15 12 2018
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


14/04/2003 • 13h53

"Les scientifiques n’ont aucun recul sur les OGM" [Jean-Pierre Raffin]

Pour ce biologiste, ancien député européen, la prolifération des OGM n’est pas contrôlée

Au nom du principe de précaution, sept Etats de l’Union européenne (France, Autriche, Danemark, Belgique, Italie, Luxembourg, Grèce) avaient imposé en 1998-1999, un moratoire sur la commercialisation de nouvelles plantes génétiquement modifiées (PGM). Or depuis plusieurs semaines, le commissaire européen à la consommation et à la santé, David Byrne, demande la levée de ce moratoire, rendue possible selon lui par l’entrée en vigueur d’une directive et de deux règlements encadrant la commercialisation des OGM. A cette volonté du commissaire Byrne s’ajoute la pression de l’administration américaine. Son représentant pour le commerce, Robert Zoellig, accuse les Européens d’utiliser le moratoire à des fins protectionnistes. Conséquence, plusieurs spécialistes estiment la levée de ce moratoire inévitable.

Dans ce contexte, l’universitaire et ancien parlementaire européen Jean-Pierre Raffin, affirme qu’aucun outil fiable d’évaluation de l’impact des PGM n’existe en France à ce jour. Jean-Pierre Raffin a siégé jusqu’en 2002 à la Commission du génie bio-moléculaire, l’instance française chargée de délivrer des avis sur les demandes de mises en culture de plantes génétiquement modifiées (PGM).

Que vous inspire la position de David Byrne sur la levée du moratoire européen sur les OGM ?
David Byrne raisonne strictement à court terme. Certes, pour ce qui est de la consommation de produits contenant des OGM, on n’a pas observé à ce jour de phénomènes touchant à la santé humaine. Mais s’est-on réellement donné des outils fiables d’évaluation ? En ce qui concerne la dissémination de plantes génétiquement modifiées en milieu ouvert, j’affirme en revanche que, nous, les scientifiques n’avons strictement aucun recul. Nous avons mis beaucoup d’argent pour développer les OGM, très peu pour en mesurer l’impact sur l’environnement. Dans ces conditions, on ne risque pas de trouver quoi que ce soit.

En France, l’Académie des sciences et l’Académie de médecine et de pharmacie insistent pourtant sur les bénéfices à retirer des OGM. De son côté, la Commission du génie bio-moléculaire étudie toute nouvelle demande de mise en culture. N’est-ce pas une garantie suffisante ?
Des gens charmants siègent à la Commission. Malheureusement ce sont essentiellement des biologistes moléculaires, très compétents dans leur domaine, mais pas formés pour répondre à la question qu’ils doivent se poser  : les OGM représentent-ils un risque pour l’environnement ? Ces personnes ignorent tout de la réalité des écosystèmes. Pas un seul botaniste ne siège dans cette commission. Les OGM, c’est leur vie, comment voulez-vous qu’ils émettent des avis neutres ? C’est comme si on constituait un comité composé exclusivement de pianistes et qu’on leur demandait de dire quel est le plus bel instrument.

Que sait-on du danger des OGM pour les écosystèmes ?
L’éventualité d’un transfert de gène introduit dans une plante à une autre plante cultivée n’est plus une hypothèse d’école. Les épisodes de colza et maïs transgéniques ayant contaminé au Canada et aux Etats-Unis des cultures "non PGM" montrent que les mesures de prévention n’ont pas été mises en oeuvre ou ne fonctionnent pas. Cela fait peser une réelle menace sur la diversité biologique. Car quelques plantes seulement suffisent à générer des populations invasives, avec un impact économique très négatif. Dans le domaine animal, on peut citer le cas des lapins en Australie, dont seulement 24 spécimens avaient été introduits au siècle dernier, et qui ont fini par coloniser toute le continent.

Votre approche vous conduit-elle à être contre les OGM ?
En réalité, je n’ai aucune position de principe sur cette question, qu’il s’agisse de plantes génétiquement modifiées ou de thérapies géniques. Je dis seulement que la méthode que nous employons n’est pas sérieuse. Nous n’avons pas mis en place les moyens qui nous permettraient de comprendre ce qui se passe, ni d’assumer nos éventuelles responsabilités.

 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse