09 12 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


18/01/2001 • 13h49

Mafiaboy : un procès hacké par la technique ?

flash
Le hacker canadien accusé d’avoir mis à genoux les sites phare de la nouvelle économie en février 2000 passe en jugement. Le procès risque d’être noyé sous une avalanche de données techniques car la preuve est difficile à apporter.

Sans vouloir présumer des connaissances techniques des juges, le procès de Mafiaboy, qui s’ouvre aujourd’hui, risque de s’avérer comique. Ce jeune Canadien est accusé d’être l’auteur, en février 2000, des attaques contre des fleurons de la netéconomie comme Yahoo ! ou eBay. Son défenseur, Me Yan Romanowski, expliquait récemment : "Le procureur aura à prouver premièrement quel est l’acte qui a été commis, comment il a été commis, et après cela, partir de l’endroit où cela a été commis et relier le tout, non seulement à l’adresse où habitait mon client mais aussi démontrer qu’au moment où cela s’est fait, c’était bien mon client qui était derrière la machine et qui a donné les instructions pour lesquelles il est accusé." On peut effectivement s’interroger sur la capacité des autorités policières à récupérer et analyser avec efficacité les milliards de lignes de logs archivées par des centaines d’ordinateurs sur le Réseau. Et surtout, de remonter de l’attaque jusqu’au numéro de téléphone des parents de Mafiaboy. Enfin, il faudra que les magistrats parlent couramment le SNMP, l’UDP, le TCP/IP, ports de communication, Ping et autres Smurf, daemons, masters, zombies, Unix, Solaris, crontabs, trinoo, root, SYN ou nmap... Bon courage ! En attendant, la défense n’a toujours pas annoncé si Mafiaboy plaiderait coupable ou non. S’il plaidait coupable, le procès pourrait ne pas avoir lieu.

Fragilité du Web

L’affaire aura au moins montré la fragilité de la nouvelle économie. En février dernier, les sites de Yahoo !, CNN, eBay, Excite ou encore du courtier en ligne E*Trade étaient demeurés inaccessibles durant plusieurs heures. Tandis que Bill Clinton réunissait une cellule de crise, le grand public découvrait ce que les techniciens savent depuis longtemps : on peut mettre de gros serveurs à genoux avec un petit outil. La technique employée par le ou les pirate(s), dite DDoS (Distributed Denial of Service) - ou flooding - consiste à envoyer un nombre très élevé de requêtes trafiquées au serveur jusqu’à ce qu’il ne puisse plus répondre à la demande. En avril, un jeune Canadien anglophone vivant près de Montréal était arrêté par la Police montée avec l’aide du FBI. Mafiaboy (on ne connaît que son surnom) était présenté comme l’auteur de cette attaque. Un expert informatique avait aidé dans le processus menant à cette arrestation. Mychael Lyle, consultant indépendant pour la société Recourse Technologies s’était fait une belle publicité en annonçant avoir discuté avec l’auteur des floods sur l’IRC (Internet Relay Chat) et l’avoir tracé. Manque de chance, les auteurs du site de hackers 2600.com annonçaient quelques temps plus tard qu’ils s’étaient fait passer pour Mafiaboy et avaient abusé ledit expert. Ce qui n’a pas perturbé outre mesure les autorités policières.

Les chiffres fous, fous, fous...

Il fallait bien trouver un coupable à des attaques ayant entraîné des millions de dollars de dégâts. À l’époque, les chiffres les plus fous ont circulé. On a ainsi vu USA Today parler d’un milliard de dollars de pertes pour les entreprises victimes de cette attaque. Or, si l’on prend le chiffre d’affaires des quatre principaux sites (Yahoo !, eBay, E*Trade et Amazon), on se rend compte que 3 heures d’indisponibilité a pu coûter à ces entreprises 3,2 millions de dollars... Ajoutons 700 000 dollars d’audits informatiques et mises à jour de matériel, on atteint péniblement les 3,9 millions de dollars. Il y a du chemin jusqu’au milliard, comme le précise l’équipe de Kitetoa.com qui avait réalisé ce calcul après la publication des chiffres trimestriels des entreprises victimes.

2600.com:
http://www.2600.com/news/2000/0420.html Recourse Technologies:
http://www.recourse.com/ Kitetoa.com:
http://www.kitetoa.com/Pages/Textes... Lire dans Bugtraq les explications techniques sur les DDoS:
http://www.securityfocus.com/archiv...
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse