14 11 2019
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


19/06/2001 • 18h31

Les biotech françaises en bonne santé

Selon une étude du cabinet Ernst and Young, les entreprises françaises de biotechnologie se portent bien, malgré l’insuffisance des aides publiques. Le point de vue de Danièle Auffray, Madame Nouvelles Technologies à la Mairie de Paris.

À l’occasion de la sortie du " Guide des Biotechnologies en France 2001 " qui sera lancé lors du forum Biovision le 26 juin à San Diego (Etats-Unis), ses auteurs, du cabinet Ernst & Young, ont brossé un rapide panorama de la situation des entreprises de biotechnologies en Europe et en France. Leur premier constat : la biotechnologie, en France et en Europe, se porte plutôt bien. L’année 2000 était une année de croissance, les budgets de recherche et développement continuent de grimper et les pertes commencent à diminuer. En France, les levées de fonds ont atteint des records chez les start-up biotech, avec 240 millions d’euros levés en 18 mois. Une ombre cependant à ce bilan économique plutôt optimiste : les aides publiques, jugées insuffisantes par tous les acteurs français du secteur. La situation pourrait, cependant, changer dès cette année. L’Etat, notamment par le biais des collectivités locales, commence en effet à flairer la manne financière que représentent ces entreprises, aujourd’hui discrètes, mais qui pourraient bien devenir, selon les auteurs de l’étude," les grands laboratoires de demain ". Le point sur l’action parisienne en matière de biotechnologies avec Danièle Auffray, en charge des nouvelles technologies et de la recherche à la mairie de Paris.

Transfert : Quelles seront vos prochaines actions en faveur des biotechnologies à Paris ?

Danièle Auffray : Nous comptons développer un incubateur à Cochin, afin que de jeunes entreprises puissent se développer dans les meilleures conditions. Nous allons aussi dédier deux étages de l’Institut Fournier, c’est-à-dire environ 2000 mètres carrés, aux biotechnologies. Et si nous nous concentrons dans la zone sud de Paris, nous envisageons aussi d’ouvrir, notamment, une pépinière d’entreprises biotech sur la rive droite.

Que répondez vous aux acteurs des biotechnologies qui jugent que les financements publics sont insuffisants ?

Que notre rôle va, justement, consister à favoriser et à soutenir avec des fonds publics les initiatives privées !

Les biotechnologies sont-elles une de vos préoccupations majeures ?

Je suis chargée à la fois des nouvelles technologies et de la recherche à la Mairie de Paris. Je consacre environ la moitié de mon temps aux biotechnologies, l’autre étant réservée à l’informatique, avec des projets comme l’accès des citoyens à l’Internet ou l’informatisation de la Mairie de Paris, qui me demandent beaucoup de temps.

Le site de la mairie de Paris
http://www.mairie-paris.fr/ Le site de Ernst and Young
http://www.ey.com/global/gcr.nsf/fr...
 
Dans la même rubrique

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

20/11/2003 • 18h22

Zouhaïr Yahyaoui libre, les cyberdissidents tunisiens restent harcelés par le régime

20/11/2003 • 16h29

Le site parodique Send Them Back milite pour le renvoi de tous les mp3 "volés" à la RIAA


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse