29 11 2020
Retour a la home
Rubrique Économie
Économie
Rubrique Société
Société
Rubrique Technologies
Technologies
Rubrique Culture
Culture
MOTS CLÉS
 
Tous les mots

DOSSIERS...
 Le projet |  L’équipe |  L’association |  Nos outils  | Actualités |  Sources |  Alertes  
Abonnés : connectez-vous

 
Oubli du mot de passe
TRANSFERT S'ARRETE
Transfert décryptait l'actualité des nouvelles technologies, proposait un fil info quotidien et une série d'outils de veille. Notre agence, refusant toute publicité, dépendait de ses abonnements.
  COPINAGES
Ecoutez Routine.
Protégez-vous.
Auditez votre cybersécurité.
Chiffre du jour
700 000
dépistages génétiques chaque année en Europe, selon la Commission européenne (...)
Revue de Web
 Lindows harcelé
 Cyberdissidents vietnamiens en appel
 Plus de CO2 = moins d’eau potable
Phrase du jour
"Ce service public que nous assurons a besoin de votre soutien pour perdurer"
L’association Inf’OGM, qui justifie la fin de la gratuité de son bulletin d’information (...)

Dossier
Le nucléaire mis au secret
Dossiers récents
 Racisme en ligne : l’affaire Sos-racaille
 Le fichage des passagers aériens
 La bataille des brevets logiciels
 L’impasse énergétique
 L’hydrogène, une énergie (presque) propre
Tous les dossiers
Spacer
Unes de la semaine

lundi 1er/12 Transfert.net

vendredi 28/11 Économie

jeudi 27/11 Société

mercredi 26/11 Culture

mardi 25/11 Économie

Spacer


27/06/2001 • 18h30

Le soleil a rendez-vous avec un robot

Hyperion, prototype d’une nouvelle génération de robots conçus pour explorer certaines planètes du système solaire, va faire ses premiers pas dans l’Arctique canadien.


Carnegie Mellon
C’est bien beau d’envoyer des robots explorer les quatre coins de l’univers, encore faut-il qu’ils aient assez de jus pour mener à bien leur mission. Pour résoudre ce léger problème, des scientifiques de l’Institut de robotique de l’université de Carnegie Mellon (Pittsburgh, ...tats-Unis), soutenus par la NASA, ont eu une idée simple : leur prototype, baptisé Hyperion, est capable de suivre le soleil, et donc de s’alimenter continuellement grâce à ses panneaux solaires. Opérationnel 24 heures sur 24, Hyperion est entièrement automatisé. La topographie du terrain est rentrée au préalable dans sa mémoire, mais il peut, néanmoins, s’aventurer dans des parties inconnues. Hyperion est programmé pour s’adapter à un nouvel environnement et peut, grâce à ses deux caméras frontales, contourner les obstacles. Il est également pourvu d’un laser chargé de balayer le terrain. Si ce rayon détecte un obstacle, Hyperion stoppe net, et modifie sa trajectoire. En cas de problème, il peut envoyer un message sur Terre pour demander une assistance humaine.

Un robot rentable

Le système de navigation, baptisé Sun-Synchronous, fait la véritable spécificité de ce robot. Intéressante, la solution a néanmoins une limite : elle cantonne l’exploration aux seuls pôles de ladite planète. Encore faut-il que le robot soit déployé à la bonne latitude et que sa vitesse soit suffisante (1 km/h). "Les raisons qui nous ont poussé à développer ce robot sont doubles. Tout d’abord, si le robot est toujours exposé à la lumière, il n’est plus nécessaire de le mettre en mode veille. C’est donc beaucoup plus rentable puisqu’il travaille continuellement. Deuxièmement, puisqu’il ne passe plus en veille la nuit, nous n’avons pas à nous inquiéter de savoir si les composants supporteront les glaciales températures nocturnes, et s’il pourra redémarrer le lendemain avec le retour du soleil", explique Melvin Montemerlo, responsable du programme pour la NASA. "La navigation, synchronisée avec le soleil, permettra aux robots de poursuivre leur mission pendant des mois ou des années. De parcourir de grandes distances sur la Lune ou Mars, ce qui pourrait permettre des découvertes révolutionnaires", ajoute William Whittaker, chercheur à l’université Carnegie Mellon et pionnier de la robotique mobile.

L’Arctique comme jardin d’enfants

Les premiers tests de l’Hyperion débuteront entre le 10 et le 20 juillet 2001 et devraient durer 15 jours. Les scientifiques américains ont choisi Devon Island, une île canadienne inhabitée située près du cercle Arctique, pour ces expérimentations. Sur les 15 720 km2 de l’île se trouve un cratère vieux de 23 millions d’années, et surtout, à ses alentours, une étendue plane de roche. En juillet, les conditions seront relativement proches de celle que l’on peut trouver sur Mars : froid et sec. Et surtout le soleil ne descend jamais en dessous de l’horizon. "Dans le nord du Canada, Hyperion explorera le terrain en faisant des cercles comme ceux du soleil. Les robots pourront employer la même technique sur Mars", affirme William Whittaker. Hyperion baladera donc ses 156 kilos et son panneau solaire de 3,5 m2 à la vitesse d’un kilomètre par heure pendant quelques jours avant de retourner au labo. "Nous allons tester des idées plus qu’une machine. Nous voulons revenir de l’expérience avec des données nécessaires à l’adaptation de ces concepts sur des véhicules qui opéreront sur Mars ou sur la Lune", conclut William Whittaker.

L’annonce de la NASA:
http://www.nasa.gov/releases/2001/0... L’article de la BBC News:
http://news.bbc.co.uk/hi/english/sc... L’article du New-York Times (enregistrement nécessaire):
http://www.nytimes.com/2001/06/26/s... Le site officiel d’Hyperion (possibilité de suivre les tests en temps réel):
http://www.frc.ri.cmu.edu/sunsync/m...
 
Dans la même rubrique

27/11/2003 • 19h01

Un traité onusien veut obliger les belligérants à nettoyer les "résidus explosifs de guerre"

26/11/2003 • 18h47

Pour les Etats-Unis, les essais nucléaires ne sont pas encore de l’histoire ancienne

20/11/2003 • 19h00

Les technologies de surveillance automatisée tiennent salon au Milipol 2003

19/11/2003 • 16h23

Un logiciel met tous les physiciens à la (bonne) page

17/11/2003 • 18h38

Une pétition européenne met en doute la fiabilité du vote électronique
Dossier RFID
Les étiquettes "intelligentes"
Dernières infos

28/11/2003 • 19h29

Quand le déclin de la production pétrole mondiale va-t-il débuter ?

28/11/2003 • 19h19

Les réserves de pétrole sont dangereusement surévaluées, dénonce un groupe d’experts

28/11/2003 • 18h33

La Criirad porte plainte contre la Cogema pour avoir diffusé des infos sur les déchets nucléaires

27/11/2003 • 17h14

La Cnil met les"étiquettes intelligentes" sur sa liste noire

26/11/2003 • 19h06

"The Meatrix", un modèle de dessin animé militant, hilarant et viral

26/11/2003 • 18h54

Un observatoire associatif pour lutter contre les inégalités

25/11/2003 • 19h13

Les hébergeurs indépendants ne sont toujours pas responsables, pour l’instant

25/11/2003 • 19h04

Les licences Creative Commons bientôt disponibles en français

24/11/2003 • 22h09

EDF refuse d’étudier la résistance de l’EPR à une attaque de type 11-septembre

24/11/2003 • 18h36

La Grèce bannit la biométrie de ses aéroports à un an des Jeux olympiques

24/11/2003 • 18h16

10 000 manifestants réclament la fermeture de la School of Americas

21/11/2003 • 19h36

Deux affaires judiciaires relancent la polémique sur la responsabilité des hébergeurs

21/11/2003 • 19h04

Un anti-raciste poursuivi en justice pour antisémitisme

21/11/2003 • 18h48

Le festival Jonctions confronte art, technologies et éthique

20/11/2003 • 19h28

Un fonctionnaire ne peut utiliser sa messagerie professionnelle à des fins religieuses


Contacts |  Haut de page |  Archives
Tous droits réservés | © Transfert.net | Accueil
Logiciels libres |  Confidentialité |  Revue de presse