télévision sur le plateau de l’émission Zone Interdite : elle est née sous X, abandonnée par des parents anonymes avant d’être adoptée par une famille de la haute bourgeoisie provinciale. « J’ai commencé à poser des questions sur mes vrais parents à 12 ans, raconte-t-elle. J’ai obtenu des réponses vers 16 ans. Ce que j’ai découvert à l’époque m’a incité à tout oublier. » Une histoire peu reluisante d’adultère aristocratique. Pendant de longues années, Nathalie interrompt sa quête identitaire. Mais, il y a sept ans, elle décide à nouveau d’affronter son passé. Et se heurte à l’hermétisme de l’administration. « Je me souviens de ce fonctionnaire de la DDASS des Côtes d’Armor maintenant mon dossier sous ses mains croisées en me répétant qu’il ne pouvait rien me dire. » Histoire affreuse, mais classique : la législation interdit à des milliers d’enfants nés sous X d’accéder à la connaissance de leurs origines. ...nergique, Nathalie Amiot-Margiotta rejoint les rangs de la Coordination des actions pour le droit à la connaissance des origines (CADCO), qui réunit, alors, de façon informelle, des associations d’enfants abandonnés. La CADCO devient, en 1996, une association à part entière, dont Nathalie assume le secrétariat général. En 1998, c’est elle qui en élabore le premier site web. Le webmaster, un étudiant en informatique, est un autre sous X. « C’est une question de solidarité, explique Nathalie. On a tous une vie privée, tous une histoire différente, mais on s’entraide. Les accouchés sous X constituent, en fait, une grande famille. »

Le site propose, entre autres, une rubrique « recherche » : ici, les enfants nés sous X peuvent laisser leur date et lieu de naissance, au cas où leurs parents souhaiteraient les retrouver. La liste compte aujourd’hui près de 1 500 demandes et 400 autres attendent d’être mises en ligne. Depuis que ce service existe, cinq retrouvailles ont déjà eu lieu. « Et il y en aura d’autres, prédit Nathalie. Même si Internet est un outil qui n’est pas toujours accessible à l’ancienne génération. » Plus décidée que jamais, Nathalie Amiot-Margiotta a, en outre, créé « les X en colère ». Un mouvement à part, plus dur, capable d’actions commando médiatiques à la Act-Up. « Parce que le plus souvent, l’accouchement sous X permet de se débarrasser des enfants adultérins, d’escamoter les “bâtards”. Même les enfants nés du viol ou de l’inceste ont le droit de savoir. De toute façon, on sait que ce qu’on va apprendre va être dur. Mais on veut savoir. »

Pour l’heure, Nathalie Amiot-Margiotta attend de rencontrer cette femme de 67 ans, dont elle est sûre qu’elle est sa mère. « Ne serait-ce que pour lui dire que je la respecte. Je suis persuadée qu’elle non plus n’a pas eu une vie facile. » Quel qu’en soit l’issue, la rencontre sera douloureuse. Mais nécessaire. Ensuite, Nathalie envisage de prendre un nouveau départ. S’engager, pourquoi pas, sur la scène politique. Ou bien partir à l’étranger, peut-être, avec son mari et son fils. Et, surtout, consolider ses repères familiaux. « Parce que, dit-elle, on ne peut être bien dans son avenir que lorsqu’on a compris son passé. »

www.cadco.asso.com
http://www.cadco.asso.com
 
Dans la même rubrique

16/09/2001 • 12h10

Vous avez dit 3 D ?

16/09/2001 • 12h02

La navigation à vue

15/09/2001 • 18h33

320 000 utilisateurs de napster

15/09/2001 • 18h32

Flash intime

15/09/2001 • 18h26

La béchamel de Guillaume
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse