27 07 2017
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Jouez sur iPhone à Lucioles.
Sauvez la planète en lisant Terra Eco.
Et pourquoi pas plonger dans Nautilus ?
Ecoutez Routine.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


12/11/2003 • 15h23

Les certificats d’économie d’énergie sont-ils efficaces pour réduire la consommation ?

La mesure-phare du Livre blanc de Nicole Fontaine se fait déjà allumer

Le 7 novembre, la ministre déléguée à l’Industrie a rendu public son Livre blanc sur l’énergie, issu du débat national organisé récemment par le gouvernement sur le sujet. Après quelques consultations et modifications, ce texte deviendra loi d’orientation et déterminera la politique énergétique de la France pour les décennies à venir. La maîtrise de la consommation énergétique est la priorité du plan de Nicole Fontaine. Les certificats d’économie d’énergie, dont la mise en oeuvre est prévue pour 2005, sont le fer de lance de ce plan. Echangeables sur un marché, ils sont censés inciter les fournisseurs d’énergie à promouvoir des pratiques et des matériels anti-gaspillage auprès de leurs clients.

Les certificats d’économie d’énergie sont présentés au titre du chapitre "propositions du gouvernement", consacré à la maîtrise de la demande. Echangeables sur un marché, ils permettraient de "diffuser le plus largement possible le concept d’économies d’énergie et de s’attaquer aux gisements (...) concernant un nombre important d’acteurs".

En clair, pour réaliser les quotas d’économies d’énergie qui leur seront imposées, les fournisseurs d’énergie (électricité, gaz, fioul...) devront promouvoir auprès de leurs clients des pratiques "citoyennes".

Des bons de réduction

Exemple donné par le ministère : une compagnie d’électricité (EDF ou un de ses concurrents) offre à ses clients des bons de réduction sur des lampes à basse consommation, plus chères mais à la durée de vie plus longue que les ampoules classiques. Guidé par la fée électricité, l’usager court au rayon "luminaires" de la grande surface associée à l’opération. Le commerce en question renvoie ensuite les bons collectés au fournisseur. Ce dernier obtient alors des certificats en fonction des économies réalisées par les lampes ainsi écoulées. En l’occurence, une lampe est censée générer une économie totale d’environ 240 KWh.

Une fois qu’il a collecté des certificats, le fournisseur d’énergie pourra ensuite vendre à d’autres fournisseurs n’ayant pas accompli leurs devoirs, un peu sur le modèle des permis d’émission de CO2. La concurrence qui doit bientôt entrer en vigueur dans le secteur de l’électricité doit théoriquement "booster" un tel système.

Officiellement, le gouvernement ambitionne de réduire la consommation d’énergie de 54 terrawatts/heure (TWh) en trois ans. Yves Marignac, de Negawatt, une association qui milite pour les économies d’énergie, relativise ce chiffre. "La consommation française annuelle est de 400 TWh. Le dispositif prévu par le gouvernement aurait donc des effets très marginaux résume ce consultant pour Wise, une agence de conseil en environnement. Il ne peut remplacer des normes d’efficacité énergétiques ou des incitations fiscales."

Le modèle des certificats d’économie d’énergie est déjà en vigueur dans d’autres pays, en Italie et au Royaume-Uni. Ces expériences ne permettent pas de faire toute la lumière sur l’efficacité du système. Chez les Anglais, l’Efficiency economy commitment (EEC, engagements d’économies d’énergie) fonctionne depuis avril 2002. Il est géré par l’Ofgem, le régulateur des marchés du gaz et de l’électricité.

Calcul ampoulé

Plusieurs initiatives des fournisseurs d’énergie peuvent leur donner droit à des certificats : modification des installations de chauffage (changement de chaudières avec accroissement du rendement), mise en place de l’isolation thermique la plus efficace ou encouragement à l’achat d’appareil électroménagers de classe A, les moins consommateurs...

Mais pendant la première année de fonctionnement du système, les performances des suppliers anglais ont été plutôt mitigées : par rapport aux chiffres de réduction de la consommation d’énergie promis par les fournisseurs à l’Ofgem, certains ont dépassé 50% de leurs objectifs, (Scottish and southern energy ou LE Group, une filiale d’EDF), d’autres n’en ont pas réalisé 10 %.

Surtout, le calcul des économies dégagées s’avère assez ampoulé. "Comment mesurer et vendre quelque chose qu’on ne consomme pas ? s’interroge Philippe Girard, d’EDF Trading, une des filiales anglaises de l’opérateur français, spécialisée dans l’échange sur les marchés d’énergie. Si je fais un régime, comment calculer le nombre de baguettes de pain que je ne vais pas manger ? D’autant que lorsque un appareil consomme moins, une chaudière ou une lampe, la tendance du consommateur est de le laisser allumé. Qui nous dit qu’il ne va pas faire trois fois plus de lessive avec sa machine à laver de classe A ?" Ce qui fausse évidemment toutes les savantes équations.

L’association Negawatt doute du système proposé par le gouvernement : "compliqué à évaluer, coûteux à contrôler". Elle critique le mode de calcul choisi pour les objectifs officiels de réduction de la consommation : une baisse de 2% par an de l’intensité énergétique, qui est le rapport de la consommation d’énergie au PIB. Yves Marignac rappelle que même si ce but était atteint, on ne pourrait pas forcément parler de réduction de la consommation, si le pays connaissait une croissance du PIB de 1, 2 ou 3 %...

Le Livre blanc de Nicole Fontaine:
http://www.industrie.gouv.fr...

Negawatt:
http://www.negawatt.org/

"Le gouvernement prêt à définir la politique énergétique pour les prochaines décennies" (Transfert.net)
http://www.transfert.net/a9492

Dossier: l’impasse énergétique (Transfert.net)
http://www.transfert.net/d51

 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse