14 08 2018
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


18/04/2003 • 15h45

Nantes teste la collecte des déchets électroniques

Même morts, les PC créent des emplois

Anticipant l’application des directives européennes sur les déchets électriques et électroniques (DEEE), l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), des constructeurs et des distributeurs se sont associés à une expérience grandeur nature menée depuis juillet 2002 avec la Communauté urbaine de Nantes.

(JPEG)
Déchets en attente de traitement (DR)

Il s’agit de tester, sur un territoire et une population représentatifs de la population française et de ses habitudes de consommation, la mise en place d’une filière de ramassage et de recyclage des DEEE. L’organisme Screlec - groupement d’industriels déjà à l’origine de la collecte des piles - pilote l’opération baptisée "Initiative recyclage" et s’appuie notamment sur le savoir-faire de l’entreprise d’insertion Envie 44.

Joysticks usagés et ordis désossés

A un jet de pierre de la Loire, sur la prairie de Mauves, une équipe de quatre personnes oriente les véhicules des particuliers en fonction de la nature de leur chargement. Aux déchets végétaux, cartons, gravats et verre, les agents de la déchetterie principale de Nantes ont ajouté la catégorie DEEE. Quelques mètres carrés d’un parking signalés par un panneau de couleur recueillent les petits appareils domestiques ou le gros électroménager.

Ce matin-là, un réfrigérateur, des manettes de console de jeu vidéo et une carcasse d’ordinateur, en apparence un maigre butin. Mais selon André Alberti, le responsable des lieux, le dispositif permet déjà de récupérer dix à quinze téléviseurs par jour, autant d’appareils qui ne croupiront pas en décharge. "Nous ne les laissons pas s’entasser ici, explique André Alberti. Les déchets sont collectés tous les soirs par l’entreprise Envie 44." Huit mois après la mise en place de l’opération, la déchetterie recueille ainsi 13 tonnes mensuelles de DEEE.

Reprise gratuite du matériel usagé

Outre les points de collecte municipaux, l’expérience met à contribution les distributeurs de matériel électrique et électronique, au total près de soixante-dix marques et une cinquantaine de lieux de vente sur l’agglomération. Ce point est central. Il constitue la matérialisation de la directive européenne imposant non seulement aux collectivités locales mais aussi aux constructeurs, de mettre en place un système de collecte adressé aux particuliers. Dans la pratique, chaque consommateur achetant un appareil électrique ou électronique se voit proposer la reprise gratuite de son ancien matériel équivalent.

Les matériels usagés ainsi collectés sont confiés à des prestataires. Parmi eux, l’entreprise d’insertion par le travail Envie 44 menait déjà ce type d’opération depuis 1993 à Nantes. Ses salariés récupéraient et réparaient des appareils de gros électroménager, pour les revendre en occasion. Ce savoir-faire leur vaut un rôle d’aiguilleur dans le nouveau dispositif. Ils collectent, trient et répertorient les matériels récupérés. "Nous menons également des opérations de pré-traitement, comme l’extraction des fluides des réfrigérateurs", précise Philippe Fieux, le directeur de l’entreprise qui compte 40 salariés.

Chaque élément est ensuite dirigé vers une filière de valorisation ou de recyclage. Si l’expérience, dont le terme a été fixé à juillet 2004, est concluante, le réseau national Envie pourrait devenir une des pièces centrales du recyclage des DEEE en France. Depuis 1993, environnement et insertion ont permis à la moitié des salariés d’Envie 44 de trouver un emploi stable.

Le site de Screlec:
http://www.screlec.fr

La Communauté urbaine de Nantes:
http://www.communaute-urbaine-nante...

Europe: des déchets électroniques en sursis (Transfert.net):
http://transfert.net/a8687

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse