24 07 2017
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


20/10/2003 • 16h50

"Les responsables des cantines devront choisir des fournisseurs sans OGM" [Vincent Gazeilles]

L’élu Vert des Hauts-de-Seine explique l’importance de cette mesure symbolique

Le 10 octobre 2003, le Conseil général des Hauts-de-Seine a décidé de ne plus servir d’OGM dans les cantines des 90 collèges du département. Ce souhait a été formulé par un élu Vert, Vincent Gazeilles. Acceptée par Charles Pasqua, président du Conseil Général, cette décision doit maintenant être étudiée, puis votée par les membres du Conseil lors d’une prochaine réunion, "ce qui ne devrait poser aucun problème puisque la mesure a déjà été acceptée", selon Vincent Gazeilles. Les collèges des Hauts-de-Seine devront alors, à l’occasion du renouvellement des contrats avec leurs fournisseurs (qui a lieu tous les ans ou tous les deux ans), choisir uniquement des entreprises garantissant que leur produits ne sont pas issus des filières génétiquement modifiées. Vincent Gazeilles explique pourquoi il s’est battu pour imposer cette mesure difficile à appliquer, et dont la portée est essentiellement symbolique.

La détection de la présence d’OGM dans les produits est particulièrement difficile. Comment les collèges pourront-ils garantir que les repas servis dans les cantines n’en contiennent pas ?
Vincent Gazeilles : Les responsables des cantines des collèges du département devront se conformer à un cahier des charges strict, précisant que leurs fournisseurs ne font pas entrer d’OGM dans leur produits. Ces établissements scolaires seront soumis à des contrôles. Bien sûr, nous savons qu’il existe des possibilités de tricher. Mais nous essaierons de limiter ces possibilités, notamment avec la mise en place d’éventuelles pénalités.

Aujourd’hui, très peu d’entreprises européennes utilisent - ou avouent utiliser - des OGM dans leur produits. Quelle est l’utilité d’interdire les OGM dans les cantines ? Cette décision n’est-elle pas uniquement théorique et rassurante ?
Je ne pense pas, car plus les producteurs d’OGM sentent que les populations ou leurs représentants refusent leurs produits, moins ils ont tendance à vouloir les cultiver. On peut d’ailleurs le constater : devant le refus des consommateurs, les semenciers qui fabriquent et commercialisent des OGM revoient actuellement leurs prévisions à la baisse. Dernièrement, Mosanto a licencié une partie importante de ses effectifs (le groupe spécialiste du transgénique s’est désengagé d’Europe, le 15 octobre, Ndlr).

Quels arguments avez-vous utilisé pour faire passer cette mesure ?
Depuis longtemps, les Verts sont opposés aux OGM. D’une part parce que ceux-ci n’ont jamais fait l’objet d’études de longue durée sur les problèmes liés à la santé, d’autre part parce qu’ils représentent un risque pour la biodiversité. On sait ainsi que les OGM ont tendance à éradiquer les cultures non-OGM et qu’il est alors impossible de revenir en arrière. Les OGM sont basés sur des techniques dangeureuses et irréversibles. J’accepte ces techniques lorsqu’il y a danger et qu’il y a urgence. Ce n’est pas le cas : aujourd’hui, on peut parfaitement vivre sans OGM.

Les Verts défendent aussi la filière bio. Pourquoi ne demandez-vous pas aux collèges de servir des repas bio ? Pour des raisons financières ?
Ce n’est pas une question de prix : le coût de l’achat des denrées représente environ un quart du prix complet des repas. Quand on double le prix de la matière première, ce qui serait le cas si on décidait de servir des repas bio, on ne double pas le prix du repas. Et au cours de discussions avec des familles, je me suis rendu compte que celles-ci accepteraient une augmentation de 30 % du prix des repas servis dans les cantines si leur qualité s’améliorait.
Aujourd’hui, on ne peut pas proposer des repas bio parce que l’offre est encore insuffisante. En revanche, on peut demander l’introduction d’une part de bio dans les cantines. J’ai obtenu que les écoles primaires et les restaurant dépendant de la municipalité de Clamart, où je suis élu municipal, servent toutes les semaines un fruit et un légume bio. Je vais maintenant tenter de faire appliquer cette mesure au niveau du département.

Le site de Vincent Gazeilles:
http://perso.wanadoo.fr/vgaz/VG_CG92

Le site du Conseil Général des Hauts-de-Seine:
http://www.cg92.fr

 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Confidentialité |